Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel.
Bonjour à toi, fan de Tokio Hotel!
Si tu cherches un endroit où tu pourras discuter de ton groupe préféré avec les personnes les plus extras, tu es à la bonne place! Inscris-toi dès maintenant et nous t'accueillerons avec grand plaisir.

En espérant faire ta connaissance très bientôt,
Les fans canadiens français

---

Hi and welcome to the official French Canadian Forum!
We have a brand new English part on our forum for the Canadian fans who lost their forum. I know it might not feel like ''home'' but I hope that you'll have fun with us here:)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ Magazine ] Stern Magazine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kasspouete
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 5852
Age : 25
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: [ Magazine ] Stern Magazine   Février 24th 2010, 9:43 pm

"Not from this world
He’s loved or hated, nobody stays unaffected by him: Tokio-Hotel-Singer Bill Kaulitz is on the way to become a global superstar. For the first time the matured Musician talks about the burden of Fame, his fears, the longing for true love – and presents himself in a completely new Look.

Mister Kaulitz, You became a star at the age of fifteen and since five years you’re living permanently under exceptional circumstances. When you look back, what do you feel?
The first years were like a flush. We didn’t have to go to school anymore, because it was besieged all the time. I, of course, thought that this was great. We could do what we wanted. But there was also an other side. I remember, that I wanted to celebrate my 16th birthday, but instead I had to give some interviews. It’s hard to develop this discipline and to accomodate to such things, it was exhausting.

Two years ago you lost your voice during a concert and you had to undergo surgery. Now you’re on tour with your band Tokio Hotel and you’ll play 32 concerts in 19 countries. How big is the fear of this happening again?
I always carry this fear in me, it never leaves me. But I already played some concerts since then. Everything will work out.

Back then, did you think that you wouldn’t be able to sing again?
Sometimes yes. My whole life is based on my voice, that’s why it was such a horrible time. I was sitting alone in my hotel room in Berlin while the Band waited for me to return to Barcelona, to continue the Tour. I couldn’t talk. I couldn’t even get out, because the whole Hotel was sorrounded by Paparazzi. I felt very helpless. The tour had to be cancelled. I’m glad that this is behind me now.

Tokio hotel was ridiculed as a short-lived teen sensation at the beginning. Meanwhile you’re on the best way to become global superstars. Is it a satisfaction for you, that you could show the critics that they were wrong?
I’m over this now. It was important for me to prove that we’re not one of those one-hit-wonders when our second album has been released. Now we clarified this.

You played in Paris in front of a crowd of 500 000 people, after you got an invitation from the state president. What do you feel in such moments?
I’m really, really nervous before concerts. It constricts my throat, my heart starts beating fast and my hands start shaking. Then, when I’m on stage, everything happens as if you’re in trance. After the concert I often don’t know what I did on stage. The movements kind of happen automatically.

You’re under permanent observation, also through the Paparazzi. Is this a fulfillment or a impertinence for you?
I can’t live with fame, and I can’t live without it. There are days, where I wish I could walk on the streets without being discovered. But what should I do? Bill Kaulitz as an office worker, sitting in front of the computer – I would become dilapidated. The things that I do, I do best. Standing on a stage and entertaining people. I get anxious when I watch TV and see an award show where Tokio Hotel aren’t present. I want to be on the top. That’s my internal force. It’s what’s holding me together.

Your Band polarizes the mass. One either hates or loves you…
…and that’s how it should be. The most horrible thing that could happen is when people wouldn’t care about me or what I did anymore. Tokio Hotel should arouse strong emotions in a person. Of course I could dress normally in the morning, to not stand out, but that’s simply not who I am.

Is there just an artificial Bill?
It’s not that I’m startled when I look into the mirror in the moring, but the Bill who wears make-up is much closer to me. But I’m also not just an artificial character, like many people still think. The ones who make the effort to look at old pictures of my childhood will see that I always ran around like this.

You grew up in a village with 700 inhabitants, near Magdeburg, with your twin brother Tom.
My childhood was a long struggle. I knew that by stepping into the school bus in the morning, that one half would laugh about me and the other one would insult me. My brother Tom and I felt like aliens on the wrong planet. Sometimes our step father had to get us from the bus stop with our dog and a baseball bat, so that we wouldn’t get beaten up.

Did you search this provocation?
Of course. I didn’t make life easy for me. I wanted to provoke them. I enjoyed it when I stepped into school in the morning and when one half of our classmates turned around. I know it sounds a littlle neurotic and sick, but that’s how it was. I could have never lived with the fact that everyone likes me, because I grew up with polarizing people.

Did the hatred towards you surprise you at the beginning of your career?
When I watch our old Performances and Videos I start to wonder. We were so young and innocent and had those baby-faces. And then there was this enormous hatred towards us. It wasn’t just once that people called me a “Fag”. Today I find it amusing. I understand that some people had this impression, but that the newspapers still write about this makes me wonder. It has to bore the people to death by now.

Maybe that happens because you never show yourself in company of a women?
Yes, that’s the big gap in my life. I didn’t fall in love since I was fourteen. It’s hard for me to trust people. It may sound clichee, but I’m looking for a girl who’s like a soulmate for me. I’m very romantic and I’m actually waiting for my true love. But I could vomit when girls walk up to me at a party and ask me questions like “Hey, don’t I know you from somewhere. Aren’t you a musician?”. That’s a moment where I tense up – but honestly, I don’t know how you could start talking to me without this happening.

Your twin brother Tom is more loose when it comes to dealing with female fans. Do you envy him for that?
Of course. I envy everyone who can deal with situations like those more loosly. Back then Tom was the one who took a different girl with him after every After-Show-Party, while I was lying in my bed, back at the hotel. Groupie-Sex disgusts me. I hate it so much when girls start pushing around, just to be on a picture which will be printed in one of the newspapers tomorrow. Tom is different when it comes to this. But sometimes, when I like a girl, I request of him to stay in contact with her, to call and to keep writing short messages with her. We know everything about each other.

How big is the fear that a girl will sell your story to one of the tabloids?
We always calculate this possibility. We know what could happen, so we always phrase the short messages that we send to them, in a way, with which we could live when they would sell this story to the tabloids. That’s just how it is.

Is it even possible for you to lead a normal life in Germany?
For us, Germany is kind of like a huge Big-Brother-House. The people are always watching us. You can find an article in one of the newspapers almost everyday since I’m fifteen. We’re always filling up the gossip columns. Abroad, that’s different. We’re getting perceived as musicians there, not as people who you can gossip about.

Why aren’t you moving away from Germany, like other celebrities?
I like Germany. That’s where my family lives, and that’s where my home is. That’s where I live together with my four dogs and Tom, in a beautiful house with a big property. When I close the gate, I can rest. I wouldn’t have the heart to turn my back on Germany.

We have the impression that you’re loved more abroad, than here.
There’s not a single person in Germany who would listen to our music without having prejudices. There once was a survey on TV, where they let pedestrians listen to our music without knowing who it was from. Most of them were thrilled. As soon as they knew that it’s Tokio Hotel they made a face. That says everything!

A few months ago, your Band-Colleague Gustav got hit with a beer bottle on the head. Are you scared of assassinations?
I think that this could happen to me. There were situations at the red carpet where our Bodyguards had to pull people – who had camouflaged themselves as fans – out of the crowd, because they stood there with a knife in their hands. I’m also always tense while walking through the airport. I keep my head down and breathe heavily. Sometimes I watch myself from the outside and think: “Hey, Bill, relax!” But it doesn’t work.

How do you spend your free-time?
In the past I went to Clubs every now and then because I wanted to be among people. I thought that this had to work, but as soon as I stepped into the Club, I had to sit in one of the booths at the corner and let myself get goggled at by people. They held their mobiles over the barriers and took pictures, as if they were in a zoo. I can only relax when I’m away from all of that. Recently I was on the Maledives with Tom, but even there Paparazzi took pictures of us.

Recently you surprised us with your appearance as a Model during the Fashion Week in Milan. How did it come to this?
It was a dream that I fulfilled for myself. Already at the age of seven I bought cheap T-Shirts and Jeans to make my own clothes out of them. When the time comes, I’ll design my own collection, but I want to do this for real and not just as a job beside doing music.

What do you say to the accusation of you apparently being anorexic?
It bores me. If people made an effort to actually investigate, this wouldn’t be a topic anymore. Just take a look at pictures of me from five years ago or look at old pictures from my vacations. I was as thin back then, as I am today. I’ve always been like this.

Your brother Tom says that you two smoked pot and drank alcohol at the age of 13. How abstinent are you today?
Since I’m really afraid of losing control, drugs never had a chance to make me addicted. I tried a lot of things out at an early age, which is why I can let it go now. I could never play a concert, when having taken something before. That’s unimaginable!

With just 20 years of age you met a lot of other celebrities. Who impressed you the most?
Jay-Z surprised us by watching one of our concerts in L.A. Then we went out to dinner with him. That was great. and Karl Lagerfeld also impressed me. Maybe it sounds silly, but I think I could get along with Britney Spears very well. We kind of led similar lives in the past years, so we’d probably be able to tell each other a lot.

Is it true that you’re a fan of Angela Merkel?
Yes, I like Angela Merkel a lot. Lately she got criticized a lot, but I have to say that I still trust her. I believe in her






Je ne sais pas si c'est l'article au complet et bla bla bla
Ça commence à m'inquiéter...Bill qui a peur...MAIS...C'est le meilleur photoshoot que j'ai vue de ma vie je crois

EDIT : J'ai ajouté des images et voici un lien pour commander la revue
http://stores.magazinecafeny.com/-strse-3925/Stern/Detail.bok

_________________
Moi et Tom on va se marier! Be jealous!


Dernière édition par kasspouete le Février 25th 2010, 9:53 pm, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kasspouete.wordpress.com/
th-bill-kaulitz
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 5432
Age : 24
Localisation : avec Phélix regarde linterview que jai fait avec Jow et pense fort fort a sa star(Jow)
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Février 25th 2010, 12:19 am

juste wow les photos sont sublimes merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.th-bill-kaulitz.skyrock.com
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Février 25th 2010, 12:27 am

Hey le photoshoot est vraiment beau... Si ça fonctionne pu pour th bin au moins Bill va continuer dans le mannequina xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
Steph.
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 5067
Age : 21
Localisation : Barcelona
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Février 25th 2010, 12:36 am

les photos sont superbes.

merci!

_________________

.The World is a book, and those who do not travel read only a page. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sweet_Twiins
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1534
Age : 23
Localisation : Perdu au pays des Pokémons :)
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Février 25th 2010, 12:43 am

Au contraire de vous j'aime pas le photoshoot :S
Bill est trop... pas lui même.
On dirais qu'on a essayer de lui faire porter de vêtement et de lui faire faire des poses d'homme '' virile '' ou d'homme modèle.

Sinon la pose dans l'habit vert et l'autre la veste mauve et son horrible T-Shirt, et les position qu'il a[J'ai rien contre les gays] mais je verrais sa sur un homosexuel.

Bill est androgyne là on dirais un étranger..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DariieTM
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1732
Age : 23
Localisation : Dans une ferme de Lamas
Date d'inscription : 30/12/2007

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Février 25th 2010, 3:09 am

Est-ce qu'il s'est fait pousser des muscles? 8D
Bref, très beau photoshoot. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mango-design.forumactif.com/
th-bill-kaulitz
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 5432
Age : 24
Localisation : avec Phélix regarde linterview que jai fait avec Jow et pense fort fort a sa star(Jow)
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Février 26th 2010, 1:39 pm

C'est la jeune star la plus célèbre d'Allemagne, il se sent ici comme dans une maison de l'émission Big Brother (Une émission du genre Loft Story, à l'américaine), mais néanmoins, il n'est pas prêt de partir : Bill Kaulitz. Dans le nouveau numéro de Stern, le chanteur de Tokio Hotel parle de ses peurs, de sa grande nostalgie – et d'Angela Merkel.

Le chanteur de Tokio Hotel, Bill Kaulitz, a peur des attentats. Dans le nouveau numéro de Stern, à paraître jeudi prochain, le jeune homme de 20 ans avoue qu'il a déjà vécu des situations où « les gardes du corps, sur le tapis rouge, devaient évacuer certaines personnes, qui possédaient un couteau et qui se faisaient passer pour des fans. » Sans gardes du corps, il ne sortirait jamais de chez lui. « Des attentats ? Je pense déjà que de telles choses peuvent se produire, » dit Bill Kaulitz à Stern. Une vie normale n'est plus possible pour lui. « L'Allemagne est pour nous comme une maison gigantesque de l'émission Big Brother. Les gens passent leur journée à nous regarder. » Malgré tout, le garçon, originaire de Magdebourg, ne veut pas quitter la ville qu'il habite actuellement, à savoir Hambourg. « Ma famille vit ici, c'est mon chez-moi. Je ne pourrais jamais m'imaginer tourner le dos à l'Allemagne. »

La popstar, qui est en ce moment en tournée avec son groupe, est adorée par des millions de fans féminines dans le monde entier, mais il est tout de même célibataire. « C'est le gros manque dans ma vie. Depuis que j'ai 14 ans, je ne suis plus tombé amoureux, » dit le chanteur de Tokio Hotel à Stern. « Je cherche une fille dans laquelle je pourrais trouver une connexion spéciale, comme mon âme sœur. » Les groupies qui ne cherchent que du sexe le dégoûtent. Les rumeurs constantes sur sa prétendue homosexualité l'amusent, et le surprennent en même temps. « Cela doit ennuyer les gens jusqu'à la mort, à force. »

La chancelière est, selon Kaulitz, une personne loyale. « Oui, j'aime beaucoup Angela Merkel, » reconnaît-il devant Stern. Il a toujours eu « une grande confiance en elle », même quand elle a récemment « été souvent critiquée ». Kaulitz : « Je crois en elle ».

Lisez l'interview complète avec Bill Kaulitz dans le nouveau numéro de Stern , à paraître demain !

Traduction de Hollywood pour A-TH.



Page 126 : Qualité de star – Bill Kaulitz, chanteur du groupe Tokio Hotel, est bien plus qu'une idole des jeunes. Des photos exclusives et des aveux personnels d'une star internationale originaire de l'Allemagne de l'Est.


D'un autre monde


On l'aime ou on le déteste, mais il ne laisse personne indifférent : le chanteur de Tokio Hotel, Bill Kaulitz, est en passe de devenir une superstar globale. Pour la première fois, le musicien qui a muri parle des charges de la gloire, de ses peurs, de sa nostalgie pour le grand amour – et se présente avec un tout nouveau look.

« Moi, un employé de bureau ? J'en mourrais. » Bill Kaulitz, 20 ans, lors de la séance photo avec Stern à Hambourg.


« Je voulais toujours provoquer. »
« Le Bill maquillé est plus proche de moi que le Bill qui ne se maquille pas. »


Monsieur Kaulitz vous êtes devenu une star à 15 ans, et vivez depuis cinq ans comme une personne reconnue. Quand vous regardez en arrière, que ressentez-vous ?
La première année fut comme de l'ivresse. Nous n'avions plus à aller à l'école, parce qu'elle était assiégée en permanence. Evidemment, je trouvais cela super. Nous pouvions faire ce que nous voulions. Mais il y avait aussi une autre côté. Je peux me souvenir que je voulais fêter mon 16ème anniversaire, mais au lieu de ça, j'ai dû donner des interviews. S'habituer à de telles choses, c'était déjà plutôt contraignant.

Deux ans auparavant, vous avez perdu votre voix lors d'un concert, et vous avez en conséquence dû subir une opération. Maintenant, vous repartez avec votre groupe Tokio Hotel en tournée dans 19 pays, avec 32 concerts. Est-ce que vous avez peur qu'une telle chose se reproduise ?
J'ai toujours cette peur en moi, elle ne me quitte jamais. Mais depuis, j'ai tout de même donné quelques concerts. C'est reparti.

Est-ce qu'autrefois, vous avez pensé que vous ne pourriez plus jamais chanter ?
Parfois, oui. Toute ma vie repose sur ma voix, c'est pourquoi cette période fut pour moi une horreur. J'étais assis, tout seul, dans une chambre d'hôtel à Berlin, et le groupe attendait à Barcelone que je puisse revenir pour continuer la tournée. Je ne pouvais pas parler, rien ne sortait de ma bouche. Je ne pouvais pas me rendre devant la porte, parce que l'hôtel était encerclé par les paparazzis. Je me sentais comme impuissant. Ensuite, la tournée a dû être interrompue. Je suis content que tout ceci soit derrière moi.


« Les groupies qui ne veulent que du sexe me dégoûtent. Je suis un romantique. »


Avant, on se moquait de Tokio Hotel en considérant le groupe comme une sensation éphémère pour adolescents. Entre temps, vous avez réussi à vous placer sur la meilleure voie pour devenir des superstars globales. Pour vous, c'est une satisfaction d'avoir pu montrer ceci aux critiques ?
Je suis au-dessus de ça. Pour notre deuxième album, c'était encore important pour moi de montrer que nous n'étions pas un groupe éphémère. Aujourd'hui, tout le monde a la réponse.

Vous avez joué à Paris devant environ 500.000 personnes, sur invitation du Président. Que ressentez-vous durant de tels moments ?
J'ai énormément le trac avant les concerts. Ça me noue la gorge, mon cœur bat la chamade, mes mains tremblent. Quand ensuite je suis sur scène, tout passe, comme si j'étais en transe. Souvent, je ne me souviens même plus de ce que je faisais avant. Les émotions sortent de moi, tout simplement.

Vous êtes constamment sous l'œil des gens, sous ceux des paparazzis. Pour vous, c'est une chose normale, ou alors excessive ?
Je ne peux pas vivre avec cette célébrité, mais je ne peux pas non plus m'en passer. Il y a des jours où j'aimerais plus que tout pouvoir sortir dans la rue sans être observé. Mais que puis-je faire d'autre, dans ce cas ? Bill Kaulitz en tant qu'employé de bureau, devant un ordinateur, j'en mourrais. Je fais la chose pour laquelle je suis le meilleur. Quand je vois, à la télévision, une cérémonie musicale de remise de prix où les Tokio Hotel ne se rendent pas, alors ça m'agite. Je veux toujours mettre mon grain de sel, être partout, être au sommet. C'est mon désir intérieur. C'est ceci qui fait que je persévère.

Votre groupe divise les foules. Les gens vous détestent ou vous admirent...
... Et c'est ainsi que ça doit se passer. Le plus grave pour moi serait de laisser les gens indifférents. Tokio Hotel doit faire naître de fortes émotions. Bien sûr, il y a des matins où je pourrais me mettre des vêtements plus normaux pour ne pas me faire remarquer, mais ça ne serait pas moi.

Y a-t-il juste le Bill artificiel ?
Ce n'est pas ainsi que je m'effraie chaque matin en me regardant dans la glace, cependant, le Bill maquillé est plus proche de moi, tout simplement. Mais je ne suis pas une figure d'art, comme le pensent encore beaucoup. Si quelqu'un se donne du mal pour rechercher de vieilles photos de moi lorsque j'étais enfant, il verra que j'ai toujours été ainsi.

Vous avez grandi dans un petit village comptant 700 âmes, dans les environs de Magdebourg, avec votre frère jumeau Tom.
Mon enfance ressemblait un peu à un combat. Je savais, quand je montais le matin dans le bus, que la moitié des gens se moquerait de moi, et que l'autre moitié m'insulterait. Mon frère Tom et moi, nous nous sentions comme des étrangers qui auraient atterri sur la mauvaise planète. Parfois, notre père devait venir nous récupérer devant l'arrêt de bus avec une batte de baseball et notre chien, pour que personne ne nous frappe.

Avez-vous aussi cherché à provoquer ?
Bien sûr. Et je ne l'ai pas fait qu'un peu. Je voulais provoquer. J'ai savouré les moments où j'entrais dans l'école et que la moitié des élèves se retournaient sur mon chemin. Je le savais, je peux paraître un peu névrosé et fou en disant ça, mais avant, c'était comme aujourd'hui. Je ne pourrais jamais vivre si tout le monde me trouverait super, parce que c'est ainsi que j'ai grandi, en divisant les gens.

Est-ce que la haine que l'on a éprouvé à votre encontre au début de votre carrière vous a étonné ?
Aujourd'hui, lorsque je regarde de vieilles prestations que nous avons faites, ça me surprend déjà. Nous étions si jeunes, innocents, et nous avions des visages d'enfants. Et ensuite, il y a eu toute cette haine énorme contre nous. Moi-même, je ne traiterais jamais quelqu'un d'homosexuel. Aujourd'hui, tout cela m'amuse. Je peux comprendre que beaucoup de personnes avaient cette impression, mais qu'aujourd'hui, des journaux continuent à y consacrer des articles, ça m'étonne. Cela devrait ennuyer les gens, à la longue.


« Des attentats ? Je crois déjà que cela peut m'arriver. »


Peut-être cela est-il aussi lié au fait que l'on ne vous ait jamais vu aux bras d'une femme ?
Oui, c'est un gros manque dans ma vie. Je ne suis plus tombé amoureux depuis que j'ai 14 ans. Pour moi, c'est tout simplement difficile de faire confiance aux gens. Ça peut sembler un peu cliché, mais je recherche une fille avec laquelle une connexion spirituelle s'installerait, comme une âme sœur. Je suis un romantique, et j'attends effectivement le grand amour. Mais quand, lors d'une fête, une fille viens vers moi et me dit : « Eh toi, je te connais de quelque part, tu ne fais pas de la musique ? », ça me donne envie de gerber. Ensuite, j'oublie ça, mais honnêtement, je ne saurais pas trop comment ont devrait m'aborder.

Votre frère jumeau Tom est plutôt détendu dans ses relations avec les fans féminines. Vous ne l'enviez pas ?
Bien sûr. J'envie tout ce qui est détendu. Avant, Tom allait à chaque after-show pour draguer des filles pendant que moi, j'étais allongé dans mon lit d'hôtel. Les groupies qui ne cherchent que du sexe me dégoûtent. Les filles qui poussent tout le monde pour une photo avec moi, juste pour figurer dans les journaux, je déteste cela au plus haut point. Tom est différent. Mais parfois, quand il y a une fille que j'aime bien, alors je lui ordonne même de garder contact avec elle, de l'appeler, ou de lui envoyer un sms.

Une vie normale en Allemagne n'est plus du tout possible pour vous ?
L'Allemagne est pour nous comme une gigantesque maison de Big-Brother. Les gens sont toujours en train de nous regarder. Depuis que j'ai 15 ans, il y a presque tous les jours quelque chose à notre propos dans les journaux. Nous sommes toujours une source pour alimenter les ragots. A l'étranger, c'est tout à fait différent. Là-bas, nous sommes vraiment considérés comme des musiciens, pas comme des personnages de boulevard.

Pourquoi vous n'allez pas à l'étranger, comme les autres stars ?
J'aime l'Allemagne. C'est ici que vit ma famille, c'est ici mon chez-moi. C'est ici que je vis avec mes quatre chiens et Tom, dans une belle maison avec un grand jardin. Quand je ferme la porte de ma maison, alors j'ai le calme. Je ne pourrais jamais m'imaginer tourner le dos à l'Allemagne.

Nous avons l'impression que vous êtes plus aimés à l'étranger qu'ici, dans votre pays natal.
Ici, il n'y a plus personne qui écoute notre musique sans préjugés. Il y a déjà eu une expérience à la télévision. Notre musique avait été jouée dans une zone piétonne, sans que les gens ne sachent qui étaient les auteurs de ces chansons. La plupart étaient enthousiastes. Quand ensuite ils ont appris que c'était du Tokio Hotel, beaucoup ont changé d'avis. Tout est dit !

Votre collègue Gustav a récemment été frappé à la tête avec une bouteille de bière, dans une boîte. Avez-vous peur des attentats ?
Je crois déjà qu'une telle chose peut m'arriver. Il y a eu des situations où nos gardes du corps, sur le tapis rouge, ont dû évacuer certaines personnes qui possédaient un couteau et qui se faisaient passer pour des fans. Chaque couloir à l'aéroport est pour moi une frayeur. Je garde la tête basse, et je respire difficilement. Parfois, je me regarde de l'extérieur, et je me dis : « Eh Bill, détends-toi ! » Mais ça ne marche pas.

Comment vous détendez-vous en privé ?
Avant, je sortais en boîte, je voulais me mêler à la foule. Je pensais que ça irait, mais dès que j'entrais, je devais m'asseoir dans un endroit réservé, et les gens me regardaient avec des yeux ronds. Ils sortaient leurs portables et prenaient des photos, comme s'ils étaient dans un zoo. A vrai dire, je ne peux me détendre que lorsque je suis loin de tout ce monde. Récemment, je suis allé aux Maldives avec Tom, mais même là-bas, nous avons été photographiés par un paparazzi.

Récemment, vous avez surpris tout le monde en défilant lors de la Fashion Week milanaise. Comment ceci s'est-il produit ?
C'était un rêve privé que j'ai réalisé. A sept ans, j'achetais déjà des t-shirts, des jeans, ou des hauts peu chers, et je les remodelais à ma façon. Quand le moment viendra, je m'investirai moi-même dans la mode, mais je veux faire ça bien, pas juste être là, à regarder que ça se passe.

Que répondez-vous aux affirmations qui disent que vous êtes anorexique ?
Ça m'ennuie. Si les gens se donnaient la peine de faire des recherches un peu plus poussées, alors tout cela n'arriverait pas. Regardez des photos de moi qui datent de cinq ans, ou de vieilles photos de vacances. J'étais aussi mince qu'aujourd'hui. J'ai toujours été ainsi.

Pour Stern , Bill a pris une journée entière. Le voici ici avec le rédacteur en chef Hannes Roβ (à gauche), et Kester Schlenz.

Votre frère Tom a dit qu'à l'âge de 13 ans, vous avez tous les deux absorbé des pilules, fumé du cannabis, et bu de l'alcool. Vous vivez une vie d'abstinence maintenant ?
Comme j'ai très peur de perdre le contrôle, alors les drogues n'ont aucune chance avec moi, je n'en prendrai pas. Par le passé, j'ai essayé beaucoup de choses, et je peux maintenant tout laisser. Je ne pourrais jamais donner un concert en ayant consommé quelque chose avant. C'est inimaginable !

A maintenant 20 ans, vous avez déjà rencontré un bon nombre d'autres personnes célèbres. Quelle personnalité vous a le plus impressionné ?
Chose surprenante, Jay-Z est venu à notre concert à Los Angeles. Ensuite, nous sommes allés manger ensemble. C'était super. Et Karl Lagerfeld m'a beaucoup impressionné. Ça a peut-être l'air puéril, mais je crois que je pourrais très bien m'entendre avec Britney Spears. Nous avons, ces dernières années, mené une vie très similaire, et nous avons probablement un paquet de choses à nous raconter.

Est-il aussi vrai que vous êtes un fan d'Angela Merkel ?
Oui, j'aime beaucoup Angela Merkel. Dernièrement, elle a été beaucoup critiquée, mais je dois dire que je lui fais encore beaucoup confiance. Je crois en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.th-bill-kaulitz.skyrock.com
Gabrielle
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2366
Age : 23
Date d'inscription : 28/10/2007

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Février 26th 2010, 9:46 pm

Très bonne interview.
Le truc du gars avec le couteau... ça fait peur.
J'avais jamais pensé à ça, mais sans les gardes du corps de Bill, c'est clair qu'il lui serait déjà arrivé quelque chose de grave. Une chance qu'ils sont là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kasspouete
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 5852
Age : 25
Localisation : Quebec
Date d'inscription : 14/03/2008

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Février 26th 2010, 10:17 pm

Oui une chance
Pauvre chou c'est pas drole avoir peur comme ça

_________________
Moi et Tom on va se marier! Be jealous!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kasspouete.wordpress.com/
th-bill-kaulitz
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 5432
Age : 24
Localisation : avec Phélix regarde linterview que jai fait avec Jow et pense fort fort a sa star(Jow)
Date d'inscription : 07/02/2009

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Mars 23rd 2010, 10:14 pm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.th-bill-kaulitz.skyrock.com
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Mars 23rd 2010, 11:33 pm

J'adore !
Comment on parle à Bill comme un être humain & pas comme un être surnaturel, & comment il répond avec honnêteté. Bravo (:
Puis les photos sont belles !

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Billka
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Masculin Nombre de messages : 8837
Age : 24
Localisation : Huh.
Date d'inscription : 10/11/2006

MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Mars 28th 2010, 6:02 pm

Un vrai mannequin, c'est fou comment le style c'est différent, mais
sexy quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.jow-show.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Magazine ] Stern Magazine   Aujourd'hui à 10:10 am

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Magazine ] Stern Magazine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Magazine ] Stern Magazine
» [Interview] Bill Kaulitz pour Stern magazine
» [ Magazine] Star Système vol 6 no 30
» Jukebox Magazine
» [Magazine] Audi Magazine # 2 (Japon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel. ::  :: Magazines :: Autres-
Sauter vers: