Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel.
Bonjour à toi, fan de Tokio Hotel!
Si tu cherches un endroit où tu pourras discuter de ton groupe préféré avec les personnes les plus extras, tu es à la bonne place! Inscris-toi dès maintenant et nous t'accueillerons avec grand plaisir.

En espérant faire ta connaissance très bientôt,
Les fans canadiens français

---

Hi and welcome to the official French Canadian Forum!
We have a brand new English part on our forum for the Canadian fans who lost their forum. I know it might not feel like ''home'' but I hope that you'll have fun with us here:)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fanfiction] Ich bin nich' ich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 15th 2008, 5:35 am

Chapitre 6 ;; Incompréhension
Pov Georg Listing


Nous étions tous assis à la table, et derrière notre tourbus, suivait celui de l’équipe. Camille avait son calepin en main, comme à son habitude, mais toujours comme à son habitude, il était vide. Elle n’écrivait plus vraiment dedans, ces temps-ci. Nous nous emmerdions. Bill contemplait sa manucure d’un regard vide, Tom fixait la fenêtre, pensif, Gustav avait son MP3 sur les oreilles, tandis que moi, je fixais la jeune femme. Tac, tac, tac. Le bruit de son crayon qui cognait contre le paquet de feuille me perturbait. C’était pourtant une journée comme les autres, mais nous étions fatigués.

- On fait une entrevue ? Finit-elle par lancer, en relevant la tête vers nous tous.

Personne ne répondit, mais nous levâmes cependant tous la tête, excepté Gustav, perdu au loin avec sa musique.

- Pourquoi pas. Tom lui sourit.

Cette complicité qu’il avait avec elle me rendait fou. Camille était petite, et bien qu’elle ne soit pas une beauté, elle me plaisait beaucoup. Jeune femme franche, et directe, qui savait ce qu’elle voulait dans la vie. Elle ne publiait jamais des articles ou des épisodes de nos vies susceptibles de gâcher notre réputation … Qui était déjà bien entachée depuis ce fameux incident-là. Cet incident que je tente d’oublier depuis des mois maintenant. Je la regarde, sans rien dire. Elle ramassa le calepin et le secoua, de sorte que les feuilles se retrouvent bien en ordre.

- Vous savez … Ça fait maintenant 6 mois que …
- 7. Corrigeais-je, sérieux.
- 7 mois, donc, que je suis avec vous, à vous suivre partout. Mes articles triomphent dans les magasines mais … Cette fois, j’ai pensé que nous pourrions éclaircir certains points envers vos fans.

Son regard croise le mien, elle me jette un regard sévère. Bill se tourne vers moi, puis il hoche la tête vers la journaliste. Le silence règne, malgré les chansons de Gus’, qui débordent de ses écouteurs.

- Quels genres de points ? Demande le chanteur, douteux.
- Ce qui s’est passé, il y a presqu’un an.

Tous se regardent (sauf le batteur, encore une fois). Je ne sais pas quoi dire, et encore une fois, les remords et les remous de culpabilité viennent me hanter, voire, me tuer. Je ravale ma salive. Tom retient son souffle, Bill semble ne pas comprendre. A-t-il déjà compris ?

- C’est terminé tout ça. Lui dit Tom, sur un ton glacial.

Son frère nous regarde comme si nous étions des extraterrestres.

- Je n’ai pas envi de donner d’entrevue.
Finit-il par dire, après plusieurs secondes.

L’androgyne se leva et se dirigea vers sa chambre, et en claqua la porte.

- Il est terriblement extenué. Faut lui pardonner.
Tom posa sa main sur celle de Camille, qui fixait son cahier toujours vide.

- Mais … Je ne comprends pas pourquoi vous ne voulez pas en parler. Il me semble que c’est la raison parfaite pour éclaircir tous ces points que les fans ne comprennent pas …

Je la regardai. Pourquoi souhaitait-elle revenir sur ça ? Il me semble que nous avions été clairs. Ces choses-là sont derrières nous, du moins, nous y travaillons. Remettre ça sur le tapis détruirait tout le monde, moi en particulier. Je n’ai pas besoin de ça. Tom plongea ses yeux dans les siens un instant, avant d’expliquer avec le plus de franchise possible ;

- Écoute Camille, ta présence est vraiment très appréciée, mais Georg a été jugé non coupable.
- Oui, mais … Tenta-t-elle, voulant interrompre le guitariste, qui soutenait toujours son regard.
- Il n’y a pas de mais. Poses-nous toutes les questions que tu veux, mais évite de reparler de ça.

Entre temps, Gustav avait enlevé ses écouteurs et nous regardait à tour de rôles. Je baissai les yeux, ne sachant plus trop quoi dire. Je suppose que je devais remercier Tom d’avoir fait ça pour moi, car il savait que ma place était derrière les barreaux, le jour du verdict, mais je n’en avais pas la force. Je tremblais de tous mes membres, et je revoyais malgré moi ces scènes explicites où j’abusais de cette jeune adolescente.

- Je suis désolée …
Balbutia la journaliste, quelques minutes plus tard.

J’avais beau essayé de lui en vouloir, je n’y arrivais pas. Seule l’incompréhension m’hantait en ce moment. Qu’est-ce qu’elle voulait ? Peut-être était-elle comme tous les autres ? Mais je n’en avais pas l’impression.


Plusieurs mois plus tard.

- Camille, il faut qu’on parle.
Soufflais-je.

Elle leva les yeux vers moi et me jeta un regard perplexe. Les trois autres gars dormaient, il devait être au moins 3 heures du matin. Cam’, elle, veillait, comme elle le faisait toujours. Son sommeil était perturbé, et depuis que je la connaissais, jamais je ne l’avais vu dormir une nuit entière. Dans ces moments-là, nous en profitions pour parler.

- Qu’est-ce qu’il y a ?
Elle éteignit la télé, et tapota le siège près d’elle. Je vins m’assoir à ses côtés.

J’avais cherché comment lui expliquer ce que j’éprouvais pendant des semaines et des semaines, mais chaque fois je m’y résignais ; Elle est amoureuse d’un autre, ne va pas tout gâcher. Mais ce soir, s’en était trop. Je n’en pouvais plus. Je fermai les yeux.

- Tu peux tout me dire, tu le sais …
Dit-elle sur un ton calme, pour me rassurer.

Je pris sa main entre la mienne, et j’y enlaçai mes doigts. Timide, je plongeai mes yeux gris dans les siens, qui reflétaient une certaine appréhension.

- Je … Écoute, crois-moi, ce n’est pas facile.
Je m’arrêtai. Camille hocha la tête doucement.

- Je ne supporte pas de te voir avec lui. Je suis fou de toi, t’entends ?
Elle ôta sa main dedans la mienne et baissa les yeux. Ses lèvres tremblaient.

- Chaque fois que tu l’embrasses je veux disparaître, quand je vous entends … Enfin … Dans la salle de bain … Tu comprends … Ben, tout ce que je veux, c’est d’être à sa place. Camille, je t’aime.

Je voulu comprendre un instant ce qu’elle pouvait éprouver en ce moment, mais à travers la veilleuse, je pu apercevoir que de grosses gouttelettes tombaient de ses yeux, pour glisser sur ses joues. Elle était silencieuse. Camille semblait être détruite, et la tête baissée, elle reniflait.

- Je suis désolé, je n’aurais pas dû …
Murmurais-je, mal à l’aise.

Je me levai et je me dirigeai vers ma chambre, mais elle étira le bras pour me retenir, et elle me fit rassoir. Ses cheveux châtains étaient retenus dans une natte, tandis que mes cheveux à moi étaient frisés, nous n’avions vraiment pas l’allure de superstars en ce moment. Nous ne nous regardions même plus, honteux de je ne sais quoi.

- C’est … C’est compliqué.
- J’en doute même pas …
- Non, Georg. Tu ne peux même pas comprendre.
- En effet, là, tu me perds … Qu’est-ce que tu veux dire ?

La jeune femme releva la tête vers moi, et elle sourit d’un air désolé.

- Je t’expliquerai un jour …

Je lui jetai un regard incrédule, et je changeai de sujet.
- Et … Tom, tu l’aimes, ou c’est juste … pour le plaisir ?
- Je crois que je l’aime … Mais je sais que c’est impossible.

Je tentai de camouflé ma déception, mais je n’y arrivais pas. Tom était un coureur de jupon, un tombeur, un salop sans sentiments. C’était un bon ami, un gars incroyable, mais j’avais peine à imaginer que cette journaliste, pourtant doté d’une intelligence surprenante, puisse en être amoureuse. Elle n’était pas stupide, elle le côtoyait tous les jours … Alors comment avait-elle pu développer des sentiments pour lui ? Oui, j’étais jaloux …

- Je suis désolée.
Ajouta-t-elle.

Présent


Mes yeux s’entrouvrirent, et une douleur phénoménale se mit à m’envahir. Je poussai un douloureux gémissement, et je vins porter ma main sur mon front. Un bandage blanc l’entourait. Je parcourue la pièce du regard, et je remarquai avec surprise que Camille faisait partie du décor. Elle dormait avec agitation, assise sur une chaise, la tête posée contre le lit où je suis. Sur ses joues, se dessinaient de longues traces de crayons noirs. Ses cheveux châtains, désormais coupés, étaient entremêlés. Elle était à bout, je crois.

- Merci … Lui dis-je, tout en sachant qu’elle ne m’entendrait pas.
Malgré tout, elle bougea, signe qu’elle se réveillait. Camille prit un certain temps avant de réaliser l’état des choses, mais lorsque ce fut le cas, elle écarquilla les yeux.

- Tu n’aurais pas dû venir …
Dis-je faiblement, la voix pleine de remords. Elle riposta sèchement ;

- Et c’est maintenant que tu me dis ça ? Alors que ça fait 2 jours que je veille sur toi ?
- Pourquoi ? Mes yeux croisèrent les siens, mais elle dévia mon regard.
- Pourquoi quoi ?
- Tu le sais très bien …
- Pourquoi je suis venue ? Je n’en sais strictement rien. Je voulais m’assurer que tu ailles bien, avant que tu retournes en Allemagne.
- Je n’y retournerai pas … Pas avant m’être expliqué.

Elle ouvrit la bouche, mais elle la referma aussitôt. Ses lèvres tremblaient, comme à chaque fois qu’elle était troublé, et préoccupé par quelque chose. Son regard s’attarda furtivement sur la porte, mais elle finit par me regarder dans les yeux.

- Expliquer quoi, Georg ? Ce que tu as fait est horrible et impardonnable.
- Tu ne comprendras donc jamais … M’énervais-je, en haussant le ton.

Camille gardait son habituel ton sec, sans hurler pour autant.
- T’es fou ou quoi ? C’est ma sœur, MA SŒUR Georg ! Et tout ce temps … Tout ce temps que j’ai perdu à vous côtoyez, à TE côtoyer.
Ça y est, elle perdait le contrôle d’elle-même, elle disait n’importe quoi.

Je fermai les yeux, heurté par ses mots blessants. Je ne savais plus où me mettre, ni quoi dire. Je ne pouvais même plus m’enfuir, j’étais cloué dans ce lit. Cette douleur qui m’arrachait les tripes était constante, et maintenant, s’ajoutait ce mal physique. Elle était bornée. Le pire dans tout ça, malgré le mal que de la revoir me faisait, c’était que je n’arrivais pas à la détester. Elle avait tout détruit, absolument tout, mais pourtant je n’éprouvais aucune haine … Et ces mots que je lui avais hurlé au visage, il y a si longtemps, avaient bel et bien été dit ; Je te hais Camille Beauxchamps, regarde ce que tu as fais. Tu as fait de moi un monstre, de nous, des monstres. Ou quelque chose d’autre comme ça. Ça aussi, c’est flou.

- Ce n’est pas du temps perdu. Je croyais que …
- Tu croyais, tu croyais … Et moi aussi je croyais que … Georg !

La façon qu’elle avait de prononcer mon nom me blessait. Ce Georg dit avec tant de haine, de méchanceté, de dégoût… Si seulement j’avais pu ne jamais me réveiller. Fuir encore, ouais.

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 15th 2008, 6:11 am

Ohhhhhhhh!!!!!!!!
C'était tellement bon et beau et bon!!!!
Dans le fond c'était hyper merveilleux maudit que tu écris bien c'est fou la tu nous fais vivre les émotions du personnage comme seulement toi sais le faire!
J'ai adoré la chapitre et j'ai extrèment hâte de lire la suite car je sais que sa va être tout aussi bon que ce don je viens de lire en se moment!
Vous deux ensembles c'est simplement trop fantastique vous êtes mes écrivaines préférés les fille je vous adores!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 15th 2008, 6:23 am

Mon Dieu *Tears*
*__*

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
catherine403
Fidèle


Féminin Nombre de messages : 1300
Age : 26
Localisation : Dans Le Monde Des Blondes Sous Leur Teinture 8D
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 15th 2008, 2:40 pm

Oh Mon Dieu Aly ce chapitre est tellement extraordinaire =O je n'en reviens meme pas comment j'etais captiver tout le long de ma lecture. Quand je lit tes fics je suis comme dans ma bulle..sa m'emmene sur une autre planete <333 J'adore vraiment c'est magnifique . J'ai hate a la suite les filles jvous aimes <33333333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andro--x
Grand fan


Féminin Nombre de messages : 286
Age : 22
Localisation : En train de rire delle meme.. : )
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 15th 2008, 8:45 pm

OHHHHHH Cest beau<3.
Cest super bon et malgré le fait qu'on change souvent de temps(2ansplus tot ,1mois plus tard ECT xD)Tu nous perd pas et on est super captivé dans lhistoire (L)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.MOCHExNULxPLATExSMILEx.skyrock.com
--Lauue--
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2093
Age : 22
Localisation : Here in the HeartLand
Date d'inscription : 17/03/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 15th 2008, 11:39 pm

* Nouvelle Lectrice.!! *

OMG!! Elle est super bonne cette histoire, je l'adore. J'aime le fait que l'histoire tourne autour de Georg et Camille et pas les jumeaux. J'aime beaucoup votre genre d'écriture, vous êtes captivantes, c'est fou!! Je sais pas quoi dire pour exprimer ce que je ressens quand je vous lis. Comme Catherine403, quand je vous lis, je suis carrément dans ma bulle, dans un autre monde. Et je vous en remercie.

J'ai extrêmement hâte de lire la suiteee...!!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.HexaStud.skyrock.com
Stl
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3486
Age : 22
Localisation : Perdue dans mes pensées =)
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 16th 2008, 1:34 am

Wow, les filles! Votre fic est vraiment bonne! Mais ça ne m'étonne même pas, venant de vous. ^^
Elle me captive, je suis impatiente de lire la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 16th 2008, 3:31 am

Bon dieu, des gens nous lisent Aly *.* (tombe raide morte sous l'émotion)
Merci les fille Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
catherine403
Fidèle


Féminin Nombre de messages : 1300
Age : 26
Localisation : Dans Le Monde Des Blondes Sous Leur Teinture 8D
Date d'inscription : 24/03/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 16th 2008, 5:22 am

Sarah vous meritez sinceremment que l'on vous lise..ceux qui passent a coter de sa manque quelque chose ..c'est eux les perdants que veut tu ! moi j'arreterai jamais de vous lire ^^
<3333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 16th 2008, 8:00 pm

Je suis tellement d'accord avec Cath!
Moi aussi j'arrêterai jamais de vous lire vous êtes mon petit pêcher mignon XD
Je vous adores les filles il était temps que le monde ce réveil et viennent vous lires!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 20th 2008, 11:14 pm

Voici un nouveau chapitre Wink

chapitre 7 : Le commencement


Maintenant :

Je n’osais pas prendre sa main, ou caresser ses cheveux, comme le font les personnes normales dans les hopitaux. Il était inconscient, certe, mais j’avais l’impression qu’il était mort. Je savais fort bien que ce n’était pas le cas, mais je n’arrivais pas à le toucher, cette pensée me dégoûtait. Je le regardais, et le regardais encore. Après deux ans, ses traits n’apparaissaient pas aussi souvent qu’avant dans mes pensées. Alors lentement, j’avais commencé à oublier ce à quoi il ressemblait. Était-ce consciement que, lorsque je lisais le nom Tokio Hotel quelque part, je détournais le regard ? J’évitais les endroits où j’aurais le malheur de croiser leurs yeux. Alors peut-être était-ce normal que j’oublie leurs visages.
Je n’avais pas faim, mais j’avais terriblement sommeil. Dehors, le soleil commençait à se lever. Quelle nuit ! Je baillais, mais je ne voulais pas m’abandonner et me laisser entraîner au royaume des songes de peur de refaire ces mauvais cauchemars qui m’assaillaient depuis que Georg m’avait appelée. Je reposais mon regard sur lui, et soudainement, des images me revinrent en mémoire.
Deux ans auparavant :
Je n’avais aucune idée de ce que je foutais ici. Je me sentais perdue, entourée de ces hommes, ces femmes, qui semblaient beaucoup plus expérimentés que moi. Ils devaient avoir chacun 10 ans de vécu dans le métier, moi je n’avais même pas terminé mes études.
Je repérais un jeune journaliste qui devait avoir vingt-sept ans. Le plus jeune, sans aucun doute. Je me dirigeais vers lui, à travers la foule, et je me plaçais à ses coté. Je sentis son regard se poser sur moi.
- Bonjour, je me nomme Christian Sévigny, me dit-il en me tendant sa main.
Je lui tendais la main à mon tour.
- Camille Beauxchamps.
Je vis son regard descendre plus bas qu’il ne l’aurait dut. Je levais un sourcil.
- Hum, je travaille pour le magasine Rock You. Toi ?
J’ouvris la bouche. Je travaillais pour qui ?
- Heu, pour un magasine américain. Ils m’ont envoyée ici pour suivre le groupe dans leur tournée.
Il eut un sourire charmeur.
- Content de te rencontrer Camille, journaliste américaine.
J’étais de plus en plus mal à l’aise, mais finalement la porte s’ouvrit, et l’attention de Christian se détourna de moi. Un mouvement incroyable se fit vers les barrières et je vis une grande quantité de micros se diriger vers le groupe qui s’installait en face de nous. J’avais de la difficulté à les apercevoir.
Habituellement, j’avais compris que l’intérêt des journalistes se portait surtout sur Tom et Bill Kaulitz. Mais pas aujourd’hui.
- Georg ! Georg ! Commentez les récents événement s’il vous plait !
- Georg, can we have more information about this girl, Noemie Beauxchamps ?
- Georg, que pensez vous à propos de cette histoire ?
Leur traductrice peinait à faire comprendre au jeune homme tout ce qui se disait. Finalement, David, Jost je crois, monta sur l’estrade et s’adressa à la foule de journalistes dans un français déformé par son accent.
- S’il vous plait, un peu de calme, mesdames et messieurs ! Les membres du groupe répondront à une question à la fois. Et pour bien vous faire comprendre, parlez calmement. Ils ont un peu de difficulté avec le français et leur traductrice n’est pas dieu !
Il se rassit, l’assemblée se calma. Je restais en retrait. Tranquillement, Georg répondait aux questions, avec un professionalisme incroyable. Parfois, ses compères l’aidaient.
- Je ne sais pas pourquoi cette jeune fille a accusé mon ami ainsi. Mais sachez que tout cela n’était pas fondé. Tout ce que vous devez savoir, c’est qu’il a été déclaré innocent. Nous voudrions que vous ne reveniez pas sans cesse là dessus, déclara finalement Tom.
Le silence se fit pendant un petit moment, tandis que tout le monde prenait la déclaration du dreadé en note. J’en profitais pour dire quelque chose.
- Que pensez vous de vos fans qui attaquent la jeune Noémie et qui lui font subir des douleurs physiques et psychologiques ? demandais-je, de la rage dans la voix.
Je sentis dans leurs yeux qu’ils tentaient de me voir. J’étais cachée par les autres journalistes, mais je m’avançais pour voir leurs visages. Tom eut un petit sourire et Georg écarquilla les yeux.
- Hum, nous n’avons jamais voulu cela, répondit le bassiste, un peu honteux.
Bill prit finalement la parole.
- Nous ne souhaitons pas que Noémie Beauxchamps soit blessée. Et nous trouvons cette situation inacceptable. Mais malheureusement, nous n’avons aucun pouvoir sur la jeunesse française, c’est aux autorités de s’en occuper.
Gustav parla également.
- Nous ne voulons pas de mal à cette jeune fille. Nous espérons simplement qu’elle a compris qu’en accusant Georg sans raisons, elle n’a pas agis correctement.
Finalement, ils nous dirent aurevoir et se dirigèrent vers la sortie. À la dernière minute, Tom se retourna et me fit un clin d’œil.
« Non mais quel culot ! ».

- Noémie, cesse de me crier dans les oreilles ! …. Non, non, non ! Pour l’instant, j’assiste à leurs stupides concerts et je peux les apercevoir de loin quand leur Tour bus s’arrête. …. Oui, oui, la passe de journaliste fonctionne….. Non, je n’ai pas d’information. Je te rappelerai quand j’en aurai.
Je racrochais brusquement et soupirais avec découragement. Une semaine ! Une semaine que je suivais ces quatre garçons minables, que j’assistais à leurs concerts minables et que je supportais leurs minables fans. Nous étions en Allemagne présentement, pour un concert dans une ville dont je ne me souviens même plus le nom. Je me laissais glisser le long du mur et m’assisais par terre, dans le corridor de l’hôtel je-ne-sais-plus-trop-quoi. Je ne supporterais pas cela encore longtemps !
- Tiens tiens, dit soudainement une voix, me sortant de mes pensées. Je levais la tête, et vis à un mètre de moi, la silhouette de Tom, déformée par ses deux chandails et ses pantalons trois fois trop grands pour lui.
Je me levais brusquement.
- Tu étais à… Paris, non ? dit-il, avec un sourire plus que séducteur.
Il semblait chercher ses mots, mais il parlait un français « correct ».
- Oui, répondis-je simplement, un peu froidement.
Il prit un air faussement affligé.
- Ce n’était pas dans de bonnes circonstances que nous nous sommes rencontrés, déclara t’il, faisant allusion à notre échange dans les toilettes des hommes.
Il me tendit la main.
- Tom Kaulitz, fit-il, semblant se trouver comique.
- Je sais, répondis-je bêtement, sans lui rendre sa poignée de main.
Il la laissa tomber le long de son corps.
- Tu t’appelles… ?
- Camille Be… Camille Landry. Je suis journaliste pour un magasine américain qui souhaite faire une édition spéciale à la fin de votre tournée.
Ce que je lui disais semblait l’ennuyer. Il détourna rapidement le sujet.
- Veux-tu venir prendre une bière dans notre tourbus ? Je dois avouer que l’on s’ennuit un peu.
J’ouvris la bouche, ne sachant que répondre. Comment allais-je réagir en compagnie de l’homme qui avait abuser de ma sœur cadette ? Mais, en y repensant, n’était-ce pas le meilleur moyen de récolter des informations ? En se rapprochant d’eux ?
Je tâtais mon magnéto, dans ma poche, puis acceptais. Que l’on finisse la besogne le plus vite possible, pour que je retourne rapidement à Montréal !


Maintenant :

« Merci »
Cette voix semblait me parvenir de loin. Je l’entendis vaguement, puis je me demandais où j’étais. Brusquement, tout me revint. J’ouvris les yeux, et je compris que la voix, c’était lui. Je me redressais, honteuse de m’être endormie.
- Tu n’aurais pas dû venir, me murmura t’il.
C’était ainsi qu’il me remerciait d’avoir veiller sur lui ? J’haussais un sourcil.
- Et c’est maintenant que tu me dis ça ? Alors que ça fait 2 jours que je veille sur toi ?
Il semblait surpris.
- Pourquoi ? demanda t’il.
Il tentait de fixer ses yeux aux miens, mais je refusais son intrusion. Je détournais le regard rapidement.
- Pourquoi quoi ? répliquais-je stupidement.
- Tu le sais très bien, continua t’il.
Ce qu’il pouvait être agaçant ! J’agitais la main de manière énervée.
- Pourquoi je suis venue ? Je n’en sais strictement rien. Je voulais m’assurer que tu ailles bien, avant que tu retournes en Allemagne.
- Je n’y retournerai pas … Pas avant m’être expliqué.
J’ouvris la bouche, mais la refermais aussitôt. Je ne comprenais plus pourquoi il était aussi insistant. Je ne voulais qu’une chose, repartir à zéro. Je baissais les yeux, épuisée, et triste.
- Expliquer quoi, Georg ? Ce que tu as fait est horrible et impardonnable.
« et jamais elle ne me pardonnera » rajoutais-je dans ma tête.
- Tu crois ? Je n'ai tué personne ! Ce que j'ai fais est mal, oui, mais à un moment tu devras passer à autre chose. Tu ne comprendras donc jamais ! s’énervait-il.
J’avais envie d’exploser et de lui jeter des choses cinglantes à la figure. Mais comme à mon habitude, je lui répondis sèchement :
- T’es fou ou quoi ? C'est toi qui à déboulé dans ma vie, au Canada ! Et m*rde, c’est ma sœur, MA SŒUR Georg ! Et tout ce temps … Tout ce temps que j’ai perdu à vous côtoyez, à TE côtoyer.
Je vis son regard quitter mon visage pour se poser sur ses mains. Je sentis que je l’avais blessé. Mais à ce moment là, je m’en contre fichais. Je suis ainsi et on ne me changera pas.
- Ce n’est pas du temps perdu Camille. On s’est aimés. Je croyais que… dit-il finalement, d’une voix mal assurée.
- Moi aussi j’y croyais. Mais regarde où cela nous mène.
Je me tus un instant. Mes pensées se retournèrent vers un autre homme que j’avais également aimé. Mais cette pensée me répugna et je revins rapidement vers celui en face de moi.
- Georg, assume.
J’avais mit toute ma colère, mon dégout et ma tristesse dans ces paroles. Il avait choisi ce qui se déroule. Sans doute que si il n’avait pas agit comme il l’avait fait, il y a un peu moins de deux ans, nous serions ensembles. Mais il avait choisit cette voie. Et maintenant, je ne supportais pas le fait qu’il revienne vers moi.

Je me levais et me dirigeais vers la sortie.
- Je vais prendre une douche, manger et me changer. Je reviendrai te voir plus tard, lui dis-je juste avant de quitter la pièce.

Une fois dehors, je laissais mes pensées vagabonder de nouveau. Je me souviens de la première fois que j’ai eu une discution avec Georg. Mon image de lui était, alors, totalement dégoûtante. Je le représentais tel un monstre, sans manières et grossier. J’ai bien faillit abandonner par la suite… Si IL n’avait pas été là, je serais certainement retournée à Paris, décevant ma sœur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 21st 2008, 12:22 am

Ohhh c'est bon!!!!
Ta groupie est sastifaite!!! XD
Hahaha j'ai comme d'habitude adoré le chapitre c'était super bon t'as du talent ma belle!!!
J'adore Aly suite choupinette!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andro--x
Grand fan


Féminin Nombre de messages : 286
Age : 22
Localisation : En train de rire delle meme.. : )
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 22nd 2008, 6:09 pm

Ohh cest bon <333333333
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.MOCHExNULxPLATExSMILEx.skyrock.com
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 23rd 2008, 3:54 am

Désolé les poulettes d'avoir pas mis de commantaires.


Les suites que vous avez mises sont superbes. J'attends une suitee =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 24th 2008, 4:14 am

Chapitre 8 ; Destruction


- Bill, ça va ?
Je jetai un regard incrédule à l’androgyne, qui fixait la fenêtre silencieusement.

C’était incroyable de voir cet homme si perdu lorsqu’il était ailleurs que sur scène, alors qu’avec ses fans, il était énergétique, heureux, pleins de vie. Il avait changé depuis le procès. Peut-être était-ce moi qui l’avait mis dans cet état, ou tout simplement réalisait-il qu’être célèbre, ce n’était pas le paradis. Son regard se perdait au loin, il était anéanti. Plus personne ne le reconnaissait dans la bande. Même lui, devait se demander qu’est-ce qu’il était. Mais la question qui me perturbait le plus, c’était, pourquoi ?

- Oui.
Un mot. Un seul. Lui, qui était si bavard … Bon sang.

Je continuai donc de jouer quelques accords avec ma basse, tentant d’ignorer le comportement de mon ami, tandis que Gustav me regardait, désespéré. Lui aussi, ne comprenait pas.

- Et si c’était moi, qui l’avais violé ?
Bill détourna les yeux et plongea son regard inquiet dans le miens.

Je fronçai les sourcils. D’où sortait-il ça ? J’avais peine à croire qu’il ait puisse dire une chose aussi horrible ! C’était donc ça, cet éloignement avec la réalité ! Pourquoi pensait-il que c’était lui ? C’était impossible, de toute façon … Non ?

- Hein ? Tu n’y étais même pas ! Et… C’est m… Arrête de revenir là-dessus …

Ses yeux se baissèrent vers le sol, et il soupira.
- J’y étais peut-être …

Au moment où Gustav entrouvrit la bouche pour répliquer quoi que ce soit, Tom entra dans le tourbus avec une femme. Plutôt petite, aux cheveux châtains longs, et aux vêtements plutôt chics. D’où sortait-elle, celle-là ? La jeune femme observa le tourbus du coin de l’œil, pendant que Tom ouvrait le réfrigérateur à la recherche de bières. Quelques minutes plus tard, ils étaient tous assis à table, avec nous.

- Alors Camille, d’où viens-tu ?
Demandais-je lorsque les présentations furent faites.

La journaliste sourit doucement, et porta son verre à ses lèvres. Elle laissa tomber quelques secondes avant de répondre, puis elle dit calmement ;

- De Los Angeles, mais j’habite pas mal partout en ce moment.

Tom la dévorait des yeux … Et il ne regardait pas seulement son visage ! Nous, nous nous contentions de discuter avec elle paisiblement. Il était rare que le dreadé nous laissait cette chance. Il préférait les garder pour lui et les emmener directement dans sa chambre, pour faire connaissance plus, hum, intimement.

- Tu dors à l’hôtel ?
Le guitariste lui lança un regard plutôt dragueur, qui m’irrita quelque peu. La jalousie, sûrement. Ce sentiment qui ne m’avait pas, ou très peu, habité depuis que je connaissais Tom. J’avais toujours accepté le faite qu’il adorait les femmes, et que les femmes l’adoraient. Pourtant, aujourd’hui, la pensée qu’elle puisse terminer dans ses bras me dégoûtait. Elle méritait mieux que ça.

Camille tourna la tête vers Tom. Elle semblait surprise de la question.
- Je … Oui, sans doute …

Tom enchaîna immédiatement, en buvant une gorgée de bière.
- On a en masse de place ici.

Gustav éclata de rire, et jeta un coup d’œil amusé aux deux tourtereaux.
- Oui bien sûr. Tu peux prendre le lit de Tom … Avec lui !

La journaliste semblait ne pas tout comprendre, mais elle riait de bon cœur avec nous. Il faut dire que la discussion était moitié française, moitié allemande. Nous avons passés la soirée à discuter, et nous avons mis les choses au clair. Elle pouvait rester dormir dans le bus, mais demain elle devait forcément partir, puisque nous changions de ville. De plus, nous lui avons interdit d’enregistrer quoi que ce soit, de prendre des photos, et de noter nos propos. Ce qu’elle a acceptée avec pas trop de chagrins. Elle s’amusait bien, elle aussi … Je crois du moins.

- Mais ton rédacteur ne s’inquiètera pas ?
Demandais-je, vers la fin de la soirée.

- Je ne pense pas. Et puis un coup de fil et le tour est joué.
Elle me fit un clin d’œil.

Au départ, elle m’avait semblé plutôt froide, peut-être était-ce la timidité qui avait cet effet sur elle, mais plus les minutes s’écoulaient, plus son sourire s’élargissait. Aujourd’hui, j’ai découvert une femme merveilleuse, que je dois connaître d’avantage ! J’avais peine à comprendre qu’elle puisse préférer dormir avec ce calamar qu’avec moi… Mais c’était Tom qui l’avait ramené. C’était son trophée de chasse, en quelques sortes. Les heures passèrent, et tout le monde alla se coucher. Camille avec Tom, comme c’était convenu. Elle semblait réticente et mal à l’aise, mais elle n’avait pas parlé.

Le soir même, alors que tout le monde dormait, je me suis réveillé en sursaut. Un de ces cauchemars, que je fais si souvent depuis le verdict du procès … Un de ces cauchemars si horribles que ça ne se décrit même pas. Plus qu’un cauchemar, une vérité, une réalité. La mienne. En boxer, et torse nu, je m’étais dirigé vers le sofa et je m’y étais assis, les bras appuyés sur les genoux, la tête dans les mains. J’étais couvert de sueur, terrorisé, détruit. Pourquoi avait-il fallu que je commette ce geste ? Il me revient sans cesse en plein visage, au moment où je m’y attends le moins. Pourtant, j’aurais sincèrement aimé être derrière les barreaux, je le méritais, mais les choses se sont passés autrement. David n’aurait pas supporté, de toute façon. Si je suis ici, c’est pour les autres, pas pour moi. Moi, j’ai de la dignité… J’ose dire ça alors que j’ai violé une fille … Mais pourtant, c’est tellement … invraisemblable. Mais ça s’est passé. Je le sais, car … c’est comme ça, voilà.

- Georg ?
Je sursautai. La jeune femme se mordit la lèvre inférieure, et pris place dans le sofa en face de moi. Je la regardai.

- T’es pas avec Tom ?
Demandais-je, tout en tentant de masquer mon dégoût.

Elle me regardait d’une drôle de manière. Une manière distante, et froide. Je sentais qu’elle me reprochait quelque chose. Elle était sûrement l’unes de ces journalistes qui m’avaient catalogué coupables dès que la nouvelle fut publique. Je la comprenais, après tout. Ses cheveux étaient dénoués, et son maquillage avait été enlevé. Elle était beaucoup plus jolie comme ça.

- Est-ce que j’ai l’air d’être avec lui ?

Malgré sa réponse glaciale, qui ne l’était pas tant que ça, j’avais souris. Camille bailla.

- C’est rare que des journalistes acceptent de passer la nuit ici sans leur matériel.
Dis-je sérieusement.

Elle m’avait dévisagé un instant, puis elle m’avait répondu en fronçant les sourcils.
- Je ne suis pas qu’une journaliste.

Ce n’était donc pas de la timidité, mais bien du dégoût, ou j’ignore quoi d’autre. Je ne pouvais pas lui en vouloir. C’est à moi que j’en voulais. Malgré tout, elle m’adressait la parole et elle me répondait. Puis, elle posait quelques questions, toujours sur un ton distant et froid.

Maintenant ;

- Je vais prendre une douche, manger et me changer. Je reviendrai te voir plus tard
Camille s’était levée, puis elle était partie.

Et si elle ne revenait pas ? Non … Elle a toujours tenue parole, d’aussi loin que je me souvienne. J’attendais donc, impuissant. Notre passé me brisait toujours, me torturait, même. Pourquoi a-t-il fallut qu’elle m’accuse, qu’elle découvre la vérité ? Elle me croyait coupable, et elle avait raison. Ce que j’ai fait, c’est plus qu’un viol. Plus qu’un meurtre, même. Personne ne détient la vérité absolue. Ouais, c’était bien ça qu’elle m’avait crié au visage, alors qu’elle était en larmes … On l’était tous.

Deux ans auparavant ;

- Arrête, j’ai raison, je t’assure que c’est la vérité ! Camille !
Elle avait reculée, horrifié. Elle me regardait comme si j’étais un monstre. Oh, à cet instant, j’en étais un. Vraiment.

- Toi arrête ! Personne ne détient la vérité absolue …
La jeune femme était hystérique, elle regardait de tout bord tout côté, se méfiant de tout le monde. Gustav tentait de contenir son mal, mais il n’y arrivait pas.

- Calmes-toi ! Calmes-toi, CALMES-TOI P*TAIN !
Avait-il hurlé, en frappant sur le comptoir. Elle l’avait regardé, troublé, puis ils s’étaient jetés l’un sur l’autre, se serrant dans leurs bras. Pourquoi Camille pleurait-elle sur lui ? Je n’en avais aucunes idées. Peut-être qu’ils arrivaient à se comprendre au fond. Ils avaient été bernés … Ne l’avions pas tous été ? Ils pleuraient, déchirés entre le mal et la haine, entre la peine et l’incompréhension. Déchiré entre l’amitié, et la trahison.

Moi, je regardais la scène, le souffle coupé, le cœur brisé. J’avais tout détruit. Tout.
- Pourquoi, Georg ?
Avait demandé Tom, les yeux pleins d’eau.

Je l’avais regardé, de grosses perles roulaient sur mes joues, puis j’avais répondu, la voix tremblotante ;
- Tais-toi.

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 24th 2008, 9:50 pm

J'adore Very Happy J'ai un peu plus d'inspiration maintenant Wink Dès que je sens que je vais faire quelque chose de potable, je m'y met XD
Mais, peux-tu me répondre par mp (si nécéssaire) C,est qui qui se bat?
Encore bravo Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 24th 2008, 9:52 pm

Personne se bat XD
Je comprends pas ta question Neutral

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 24th 2008, 9:58 pm

- Calmes-toi ! Calmes-toi, CALMES-TOI P*TAIN !
Avait-il hurlé, en frappant sur le comptoir. Elle l’avait regardé, troublé, puis ils s’étaient jetés l’un sur l’autre, se serrant dans leurs bras. Pourquoi Camille pleurait-elle sur lui ? Je n’en avais aucunes idées. Peut-être qu’ils arrivaient à se comprendre au fond. Ils avaient été bernés … Ne l’avions pas tous été ? Ils pleuraient, déchirés entre le mal et la haine, entre la peine et l’incompréhension. Déchiré entre l’amitié, et la trahison.

Je comprend pas ce paragraphe alors XD

Anyway, je me connecte plus tard, ya mon émission qui commence Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andro--x
Grand fan


Féminin Nombre de messages : 286
Age : 22
Localisation : En train de rire delle meme.. : )
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 24th 2008, 11:09 pm

Lebenforever a écrit:
- Calmes-toi ! Calmes-toi, CALMES-TOI P*TAIN !
Avait-il hurlé, en frappant sur le comptoir. Elle l’avait regardé, troublé, puis ils s’étaient jetés l’un sur l’autre, se serrant dans leurs bras. Pourquoi Camille pleurait-elle sur lui ? Je n’en avais aucunes idées. Peut-être qu’ils arrivaient à se comprendre au fond. Ils avaient été bernés … Ne l’avions pas tous été ? Ils pleuraient, déchirés entre le mal et la haine, entre la peine et l’incompréhension. Déchiré entre l’amitié, et la trahison.

Je comprend pas ce paragraphe alors XD

Anyway, je me connecte plus tard, ya mon émission qui commence Smile

Bin moi ce que j'ai compris cest qu'ils se jettent dans les bras de l"autre(camille et gustav)
___________________

Jai bien compris Aly ?x)

Tk cest super bon<33

JADOREEEE (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.MOCHExNULxPLATExSMILEx.skyrock.com
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 24th 2008, 11:16 pm

Ils se brayent dessus Very Happy

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 25th 2008, 1:30 am

C'est pas camille et Tom???
Enfin breff... C'était bon!!! O.O
J'ai tellement aimé ta du talent Aly!!
Je sais je te le dis souvent mais bon c'est vrai!
Ohhh Sa fait vite une suite ta groupie en redemande!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 26th 2008, 12:49 am

Je crois que c'est Bill qui l'a violé mais Georg que croit que c'est lui même.


Suitte =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 26th 2008, 12:55 am

Ma mère croit que c'est Bill ( elle lit la fic XD ) elle dit que c'est lui parce qu'il refoule son homosexualité et qu'à cause de ça, il a voulu violé Noemie pour se prouver qu'il était pas homo.

ah.ah.

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 26th 2008, 12:58 am

Ahhh Ohhh,Ihhh!!!! XD
Arrêter,arrêter vous metez plein de doute dans ma p'tite tête de mexicaine et sa me stresse je doute de mes hypotèses la la!!
Haha.


Dernière édition par magcool7 le Janvier 5th 2009, 4:53 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stl
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3486
Age : 22
Localisation : Perdue dans mes pensées =)
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 26th 2008, 2:08 am

C'est vraiment bon! O.O
J'ai plein d'hypothèses, je sais plus trop quoi penser. xD
Allez, vivement la suite! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Aujourd'hui à 10:12 am

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfiction] Ich bin nich' ich
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fanfiction] Ich bin nich' ich
» [fanfiction] L'amour sur msn
» [ Fanfiction] Et si on partait en Tourbus ?
» [Fanfiction] H e i l i g [Terminée]
» [ Fanfic en cour ]Fanfiction =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel. ::  :: Fans fictions :: + Fanfictions terminées-
Sauter vers: