Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel.
Bonjour à toi, fan de Tokio Hotel!
Si tu cherches un endroit où tu pourras discuter de ton groupe préféré avec les personnes les plus extras, tu es à la bonne place! Inscris-toi dès maintenant et nous t'accueillerons avec grand plaisir.

En espérant faire ta connaissance très bientôt,
Les fans canadiens français

---

Hi and welcome to the official French Canadian Forum!
We have a brand new English part on our forum for the Canadian fans who lost their forum. I know it might not feel like ''home'' but I hope that you'll have fun with us here:)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fanfiction] Ich bin nich' ich

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 2:24 am

Bonjour bonjour!
Alors nous vous arrivons avec une toute nouvelle fic sortie de deux têtes complètement folles Smile
Nous?
Nous c'est moi, Sarah, et Aly (All.He.Sun).
Nous aimons, nous adorons écrire! Et j'aime ce qu'écrit Aly. Aly aime ce que j'écris. Alors nous nous sommes dit... pourquoi ne pas partir un fanfic de TH à deux? Voilà ce que ça donne, en espérant que ça vous plaira:

Titre: Ich bin nich' ich

Personnages principaux:
Camille et Georg

Résumé:
Camille Beauxchamps est une étudiante en journalistique dépassée par la vie qui décide d'aller prendre des vacances chez sa famille en France.
Qui aurait cru que ce séjour, supposé n'être que repos et amusement, tournerait au cauchemar? Quand sa soeur lui apprend qu'elle a été violée par Georg, membre de Tokio Hotel, Camille a l'impression que son coeur a été arraché. Ses parents et sa soeur intentent des poursuites contre le bassiste, mais celui-ci s'en tire idem, fautes de preuves.
C'est alors que Camille se lance dans sa propre enquête qui la mènera à côtoyer, malgré elle, les 4 gars d'un groupe qu'elle n'aime pas vraiment

Résumé 2:
Georg n'est pas le type de gars qui abuse trop souvent de l'alcool. Mais quand ça arrive, il en perd des bouts. Que s'est-il passé cette soirée là? Il se rappelle de cette fille, plutôt mignonne. Il se rappel être entré dans la chambre d'hôtel avec elle. Mais ensuite? Tiraillé entre sa loyauté pour le groupe et son honnêteté, Georg doit agir contre ses principes pour sauver Tokio Hotel. Mais quand une journaliste vient mettre son nez dans leurs affaires, tout semble sur le point de basculer... à jamais.


Chapitre 1: Deux ans plus tard




PV Camille Beauxchamps



Mon cœur battait beaucoup trop vite pour que ce fut normal. Je portais ma main à mon cou et j’essayais de régulariser ma respiration. Mon regard se posa sur l’horloge. Plus que dix minutes. N’en restait-il pas trente il y a cinq minutes ? Je perdais la notion du temps ou quoi ?

Je ne tenais pas à le revoir. Après deux ans, il me semblait que j’avais tourné la page. Mais un seul coup de téléphone et voilà que j’étais ici et que 5000 questions revenaient me hanter.

« Ne jamais revenir sur le passé, ça détruit le futur ».

Voilà que mes mains se mettaient à trembler. Je devais avoir l’air très intelligente, les yeux grands ouverts, la main sur la gorge et les mains qui semblaient danser la salsa.

Je remarquais qu’il m’avait invitée dans un restaurant chic. Avec mon pull gris, trop grand pour moi, mes jeans délavés et, en guise de coiffure, un chignon relâché, je devais « flasher » parmi les habits propres et les coiffures à cent dollars qui m’entouraient. Ce n’est pas mon monde, je ne me sens pas à l’aise dans ce genre d’endroit.



Je me nomme Camille Beauxchamps. Je suis une journaliste paumée qui vit à Montréal. Je suis française d’origine et je vis au Canada depuis que j’ai 18 ans. J’en ai 25 présentement.



Plus que 5 minutes. Faites qu’il n’arrive pas à l’heure, ça me donnera le temps de me calmer.



Il y a deux ans, j’ai vécu quelque chose… d’étrange.

Certains qualifieraient cela d’aventure. Pour ma part, ce serait plus un sauvetage. J’ai sauvé ma sœur.

Celle-ci s’appelle Noémie. Elle a présentement 17 ans. Dans un an elle sera à l’Université. Cette histoire fait partie de son passé. Elle n’aurait pas l’idée, ELLE, de revenir là dessus. Si elle savait que je le revoyais aujourd’hui, elle aurait très certainement une crise de panique. Elle ne veut rien savoir de lui. Ni des autres, d’ailleurs. Elle qui les aimait tant. Elle a contribué à leur perte.

Non !

C’est « l’Autre » qui les a perdu. Ma sœur et moi, nous n’avons que rendu justice à beaucoup de jeunes filles.



Voilà, il devrait être là. Je commence à taper sur la table avec mes ongles. « Tac, tac, tac, tac »…

Si je me souviens bien, il n’était pas très ponctuel avant non plus.



Il y a deux ans, deux mois et trois semaines, je suis revenue à Paris, chez mes parents. Je prenais une pause de deux mois dans mes études. Une pause de ma vie, trop mouvementée, de mon petit amis, jaloux, de mes cours, intensifs et de mon travail, ennuyeux. Une vie qui me valait de prendre des antis-dépressifs deux fois par jours. Pourquoi revenir à Paris ? Je ne sais trop. La relation que j’entretenais avec mes parents n’était pas du tout idéale. Et je n’aime pas Paris.

Je crois que je voulais retrouver mon enfance, ma vie d’antan, tout simplement. Je voulais oublier que 500 responsabilités m’accablaient.



10 minutes de retard. Dans dix autres minutes, je serai partie, c’est décidé. Je ne suis pas le genre de fille que l’on fait attendre trop souvent.



Donc je suis revenue à Paris. Si mes parents n’avaient changé en rien, en dehors du fait qu’ils me semblaient plus gris, ma sœur, elle, me réservait toute une surprise.

À quinze ans, elle était maintenant devenue une jeune femme. On aurait aisément pu la confondre avec une femme de dix-neuf ans. Plutôt jolie, elle avait une magnifique chevelure blonde et s’habillait d’une façon que je jugeais d’un peu vulgaire. Et surtout, elle avait les ongles noirs…

« Pourquoi ? » Lui avais-je demandé.

Elle s’est contentée de rougir et de marmonner : « T’es pas ma mère ».

Je n’ai pas tardé à découvrir la raison du pourquoi. Ses murs étaient tapissés de posters d’un groupe en particulier. Je croyais l’avoir aperçu à Musique plus, mais rien de plus. J’étais trop occupée pour prendre le temps d’écouter la télé, ou juste de m’intéresser à la musique.

Et la chanteuse avait les ongles noirs. Sur le coup, je n’avais pas retenu le nom du groupe, mais j’ai questionné ma sœur.

- Tu ne connais pas Tokio Hotel ? S’était-elle exclamée.

La suite fut pleine de « Bill bla, bla, bla, bla, Tom, bla, bla, bla, bla, Georg, bla, bla, bla, bla, beaux, bla, bla, bla, bla, bla, rock, bla, bla, bla, bla, show, bla, bla, bla, bla, bla »

Ma tête tournait. Je n’arrisais pas à croire que l’on puisse trouver tant de choses à dire sur un groupe de musique.

Je la coupais :

- Tu m’as dit quatre noms masculins ! Comment s’appelle la chanteuse ?

Ses yeux s’agrandirent.

- Mais putain ! Ce n’est pas une chanteuse ! C’est un chanteur ! Tu es nulle toi alors !

Et elle éclata de rire.

Elle me fit écouter leur musique. Pour être franche, je n’ai pas vraiment aimé ça. Trop soft. Je suis plus du genre à écouter du Avenged Sevenfold, du Bullet for my Valentine, etc…




Dans cinq minutes, je fous le camp. Non mais il pourrait au moins se donner la peine de venir au rendez-vous qu’IL m’a donné !

Mon regard se pose sur ma main. Sur la bague qu’il m’a donnée. Je me calme un peu. Je lui donne encore dix minutes.



Quelques jours passèrent. Pour tout dire, je m’ennuyais chez mes parents. Ma sœur allait à l’école, mes parents travaillent, et moi je restais à la maison et je relaxais. Après deux semaines, c’était devenu insupportable.

De plus, ma sœur me rabattait les oreilles avec un show de son groupe débile qui s’en venait à grands pas. Elle voulait que je l’accompagne ! Évidemment, j’ai refusé.



Je ferme mes yeux.

Les revoilà.

Les remords.

Toujours présents.

Pourquoi ne suis-je pas allée avec elle à ce foutu concert ? Pourquoi est-ce que je l’ai laissée faire la pire gaffe de sa sainte existence ?

ET ELLE ! Pourquoi est-elle allée dans ce bar après son stupide concert ? Pourquoi a t’il fallut qu’elle tombe sur LUI ! Et pourquoi, pourquoi, fallait-il qu’IL soit le pire des salaud que la terre n’a jamais porté ?



Soudainement, la porte s’ouvre. Je lève mes yeux et mon regard croise le sien. Il n’a pas changé, bon sang ! Je ne l’ai jamais trouvé beau. Mais son visage semble transmettre un message de bonté et de maturité qui ma toujours rassurée. Il me fixe et s’approche doucement de ma table. Sans un mot, il s’assoie. Sans un mot, il prend ma main. Et sans un mot, il me transforme une nouvelle fois en une affreuse flaque de sentiments stupides.

Et je le déteste pour cela.

- Pourquoi es-tu revenu ? Lui demandais-je.

Il ouvre la bouche, puis la referme.

- Je… Je… tu me manquais.

J’éclate de rire.

- Je te manquais ? Ne me fait pas rire ! La dernière chose que tu m’as dite, c’est que tu me détestais ! Que par ma faute, ta vie et celle de tes copains pédophiles était gâchée.

Il serra les dents et baissa le regard.

- Arrête Camille. Ne parles pas sans savoir.



Pourquoi est-ce que je réagissais ainsi ? Ce mec me faisait peur. Jamais je n’avais perdu mes moyens ainsi avec un mec. De plus, il me rappelait trop de mauvais souvenirs.

- Mais de quel droit, après deux ans de silence, tu déboules de nouveau dans ma vie ! DE QUEL DROIT !

Il sursauta.

- J’aurais dut savoir que c’était une erreur.

Il se leva et me fit dos, sortant du restaurant.

Je me levais aussitôt et me lançais à sa poursuite. Il ne s’en sortira pas en fuyant cette fois-ci.

- REVIENS ICI TOUT DE SUITE !

Il se retourna brusquement. Nous étions sur le trottoir et les passants nous jetaient des regards offusqués. Mais si ils pouvaient savoir à quel point je m’en foutais !

- Tu n’en as pas marre de fuir tout le temps ! Tu n’en as pas marre de fuir ton passé, le sien, le notre ? Tu n’en as pas marre que tout le monde te fixe comme si tu étais un monstre car tu ne veux pas que LUI prenne le blâme qui lui revient ?

Il fronça les sourcils.

- Oui j’en ai marre ! Mais c’est mon choix d’endurer tout cela. Pourquoi est-ce que tu ne peux pas l’accepter ?

J’étais petite, plutôt menue. Mais il ne fallait pas me mettre en colère !

- CAR JE ME SUIS BATTUE POUR TOI ! ET TOI ! Et toi…

Je m’approchais de lui et lui flanquait un coup dans l’épaule.

- Et toi tu gâches TOUT mon travail ! Je te hais !

Je fis volte-face et je m’en allais à grand pas.

En deux ans, rien n’a changé. Non, rien du tout. Je ne sais pas à quoi je m’attendais. Mais merde, surement pas à ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier D.
Grand fan


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 24
Localisation : .
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 2:53 am

Tins Aly, c'est pour me faire pardonner, du fait que TU m'appelle Didi -_-'

Le style d'écriture est intéressant, j'ai hâte à la suite Razz

Mmmh j'ai l'honneur du premier comm XD


Dernière édition par Olivier D. le Octobre 10th 2008, 3:31 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 2:59 am

Ahhh quoi qui ou comment!!!
OUI comment osez-vous couper ou toi ou elle enfin vous étant donner que c'est votre idée de fic,bon sang de bon soir je sais pas quoi dire de qui elle parle sa dit juste IL mais c'est qui IL?????
J'aime le début je trouve sa super et la en plus vous combiner les trois meilleures choses au monde.
1.ton talent en écriture
2.le talent d'Aly en écriture
3.et Tokio Hotel
et sa donne une fic du tonner je veux une suite pour m'éclaircire les idées!
SUITEUHH!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 3:05 am

HÉHÉ Very Happy
Je poste la suite demain Very Happy

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 3:09 am

Demain es-ce que c'est genre quand il va être minuit parce que théoriquement nous serons demain.... =D
*presque pas impatiente de lire la suite* XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier D.
Grand fan


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 24
Localisation : .
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 3:29 am

MDR
Aly va la foutre demain, après minuit *Viva a msn XD*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 3:40 am

AH genre a minuit et une la!!!! =DD
J'ai trop hâte de lire le premier Chapitre!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier D.
Grand fan


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 24
Localisation : .
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 3:42 am

Est partie se coucher, donc je crois bien que tu vas devoir attendre à demain matin XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 3:45 am

Ahh chenoute!!!
Bon bin je vais devoir attendre mais demain des que j'arrive de l'école je viens voir et si elle n'est pas la je sais pas qu'es-ce que je vais faire ma sa sera pas beau!!! XD
SUITEUUHHHHH DEMAIINN EUHH!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 8:30 pm

Chapitre 2 : 2 ans et quelques poussières avant ...
POV GEORG



Je ferme les yeux, la fatigue continuant d’assaillir tous mes muscles plusieurs minutes après mon réveil. C’est toujours comme ça, mais ce matin –enfin, cet après-midi -, c’est pire. J’ouvre une nouvelle fois mes paupières, laissant la lumière aveuglante du soleil s’infiltrer à travers les rideaux. Immobile, je fixe le plafond. Des souvenirs flous s’entassent dans ma mémoire comme une vieille pile de livres au fond d’une bibliothèque dont on avait oublié l’existence. Je ravale péniblement cette salive qui à un goût nauséabond d’alcool. Encore abusé cette nuit, Georg.

Tout se clarifie lentement dans ma tête, et j’essaie de démêler le vrai du faux. Après le concert de Bercy, Tom et moi voulions sortir, mais Bill et Gustav n’en avaient pas envi. Ils étaient partis de leur côté, boire quelques verres de vins à l’hôtel, la banalité auquel nous faisions souvent face ces temps-ci … Mais pour nous, c’était différent. Nous voulions nous amusés, et oubliés le fait que nous étions célèbres, et que chacun de nos gestes se retrouveraient dans le journal du lendemain.

Heureux, nous étions entrés dans un bar le moins susceptible de contenir des paparazzis, et tandis que Tom s’engouffrait sur la piste de danse à la recherche d’une conquête, je m’étais dirigé vers le comptoir, remarquant une jolie blonde qui buvait un verre de je-ne-sais-quoi. La musique bourdonnait, et il fallait crier pour se faire entendre, mais j’étais si soulagé d’avoir un peu de liberté que plus rien ne me dérangeait. Cheveux détachés, sourire aux lèvres, regard moqueur, je me suis assis près d’elle, ne cessant pas de l’observer du coin de l’œil. De longs et magnifiques cheveux blonds, et des yeux pétillants. Elle était sublime.

La soirée défilait, et quelques fois j’apercevais Tom venir commander des boissons pour les femmes qu’il désirait. Finalement, en voyant les nombreux verres s’empiler à ses côtés, je lui en ai proposé un, qu’elle a accepté en me souriant gentiment. Elle l’a bue, et nous sommes allés danser. Des rapprochements, des rires, des caresses … C’était excitant. Mélanie ? Annie ? … Non, ce n’est pas ça …

Les heures passaient et l’alcool me berçait. J’étais visiblement très saoul, et elle aussi. Nos corps s’entremêlaient, nos rires se rejoignaient. Je la voulais. Un petit baiser, comme-ci, comme-ça, et un autre. Et une pluie de bisous chauds et excitant dans le coup, jusqu’à ce que je l’entraîne vers l’hôtel. Nous avons montés les marches en déambulant, tout en s’embrassant avec démence, et je l’ai étendue sur le lit. Excité, je me suis couché au dessus d’elle et j’ai posé ma bouche sur ses lèvres, et j’ai mordillé son oreille. Ensuite ? Je l’ai embrassé, encore et encore, mais je ne suis plus certain de ce qui s’est passé après. Est-ce que j’ai couché avec elle ? Pourtant, des mots résonnent parmi ces trous noirs ; « Georg, je n’ai pas 20 ans … J’en ai 15. ». Aurais-je profité de la situation pour sauter une ado ? Ça ne me ressemble pas, mais j’étais si éméché que ça ne me surprendrait même pas. Son prénom m’échappe. Mary ? Laurie ?

Cherchant à chasser ces souvenirs malsains, je me redresse et j’enfile un jeans. Pourquoi est-ce si flou ? Non, oublie ça. Sans me soucier de mon apparence et de ma gueule de bois, j’ouvre la porte et je sors pour me retrouver dans un couloir. Quelques jeunes filles me regardent en riant entre eux. Mais qu’est-ce que je fais ? Aucune idée, pourtant mes pas me conduisent vers sa chambre. Celle de David Jost. Je toque frénétiquement 3 coups, nerveux.

« Hey, c’est seulement dans 2 heures l’entrevue. »
Dit-il en ouvrant la porte, visiblement surpris de me voir là.

J’avais cherché comment élaborer mon hypothèse et mon discours, mais les mots s’évadèrent bien malgré moi, là, sur le pas de la porte ;

« Je pense que j’ai couché avec une mineure. »

Il fronça les sourcils, et s’empressa de me faire entrer en refermant la porte derrière lui.

« Ehhh merde … »
Gémit-il, car il savait tout autant que moi que cette situation ne créerait que de mauvais remous médiatiques.

Jost me fit assoir et c’est donc en jouant distraitement avec tout ce que je trouvais que je lui racontai mes souvenirs mélangés de la veille. Son nom ne me revenait pourtant toujours pas. Mandy ? Allie ?

J’arrivais peine à croire que j’avais pu faire une chose pareille, et moi-même je me dégoutais. Avais-je réellement passé par-dessus tous mes principes, en une seule nuit ? Pourtant … Ces souvenirs flous, bien qu’ils me donnent la nausée, expliquaient vraisemblablement la suite des évènements. David me regardait, perplexe.

« Dans quoi tu t’es embarqué ? Putain Georg ! … Maintenant, il ne nous reste plus qu’à espérer qu’elle ne porte pas plainte. »
Gronda-t-il.

Il ne manquerait plus que ça ! Je ne l’ai pas violé, je l’ai baisé. Il y a une nuance extrêmement importante entre ces deux extrémités. Malgré tout, cela restait un détournement de mineure. Je m’en voulais énormément. Si au moins j’avais pu me souvenir du bien que cela m’avait fait ! Merde Georg, sale obsédé.

Je restais face à lui, sans rien dire, jouant avec l’élastique qui retenait mes cheveux. Je n’aurai jamais dû sortir hier soir. Ça ne m’apporte que des ennuies. Un putain de mal de crâne, et des peurs trop réelles. Finalement, je sortis de la pièce et je me rendis à nouveau vers ma chambre. Je ne savais plus quoi faire, ni à qui parler. Ils me gronderaient tous, Tom le premier. Il avait beau être un dragueur de première, il connaissait ses limites, et il les respectait religieusement. J’étais seul face à mes ennuies. Oui, c’était évidant désormais. Elle allait porter plainte. Si non, à quoi le but de baiser avec la star de l’heure si ce n’est que pour en retirer de l’argent ? Cette simple pensée me fait frissonner. J’ai l’impression d’être un prostitué, ironiquement.

Allez, débarrasse-toi d’elle. Je retire mes vêtements, et je m’enferme dans la salle de bain. Tandis que l’eau de la douche ruisselle sur mon corps, son prénom me revient. Elle s’appelait Noémie.

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 10th 2008, 9:17 pm

Ahhh ALY!!!!!
Ta mis la suite enfin je savais que lorsque je serai de retour de l'école tu l'aurais mis! fiou si non je sais pas ce que j'aurais fait.
J'adore cette fic enfin comme toute celle que tu écris car ta un don c'est clair. Bref suite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stl
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3486
Age : 22
Localisation : Perdue dans mes pensées =)
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 11th 2008, 12:06 am

Mon Dieu, c'est trop bon! =O
L'idée est super originale, et vous écrivez vraiment bien.
J'adore déjà!
Et j'ai hâte de voir la tournure des évènements! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alice7r
Grand fan


Féminin Nombre de messages : 189
Age : 23
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 16/08/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 11th 2008, 12:35 am

yeah, c'est plein de nouvelles fics en ce moment =D
celle-ci est tres intéressante, vive la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
andro--x
Grand fan


Féminin Nombre de messages : 286
Age : 22
Localisation : En train de rire delle meme.. : )
Date d'inscription : 21/03/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 11th 2008, 2:10 am

wawww Smile
je sens que cette fic va etre super Smile
LET GO SUITE Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.MOCHExNULxPLATExSMILEx.skyrock.com
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 11th 2008, 3:36 am

C'est bon les filles, suite.

C'est orignale, Georg qui ne sait pas ses limites x]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 23rd 2008, 9:07 pm

Je suis présentement en train d'écrire le chapitre 3 =) Je ne sais pas quand je le posterai, cela dépendra également d'Aly Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 23rd 2008, 10:35 pm

Ahh bah moi j'ai hâte que tu la poste ta suite c'est trop bon comme fic!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 31st 2008, 1:30 am

Heeeeelloooooo
Bon, Aly tu vas être contente.
Je poste enfin XD
Mais je ne suis pas entièrement satisfaite de ce chapitre =( Veuillez me pardonnez pour sa médiocritée --'
Et si il y a quelques erreurs, c'est que j'ai un problème avec Word. Pardonnez moi une fois de plus.
Voici l'horreur:

Chapitre 3 : L'effet papillon

Montréal est une ville très animée les vendredi soirs. Beaucoup de jeunes sortent, font la fête. Oui, Montréal est un endroit très agréable dans ces moments là. Voilà une heure que je marche sans arrêt, et j’observe les lumière, j’écoute le bruit d’une ville vivante. Pour me donner l’impression que je ne suis toujours pas morte. Des larmes coulent sur mes joues, je voudrais les faire disparaître. Ils ne méritent pas que je pleure sur leur sort. Non, ils ne le méritent pas.
Je marche d’un pas vif, je me retourne de temps en temps. Mais je sais que c’est parfaitement stupide. Il ne m’aura pas suivie. Tout est terminé. Fini, brisé.
Je frappe une cannette de bière vide du pied, et je maudis les inconscients qui polluent notre planète, sans pour autant me donner la peine de la ramasser.
« tout ira bien » m’a t’il dit il y a deux ans. « Tout ira bien, nous nous en sortirons, je m’en sortirai ».
Il n’avait pas tort, ce salaud. On entend encore parler d’eux à la télé. Ils viennent parfois en show ici. Et plus personne ne se souvient. Cette jeune fille qui les avait défié devant le monde entier. Qui avait réclamé ce qu’un d’eux lui avait prit de force. Sans rien obtenir au bout du compte.
J’ai une envie folle d’hurler.

Après une autre demi-heure de marche, j’arrive enfin chez moi. Dans mon palace.
Eh merde, le chien de la voisine d’en haut s’est une fois de plus enfuit dans les corridors. Je me retiens de lui flanquer une baffe et j’entre dans mon appartement. Un deux et demi, rien de moins, rien de plus. Je me prépare en vitesse un kraft dinner et je m’installe devant la télé. Rien d’intéressant.
Mon regard se pose sur la bibliothèque. J’ai tout foutu là quand je suis revenue. Je n’y ait plus jeté le moindre coup d’œil depuis. Je me lève et m’approche, hésitante. Les mains un peu tremblantes, j’ouvre les portes vitrées. Une boite, une simple boite de carton. Je m’installe à la table, la boîte devant moi, qui semble me supplier de l’ouvrir. Après un moment de réflexion, je replonge dans mes souvenirs.
Un album photo, plutôt petit, qui contient environ une cinquantaine de photographies.
De lui. Et de moi.
Lui et moi collés, dans une auto. Lui, assis sur une scène. Lui avec les trois autres. Lui en train de manger. Lui qui m’embrasse. Lui, lui, lui !
Je referme brusquement l’album et je poursuis mon exploration. Je tombe sur des documents audios, que j’ai enregistrés pendant le premier procès. J’insère la cassette dans mon magnétophone et je mets sur play.

« Il… Il… il me semblait gentil. Il m’offrait à boire, me faisait danser… me disait que j’étais jolie !
Voix inconnue : Après votre sortie du club, de quoi vous souvenez vous ?
Voix de Noémie : Je me souviens qu’il m’a invité à venir prendre un verre à l’hôtel avec lui… et… je crois que j’étais dans sa chambre… et on s’embrassais… mais j’ai dit… »
La voix de Noémie devenait saccadée, sanglotante. Je serrais les poings, attendant la suite.
« Voix inconnue : Qu’avez vous dit ?
Noémie : J’ai dit que… que je ne pouvais pas… que je ne voulais pas… que je n’avais que 15 ans… Ensuite… je me souviens d’une douleur à la tête… Puis plus rien…
Voix inconnue : Rien d’autre ? Qu’est-ce qui vous prouve qu’il y a eu agression, dans ce cas ?
Noémie : Je me souviens du lendemain matin, évidemment ! »
Noémie avait quasiment crié la dernière phrase. Je fermais les yeux, sentant toute sa douleur face à l’incompréhansion, que dis-je ! l’indifférence des inspecteurs.
Ils ne la croyaient pas. Comment auraient-ils pu ? Ces jeunes hommes n’étaient que des stars internationnales, pourquoi l’un d’eux se serait abaissé à forcer une jeune fille alors que des milliers d’entre elles, consantantes, les attendaient ?
« Noémie : Je me suis réveillée dans une chambre d’hôtel. Non, une suite. Très luxueuse. J’avais très mal à la tête, et beaucoup de difficulté à me souvenir de ma soirée. Mais surtout… j’avais très mal… à… à… l’entre… l’entre jambe. Et il y avait du sang dans les draps. Je me souvenais d’un corps sur moi, d’une douleur aux poignets et d’une… d’une… respiration… saccadée. »
Il y eut un long silence dans le magnéto. J’entendais quelques sanglots, et le bruit d’un crayon sur du papier. Mais je me souviens également. Je me souviens de son visage. Des regards que s’échangeaient les policiers. De la pièce, éclairée par des néons et qui sentait le désinfectant. Je me souviens de mes pensées à ce moment là. Des envies de meurtres qui me dévoraient toute crue…
Mais ce qui m’a vraiment marquée, c’est le procès. Cette torture. ILS étaient là. Et ELLES étaient là.

Deux ans et quelques semaines plus tôt :

Je me demande pourquoi papa a tenu à ce que nous venions avec l’auto de la compagnie. Luxueuse, confortable, chauffeur compris, mais très voyante.
Le visage de ma mère est rouge, et elle n’a pas réussit à cacher les poches en dessous de ses yeux, malgré la quantité incroyable de « makeup » qu’elle s’est étendut dans la figure.
Et Noémie…
Je sers sa main. Je sens comme elle tremble. Comme elle a peur. Elle ne l’a pas encore confronté. Elle ne l’a pas revu.Et elle ne se souviens qu’à peine de cette nuit où il l’a violée.

Devant le palais de justice, une foule tout simplement incroyable. J’ouvre grand les yeux, je suis horrifiée. Des centaines de jeunes filles, pancartes, yeux entourés de noir, décolletés bien voyants. Elles crient. Elles pleurent. Elles enragent.
Déjà, sur les trottoirs, les fans suivent l’auto, et je peux apercevoir leurs pancartes.
« Laissez TH tranquilles ! »
Sur certaines, le nom de ma sœur est même écrit.
« Noémie Beauxchamps est une pute ! Ich liebe Georg ! »
Je n’en reviens pas. C’est quoi ce bordel ! Noémie se cache le visage.

Quand nous arrivons finalement dans le stationnement, des gardes de sécurité nous attendent.
- Nous allons vous faire rentrer par une entrée plus discrète, si vous le voulez bien, exprime l’un d’eux, exaspéré.
Nous sommes donc entré par une porte sur laquelle il était inscrit : « Employés autorisés uniquement ».
À l’intérieur, c’est plutôt beau. La décoration est rouge pourpre et relaxante.
Mais je sens que ma sœur panique à chaques pas qui nous emmenent vers la salle d’audience. Soudainement, notre avocat nous rejoint. Il a le visage crispé, comme si il pensait que c’était perdu d’avance. Wouhaou, même notre avocat n’a pas confiance, on va vraiment aller loin !
Nous entrons finalement dans la salle d’audience, qui est presque vide. Je cherche le groupe du regard, mais ils ne sont pas là. Ma sœur et ma mère suivent notre avocat jusqu’à l’avant, où ils s’installent. Je me choisis une place pas trop loin et j’attends. La salle s’emplit peu à peu. Il reste une quinzaine de minutes avant l’arrivée de l’accusé et de ses trois amis.
Finalement, quand la salle est comble et qu’il reste deux minutes avant l’entrée du juge, les portes s’ouvrent. La plupart des gens arrêtent de parler, et se tourne vers le centre de l’attention.
Je vois entrer, en premier, un homme d’âge mur, qui parle à toute vitesse, en Allemand, dans un téléphone portable. Puis deux agents de sécurité. Suit celui que je reconnaît comme étant Bill Kaulitz, puis son frère, Tom. Gustav suit, puis Georg. Je le fixe longuement, mais ce que je vois me perturbe. Il semble perdu, et mal à l’aise. Pas comme le monstre dont je m’étais fabriqué l’image.
Je les regarde passer à coté de moi. Tom tourne la tête et nos regards se croisent. Je fronce les sourcils, et il m’adresse un clin d’œil. Profondément choquée, je retourne aussitôt mon attention sur le devant de la salle.

Le juge entre finalement, à mon grand soulagement. La tension dans la salle est palpable et je commençais à en avoir assez de voir ma sœur éviter de regarder dans la direction du groupe Tokio Hotel.
Puis, l’heure qui suit est interminable. Ma sœur est appelée à la barre et doit raconter les événements. Elle est au bord de la crise de sanglots, et je me retiens pour ne pas aller la chercher.
« tiens bon, petite sœur ».

Puis ils l’appellent LUI. Georg…

Notre avocat voulait que je témoigne. Mais j’ai refusé. Je ne connais pas assez Noémie. J’ai passé trop de temps au Canada. Donc je suis simple spectatrice. Il demande des amies de Noémie, qui racontent la passion de Noémie pour Tokio Hotel. Puis, l’amie qui a accompagné Noémie au club et qui confirme l’avoir vue partir avec Georg Listing.
Puis une femme de chambre de l’hôtel qui dit avoir entendut des cris provenant de la chambre de Georg.
Plus j’écoute, plus je me dis que c’est impossible que nous ne gagnions pas. Tous les faits sont là. Les preuves. Les témoins.

Le procès s’étire, s’étire, s’étire. Après environs trois heures et demi, le juge nous demande d’attendre, qu’il va fixer une nouvelle date pour laisser au jury le temps de délibérer avant d’annoncer l’issue du procès. Je décide donc de sortir, histoire de prendre de l’air. Je n’en peux plus de cette atmosphère. Je me dirige vers les toilettes.
Celles des femmes sont défectueuses. Une flèche nous indique d’utiliser celles des hommes. Je me dirige vers la toilette au font et je m’installe sur le bol. Je sors mon paquet de cigarette et je m’en allume une. Je sais, c’est interdit. Mais il pleut dehors. Et puis je m’en fous totalement.

Quand je termine, je sors une cannette de déodorant et j’essaie d’effacer les traces de mon action « illicite ».
Devant le miroir, je m’observe un moment.
Blonde. Petite. Ordinaire. Très ordinaire.
Soudainement, je sursaute, quelqu’un entre dans les toilettes.
Tom Kaulitz marque un temps d’arrêt, surpris.
- Ce n’est pas… les toilettes des hommes ?
Il a un accent Allemand très prononcé. J’hausse un sourcil.
- Les toilettes des femmes sont défectueuses. Ça te pose un problème, peut-être ?
Il secoue sa tête dreadée et va vers l’urinoir. Je l’entend dézipper son pantalon. Il fait ça pendant que je suis là ? Il tourne la tête et me regarde, un sourire en coin.
- Ça te pose un problème, peut-être ?
Je suis estomaquée. Il laisse échapper un petit rire et il ne s’occupe plus de moi. Je sors rapidement. Non mais !


Le juge nous donne rendez-vous dans deux semaine. En attendant, je sais que ces deux semaines vont être horrible. J’adore ma sœur, mais je regrette presque d’être venue. Car la raison de ma visite est que je désire reposer mon mental. Malheureusement, j’en suis incapable en ce moment.
Noémie ne veut jamais être seule. Et me colle, en tout temps. Si je sors, elle me supplie de l’emmener avec elle.
Souvent, la nuit, elle se réveille, complêtement paniquée et appelle ma mère.
Mais le pire, je crois, c’est quand elle est rentrée à la maison, après l’école, une partie du visage en sang, et les pantalons déchirés. Mes parents n’étaient pas là. Je me suis précipitée sur elle et elle s’est effondrée dans mes bras. Je ne comprenais pas. Je l’ai installée dans son lit et j’ai nettoyé sa plaie au visage. Par chance, elle n’avait pas besoin de points de souture. Par la suite, je compris ce qu’il s’était passé.
Des fans de Tokio Hotel, à son école, l’avaient attendue à la fin des cours. Et l’avait brutalisée. Elle avait reçut une pierre au visage, ce qui expliquait la quantité de sang qui le recouvrait.
- Camille, je ne veux pas retourner à l’école.
Elle me dit cela, les yeux mi-clos, des larmes sur les joues.
- Tu ne retourneras pas.
Quelque chose a changé dans sa chambre. Je cherche, mais je trouve vite. Les fameux posters, toutes ces images de Tokio Hotel, tout a disparu.
Je pose un baiser sur le front de Noémie, puis je sors.

Quand ma mère rentre, je lui raconte tout. Horrifiée, elle veut aller dans la chambre de Noémie. Je l’arrête.
- Elle dort. Laisse la, elle en a besoin.
Ma mère laisse échapper un long soupire. Elle et moi, nous ne nous sommes jamais entendues. Et ça n’a pas changé depuis que je suis partie. Mais pourtant, pour l’instant, nous partageons quelque chose d’important. J’ai envie de mettre ma rancœur de coté et de m’allier à elle pour venir en aide à Noémie.
- Maman, il faut que le juge déclare Georg Listing coupable, après demain. Sinon, je ne sais pas ce qui arrivera à Noémie.
- Je suis d’accord avec toi.
Et voilà, rien de plus que d’habitude. « Je suis d’accord avec toi ? » Je le sais, je m’en fous. Je veux savoir ce que tu feras si nous échouons, pauvre conne !
- Je te préviens, maman. Je ne la laisserai pas en France si cela doit arriver. Elle viendra avec moi, que tu ne le veuilles ou non ! Je ne la laisserai jamais tomber ! Et je vais foutre ce salaud en prison !


Maintenant :

Je suis couchée dans mon lit, et j’observe le plafond. Tout me revient en tête en même temps. Et je n’arrive plus à déterminer qui était dans le tort et qui était dans le bien.
Ce que je sais, c’est que LUI méritrait de crever.
Je crois que la journée la plus difficile, fut le jour du verdict.
Cette journée là, je n’ai pas compris ce qui s’est passé.
Mais ce que je comprend, c’est que cette journée fut le début de mon combat.


Je hais litéralement ce chapitre (je sais, c’est courant ces temps-ci Rolling Eyes )
Mais bon.
J’espère faire mieux la prochaine fois. Mais je n’aime pas les chapitre de « débutation (ça existe ce mot ? XD) »
Vivement que nous entrions dans l’action Rolling Eyes
À toi, Aly Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 31st 2008, 1:41 am

J'vois TELLEMENT pas pourquoi tu l'aimes pas ...
J'ai beau cherché, je trouve pas.
Sarah, t'as un don incroyable, tu pourrais écrire des livres a la tonne, aussi passionnant les uns que les autres.
Woah.

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Octobre 31st 2008, 1:53 am

Bah la elle arrive cette suite oui ou non???
hahaha genre Sarah vient de poster que j'en demande déjà une autre. XD
Moi non plus je comprend pas pourquoi tu l'aime pas parce que moi j'ai adoré!
Suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 1st 2008, 1:40 pm

Bon... XD
C'est peut-être parce que c'était l'halloween hier Rolling Eyes XD
J'arrive à l'ordi ce matin, j'me dit "J'ai hâte de voir tous les nouveaux beaux commentaires que nos charmants lecteurs (lectrices XD) vont nous avoir laissé"
Pas grave, I'll survive Sad
Non, non, essayez pas Sad

XD Allez, je veux vos impressions, même si elles sont négatives Wink
C'est constructif Smile
*Sarah la chiante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 1st 2008, 1:53 pm

J'en est laisser un commentaire pour dire que j'ai ADORÉ!!!!
Hum JE VEUX UNE SUITE!!!!!!!!!!!!
Parce que J'AIME vla fic!!!
Pres que pas hystérique la fille. XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 1st 2008, 1:57 pm

Mag: J'avais vu le soir où j'ai posté Wink D'ailleurs merci, tu commentes chacune de mes fics, ça me fait vraiment plaisir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 2nd 2008, 10:23 pm

YIOOO.
Est pas bonne notre fic ? Sad
Pourquoi ya juste Mag qui laisse des comments ? Sad
Come on, on a juste trois chapitres Sad

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Novembre 2nd 2008, 10:32 pm

Ahh qu'es vous voulez y'a juste moi qui reconnait le réel talent! XD

Aly elle est super bonne la fic si sa peut ta rassuré.
Sarah c'est parce que chacune de tes fics son hyper bonne.

Nah mais moi sa me fais plésird de laisser de coms surtout que sa en vaut la peine c'est tellement bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fanfiction] Ich bin nich' ich   Aujourd'hui à 7:55 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfiction] Ich bin nich' ich
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fanfiction] Ich bin nich' ich
» [fanfiction] L'amour sur msn
» [ Fanfiction] Et si on partait en Tourbus ?
» [Fanfiction] H e i l i g [Terminée]
» [ Fanfic en cour ]Fanfiction =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel. ::  :: Fans fictions :: + Fanfictions terminées-
Sauter vers: