Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel.
Bonjour à toi, fan de Tokio Hotel!
Si tu cherches un endroit où tu pourras discuter de ton groupe préféré avec les personnes les plus extras, tu es à la bonne place! Inscris-toi dès maintenant et nous t'accueillerons avec grand plaisir.

En espérant faire ta connaissance très bientôt,
Les fans canadiens français

---

Hi and welcome to the official French Canadian Forum!
We have a brand new English part on our forum for the Canadian fans who lost their forum. I know it might not feel like ''home'' but I hope that you'll have fun with us here:)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Magazine] Cool Girl #10/2011 (Roumanie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
483-Tokio-Hotel-Rocks
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 4837
Age : 21
Localisation : Dans une galaxie lointaine, très lointaine.
Date d'inscription : 18/06/2010

MessageSujet: [Magazine] Cool Girl #10/2011 (Roumanie)   Octobre 3rd 2011, 9:04 pm


"Cool Girl" n° 10/2011 (Roumanie) - Bill Kaulitz : « Je n'ai pas de petite amie, en raison
du manque de confiance... »


A cause de son look controversé, Bill a toujours soulevé des questions concernant son orientation sexuelle. Cependant, ce qu'il souhaite est une fille sensible, comme lui...

Question : Quand vous aviez 8 ans, votre famille a déménagé à la campagne, dans un village de 700 personnes. Qu'est-ce que cela a signifié pour vous ?
Réponse : Je n'ai pas aimé ça, je n'étais pas fan de la vie à la campagne. Vous pouvez tous imaginer la façon dont Tom et moi sortions du lot partout où nous allions. Les gens nous regardaient comme si nous étions une sorte d'extraterrestre ou des lunatiques. Et pour aller à l'école, nous avons dû nous réveiller à 5hrs du matin et prendre le bus pendant une heure et voir les mêmes visages chaque jour. C'était l'horreur, je dois l'admettre...

Q : Comment les professeurs ont-ils réagi au phénomène des frères Kaulitz ?
R : Tom et moi avions toujours été ensemble jusqu'à la 7ème année, quand nous avons été séparés pour des raisons disciplinaires. D'accord ! De toute façon, nous parlions toujours et ils ont dit qu'ils ne pouvaient pas nous contrôler, quand que nous étions encore ensemble !

Q : Aimiez-vous aller à l'école ?
R : J'ai toujours su que je n'avais pas besoin de ce que l'école avait à m'offrir et que je voulais être musicien. Et parce que les professeurs m'avaient toujours dans leur ligne de mire, j'ai étudié mes droits, comme un étudiant, et je savais ce qu'ils nous autorisaient de faire et ce qu'ils ne nous autorisaient pas de faire. Et j'ai toujours protesté ! J'ai eu des professeurs qui ne saluaient jamais, car mes cheveux étaient trop bizarres et que j'avais les ongles noirs. Je me souviens même qu'un professeur ne ma' pas voulu comme son élève pour cette raison... Donc, non, je n'aimais pas aller à l'école !

Q : Donc, dans votre cas, nous pouvons dire que la musique était le salut d'une vie hors du commun...
R : Evidemment ! J'ai toujours voulu vivre dans une grande ville, pouvoir me promener... Je suis mort de peur quand il s'agit de parler de routine ! C'est pourquoi le concept de Tokio Hotel me va comme un gant : j'ai toute la liberté que je veux !

Q : Les médias vous regarde constamment, cela ne vous dérange pas ?
R : Quand j'étais petit, j'imaginais toujours que tout ce que je faisais était enregistré sur une vidéo avec une caméra cachée. Je voulais une attention constante. Maintenant je l'ai, alors pourquoi cela me dérangerait ?

Q : Concernant la liberté mentionnée plus tôt, vos tenues sont une déclaration claire que vous n'êtes pas enclins à faire des compromis...
R : Oui, le fait que j'expérimente toujours avec mon look signifie une créativité non censurée. Je veux être la personne qui décide de quelle image je veux montrer au public. C'est pour cette raison que je n'ai jamais fait appel à un styliste, juste l'idée de porter quelque chose d'imposer par les autres m'horrifie.

Q : Ok, donc pas de stylistes. Cependant, est-ce que vous avez une icône de style, comme une source d'inspiration pour vous ?
R : Non, je n'ai même pas cela. Il y a quelques personnes qui m'aident à grandir, qui me donnent de nouvelles idées. Des gens comme Karl Lagerfeld. Et, comme marque de vêtement, DSquared. Et quand il s'agit de musique et d'apparence, Steve Tyler d'Aerosmith est brillant !

Q : Vous n'avez pas mentionné Adam Lambert. Il parle beaucoup de vous dans ses interviews...
R : Oui... Je l'apprécie beaucoup, mais je ne veux pas que les choses soient interprétées d'une mauvaise façon. Il a parfaitement le droit de parler de moi s'il le veut, je n'ai aucun problème avec ça. Ca chatouille même mon ego (rires).

Q : En parlant d'appréciation, pensez-vous qu'il y aura quelqu'un dans votre vie pour rivaliser avec Tom ?
R : Bien sûr que non ! Je ne peux pas imaginer ma vie sans Tom. Il y a quelque chose d'extra-sensorielle entre nous. Il y a de nombreuses fois où nous avons partagé les mêmes rêves, les mêmes pensées. Nous n'avons même pas besoin de parler énormément, nous nous comprenons sans l'utilisation de mots.


Q : Quelles différences y a-t-il entre vous les gars ?
R : C'est vraiment drôle, nous sommes en réalité très différents. Nous avons tous les deux de fortes personnalités, que vous pouvez voir dans nos styles. J'ai plus un style glam ; Tom a plus un style de rappeur.

Q : De qui êtes-vous le plus proche : le Bill naturel ou le Bill élégant ?
R : Sans aucun doute l'élégant, avec du maquillage et le tout assembler. Le Bill naturel n'est pas si différent. En d'autres mots, je me présenterais de la même façon, même si je n'étais pas célèbre. Mais cela ne signifie pas que je n'aime pas passer mon temps en tongs et en peignoir, devant la TV...

Q : Quel est votre vêtement préféré ?
R : C'est vraiment une question difficile, je ne peux me passer de n'importe quel vêtement durant les tournées. C'est pourquoi j'ai l'habitude de prendre 10-20 valises avec moi... Mon dressing ressemble à un vrai magasin de vêtements. Je sais que c'est un peu extrême, mais j'adore ça !

Q : A chaque spectacle de Tokio Hotel, les fans sont fous de vous. Quelle sensation cela vous fait-il ?
R : Pour être honnête, je ne pense pas beaucoup à cela. Cependant, il y a des moments où je ne peux pas croire que quelqu'un a un poster de nous sur son mur. Je faisais la même chose avec mes idoles quand j'étais plus jeune...

Q : Quelle est la chose la plus ennuyeuse en étant Bill Kaulitz ?
R : Le plus grand problème pour des personnes comme moi est de faire confiance aux personnes près de nous. C'est un peu dur pour moi aussi... C'est peut-être pour cette raison que je ne me suis pas fait un nouvel ami durant les dernières années ou que je ne me suis pas tombé amoureux de quelqu'un. Quand je rencontre une nouvelle personne, je suis extrêmement prudent et sceptique. Ca craint, mais c'est un risque pour ce genre de mode de vie.

Q : Alors, vous n'avez pas une petite amie en ce moment ?
R : Non, j'attends toujours cette personne spéciale dont j'ai parlé pendant des années. Bonne chance, je suis encore jeune (rires). Mais le temps passe et j'en ai un peu besoin.

Q : Mais quand vous réussissez à vous connecter à quelqu'un, quel genre de relations aimez-vous ?
R : Bien que cela puisse sembler surprenant, je suis une personne émotive et sentimentale... J'aime comprendre comment l'autre personne fonctionne. De cette façon, vous évitez les querelles et les confrontations.

Q : Cela vous surprend-t-il que certaines personnes vous considèrent comme une personne homosexuelle ?
R : Pas du tout. Certains d'entre eux pense cela comme un cliché : le maquillage et les cheveux longs signifie homosexuel. Mais ce n'est pas le cas dans toutes les situations, du moins pas dans mon cas. Chaque personne vous regarde de la façon dont ils veulent et cela n'a rien à voir avec l'orientation sexuelle.

Q : Quel genre de petite amie voulez-vous ?
R : Elle doit être intelligente, afin que nous puissions parler de tout. Je veux que nous soyons des amis, des associés, et pas seulement des amants. Et je n'aime pas les filles difficiles, je me soucie de la féminité, de la délicatesse, et du bon sens !

Q : Vous avez déménagé aux Etats-Unis, est-ce une première étape vers la conquête du monde ?
R : Haha, oui, il y a de cela aussi. Nous voulons élargir nos horizons... Pour faire un nouvel album, beaucoup plus moderne. Vous verrez le résultat bientôt, je le promets ! Par ailleurs, nous aimons beaucoup ce pays, je vais avec Tom dans les parcs d'attractions, nous jouons au tennis, nous apprécions l'anonymat en outre-mer. Donc nous en profitons, autant que possible Smile Qui sait, peut-être ici, j'augmenterai mes chances de rencontrer quelqu'un...

Faits cool

• La devise de Bill : « Souvenez-vous toujours, croyez en aujourd'hui, croyez en demain, croyez en vous-même. Croyez en tout ce que vous faites, chaque fois », qu'il répète à chaque concert.

• Nous ne savons pas ce que vous pensez de cela, mais Bill ne danse pas ! « Je n'aime pas danser, je reste plutôt dans un coin. Il y a des fois où je le fais, mais seulement après avoir bu quelques verres. Je pense que la danse est plus quelque chose réservée aux filles, je sais, c'est un cliché... »

• Bill est un végétarien, ainsi que Tom. De cette façon, ils ont appris à apprécier la pizza et les pâtes (qui sont leurs plats préférés) dans une version sans viande.

• Les expériences malheureuses, une conséquence de la célébrité. « Quelqu'un a fait irruption dans notre maison en Allemagne, et cela m'a vraiment fait peur ». A cause de ça, ils ont déménagé à Los Angeles, un endroit plus sûr pour des célébrités.

• Bill a subi une chirurgie sur ses cordes vocales, il y a trois ans. Malgré cela, le chanteur est rapidement retourné sur la scène, pour ses fans.

• Une chose difficile pour lui a été le divorce de ses parents, qui a coïncidé avec le déménagement à la campagne des deux frères. La chance a été que ses artistes ont la possibilité de se laisser aller dans leurs sentiments grâce à leur travail, Bill l'a fait avec la chanson « Gegen Meinen Willen », sur leur premier album.


Traduction par Prinz16.skyrock.com

_________________
Cause in the end everything is okay.

 
Ah ! la fatalité d'être une âme candide
En ce monde menteur, flétri, blasé, pervers,
D'avoir une âme ainsi qu'une neige aux hivers
Que jamais ne souilla la volupté sordide !

D'avoir une âme douce et mystiquement tendre,
Et cependant, toujours, de tous les maux souffrir,
Dans le regret de vivre et l'effroi de mourir,
Et d'espérer, de croire... et de toujours attendre !


De son asile de silence, E.N.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tokiohotelcanada.com/
 
[Magazine] Cool Girl #10/2011 (Roumanie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Magazine] Cool Girl #10/2011 (Roumanie)
» [Magazine] Bravo Girl Septembre 2011 (Russie)
» Magazine JUKEBOX de Juin 2011
» Jukebox magazine de Février 2011
» [MAGAZINE] "Miss Ebene" rend hommage à M.Jackson dans son numéro d'Août.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel. ::  :: Magazines :: Autres-
Sauter vers: