Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel.
Bonjour à toi, fan de Tokio Hotel!
Si tu cherches un endroit où tu pourras discuter de ton groupe préféré avec les personnes les plus extras, tu es à la bonne place! Inscris-toi dès maintenant et nous t'accueillerons avec grand plaisir.

En espérant faire ta connaissance très bientôt,
Les fans canadiens français

---

Hi and welcome to the official French Canadian Forum!
We have a brand new English part on our forum for the Canadian fans who lost their forum. I know it might not feel like ''home'' but I hope that you'll have fun with us here:)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [One-Shot] Recueil de DieFan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
DieFan
Accro


Féminin Nombre de messages : 615
Age : 28
Localisation : Quelque part dans ma tête, avec LUI... (18+)
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: [One-Shot] Recueil de DieFan   Septembre 22nd 2008, 3:24 pm

Bon, bah si vous trouvez que j'écris si bien, je vous fait un petit recueil de one-shot. La plupart contiendront des lemons, mais je le préciserai au fur à mesure.

Bonne lecture! Smile
_____________________________________________________________________________________________

*Contient un lemon en spoiler

Unsere Unsterblichkeit...



Ça y était, c’était la fin, il n’y avait plus rien à faire, il était trop tard. Impossible de revenir en arrière, impossible de réparer ce qui avait été brisé. La vie avait quitté son corps, et elle n’y retournerait jamais...

To me you’ll be forever sacred
I’m dying but I know our love will live
Your hand above, like a dove, over me
Remember, to me you’ll be forever sacred...


C’était la dernière chose qu’il m’avait dite, du moins celle qu’il avait essayé de murmurer, la respiration coupée, sa gorge se remplissant petit à petit de son sang chaud. J’avais été à ses côtés lors de ses derniers instants, lorsque cette étincelle de vie avait fini par quitter ses yeux, bien avant que les secours n’arrivent. Pendant si longtemps j’étais restée avec son corps inerte, sa tête dreadée posée sur mes genoux, regardant son doux visage dont j’avais rabaissé les paupières, incapable de soutenir son regard désormais vide.
Maintenant, j’étais dans la chapelle, assise sur ces bancs de bois si inconfortables, détestables dans ces moments où j’aurais tant eu besoin de réconfort, à regarder le cercueil juste en face de moi, comme inconsciente des autres personnes en deuil qui m’entouraient.
Bill était au fond de la salle, écrasé sur un siège, incapable de retenir ses larmes. Georg était à ses côtés, lui massant une épaule, lui montrant qu’il était là, ses yeux également humides. À côté d’eux, on voyait Gustav, lui qui semblait toujours si insensible avait deux rivières d’eau salée parcourant ses joues. Mais je ne les voyais pas. Il n’y avait que ce cercueil, droit devant moi, et cette série de sanglot rendant ma respiration irrégulière.

Pourtant, tout avait si bien commencé, tout avait été comme un conte de fée. J’avais eu l’extrême chance de gagner des laisser passer VIP, le début d’une série d’évènements extraordinaires. J’avais passé la soirée avec le groupe et une de mes amies, et ça avait directement cliqué avec Tom.

-T’as un regard d’enfer tu sais ma belle. Et j’adore tes courbes… dommage qu’il y ait tant de vêtements pour les cacher...

Bien sûr, il draguait tout le temps, je le savais, mais ça m’avait fait plaisir d’entendre ça. Je lui avais donc souri, un sourire radieux qui lui avait clairement fait plaisir. Tellement, qu’à la fin de la soirée, il avait glissé un papier avec son adresse Internet privée dans ma sacoche, et s’était permis de m’embrasser. Malheureusement, la séparation avait été rude, et j’avais dû attendre plusieurs jours avant de recevoir une réponse à l’e-mail que je lui avais envoyé le soir même.
Les mois de correspondance qui suivirent allèrent de mieux en mieux. Plus le temps passait, plus nous apprenions à nous connaître, plus nous découvrions tous les points que nous avions en commun. Nous étions visiblement faits l’un pour l’autre, malgré cet océan nous séparant, lui en Allemagne, moi au Québec.
Et puis un beau soir, lors de leur deuxième concert en sol Montréalais, avant de commencer une chanson, Tom s’était approché de son micro pour parler à la foule.

-Je dédie la prochaine chanson à une personne très spéciale pour moi, une personne Sacrée.

Et il m’avait regardée, moi, dans la première rangée, et juste moi pendant toute la chanson ou presque. Chaque fois qu’il chantait le refrain pour lui-même, il me regardait avec une telle intensité. Bien évidemment, je fus invitée dans la loge après le show, et c’est là qu’il m’avait fait sa demande.

-J’me suis jamais senti aussi bien avec quelqu’un… aussi proche d’une fille… j’te trouve vraiment exceptionnelle… mais…. Mais la distance me pose un problème… alors…. Je veux que tu viennes avec moi. Tu laisses tout tomber et demain, tu montes dans l’avion avec moi pour l’Allemagne…. T’en penses quoi ?

Je le sentais si nerveux, si effrayé que je refuse, le juge trop pressé et ne veuille plus jamais le voir, mais à la place, j’avais éclaté en sanglot et m’étais blottie dans ses bras, comblée de bonheur. Difficilement, avec énormément de sanglots coupant mes phrases, j’étais parvenue à lui faire comprendre à quel point cette demande me rendait heureuse. Nous avions alors passé la soirée à nous embrasser et, une fois la nuit tombée, il m’avait amenée dans sa chambre d’hôtel. Depuis des mois nous nous désirions, et ce soir-là, le soir de leur plus magnifique concert au Québec, nous avions enfin la chance de réaliser notre souhait.

Spoiler:
 

Le lendemain matin, quand je m’étais réveillée par contre, je m’étais retrouvée seule. Sur le coup, j’avais même paniqué, pensant qu’il était parti sans moi, pensant qu’il m’avait manipulée pour obtenir mes faveurs, pensant que, encore une fois, j’avais été stupide de me laisser amadouer par les belles paroles d’un homme. Heureusement, mes inquiétudes étaient retombées quelques minutes plus tard.
Tom était sorti de la salle de bain, habillé, propre, frais et dispos, venant me saluer en m’embrassant, me disant de me hâter car notre journée seraient chargée. Nous devions aller chercher mes bagages, finir d’emballer les affaires du groupe, puis nous rendre à l’aéroport. Bien sûr, mon billet avait déjà été acheté et c’est donc sans encombre que j’étais arrivée en Allemagne avec mon dreadé préféré. Sans encombres, mais pas sans inquiétudes. C’était la première fois que je prenais l’avion, et tout un tas de petits éléments avaient tendance à me rendre extrêmement nerveuse et irritable.
Je n’aimais pas le bruit des moteurs de l’avion, je n’aimais pas les secousses au décollage et pendant le vol, je n’aimais pas la nourriture, les toilettes trop étroites qui semblaient vouloir m’aspirer dans le semi vide de ces altitudes élevées. Je craignais aussi de me faire refuser à la douane, de perdre mes bagages, qu’un moteur s’arrête soudainement, qu’on frappe un groupe d’oiseaux en plein vol, qu’on rencontre un autre avion. Bref, le vol fut très pénible, et ce n’est qu’une fois complètement sorti de l’aéroport que je me sentis soulagée et que mon conte de fée allait pouvoir commencer.

-Bienvenue chez moi, ma belle. J’espère que tu t’y plairas.


Dernière édition par DieFan le Septembre 24th 2008, 2:07 am, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DieFan
Accro


Féminin Nombre de messages : 615
Age : 28
Localisation : Quelque part dans ma tête, avec LUI... (18+)
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: [One-Shot] Recueil de DieFan   Septembre 22nd 2008, 3:28 pm

Suite



Les premiers mots murmurés au creux de mon oreille en terre allemande, par l’homme le plus exceptionnel à mes yeux. Mais mon rêve n’allait pas durer tout le temps. Le Tom dragueur et agréable que je connaissais semblait différent une fois chez lui, une fois que j’étais maintenant à lui seul et carrément dépendante de lui. Heureusement pour moi, mon fort caractère me permettait de ne pas me laisser marcher sur les pieds, mais il semblait toujours essayer d’abuser, essayer de voir jusqu’où il pouvait aller avant que je ne me fâche.
Dragueur compulsif, il faisait de l’œil à tout se qui bougeait et, même s’il n’allait jamais plus loin que les compliments et les câlins, ce comportement irrespectueux avait tendance à m’irriter au plus haut point. Malgré tout, je ne pouvais m’empêcher de l’aimer, même si je souffrais, même si je me sentais délaissée chaque fois qu’il devait me quitter pour un concert ou une entrevue. Plus le temps passait, plus je me sentais blessée, me demandant si Tom tenait vraiment à moi, ou s’il ne faisait que m’utiliser, lorsqu’il revenait très tard, qu’il me réveillait, qu’il se déversait en moi, et qu’il repartait le lendemain matin. De plus, ma famille et mes amis, que j’avais carrément abandonnés au Québec me manquaient terriblement. J’avais, comme on dit, le mal du pays. Mon rêve était en train de tourner au cauchemar...

Je ne me doutais pas, vraiment pas de ce qui pouvait se passer dans la tête de Tom. Malgré ses absences, malgré son attitude égoïste et trop courailleuse, il fallait croire que ses sentiments envers moi étaient très sérieux. À un point tel que, quelques mois après notre arrivée en Allemagne, j’eu la surprise de ma vie. Ce n’était ni mon anniversaire, ni la Saint-Valentin, ni la Noël ou le Nouvel An. Pourtant, il m’avait emmené dans un SPA avec lui pendant la journée. Nous avions eu droit à la totale : massages, bains de boue, traitements de la peau, bain à bulle, yoga, tout. Une belle journée en amoureux qui avait tôt fait de m’apaiser, moi qui commençait à douter de mes sentiments pour mon dreadé.
La soirée avait été couronnée par un somptueux et délicieux dîner en tête à tête sur la terrasse privée d’un restaurant chic, occupée par nous deux seulement, avec des petits chandelles et une musique douce. J’en oubliais les mois d’enfer que j’avais vécus, j’en oubliais ma tristesse, et cette frustration perpétuelle. Il n’y avait que Tom et moi, nous deux contre le monde, en cette belle soirée d’été, alors qu’il faisait encore clair, mais que le soleil commençait à descendre vers l’horizon.
Le souper fut merveilleux, mais je n’étais pas au bout de mes surprises. Tom m’avait alors amené me promener, me tenant par la main, me parlant doucement, s’excusant pour ses absences, me remerciant d’avoir supporté ses excès, d’être resté à ses côtés malgré tout, réellement reconnaissant. Son sourire était heureux et serein, mais surtout contagieux, car je ne pouvais m’empêcher de sourire à mon tour. J’étais complètement sous le charme, soulagée qu’il se soit rendu compte de mes efforts et de ma détresse.
La promenade avait continué jusqu’à ce point merveilleux, un endroit dans un virage où l’on pouvait voir clairement le soleil se coucher, merveilleux et féerique. Nous nous étions arrêtés pour regarder, insouciants du danger, ne sachant pas que cette courbe avait déjà été mortelle pour bien des automobilistes. Mais cette fois-ci, ce ne serait pas un conducteur qui serait la victime du tragique évènement...

La courbe était encore une fois couverte de gravier, le soleil couchant était encore trop aveuglant, la piste cyclable sur laquelle nous nous trouvions n’était pas séparée de la route par aucune protection. Le chauffeur eut beau faire toutes les manœuvres qu’il pouvait, rien n’y fit. Il heurta de plein fouet Tom, écrasant son corps à moitié, lui brisant des côtes qui rentrèrent dans ses poumons. Une de ses jambes fut brisée, et l’un de ses bras également.

-TOOOOOOOOOOMM !!!! NOOOOOOOOOOOON !!!!! NOOOOOOOOON !! OH…. Oh mon dieu… Non !!! Tom ! Regarde-moi !!! Tom !!! Je t’en supplie !! Dis quelque chose !! Regarde-moi !! Non ! Regarde-moi !! Je t’en prie !!! TOM !!

J’avais couru, de toutes mes forces, le souffle coupé après le choc de l’incident. Moi, je n’avais été que frôlée par le véhicule, tombant à la renverse sous le souffle et la surprise. Mais Tom avait été frappé de plein fouet et était carrément en piteux état. Il était encore conscient, mais pour combien de temps ? Il semblait que respirer était une véritable corvée pour lui et que la douleur était si intense qu’elle l’engourdissait totalement. Il était désorienté, cherchait quelqu’un du regard, ME cherchait du regard.
Une fois arrivée à ses côtés, en panique, criant encore son nom, implorant tous les dieux que la Terre n’ait jamais portés, je l’avais pris dans mes bras, du moins j’avais déposée sa tête sur mes genoux, lui caressant le visage, le réconfortant comme je pouvais, même si j’étais déjà en larmes. Le regard de Tom s’était alors posé sur moi, et il m’avait reconnue, essayant de sourire malgré son état. Ses lèvres avaient alors bouger, faiblement, mais de façon continue, comme s’il cherchait à me dire quelque chose.

-Arrête, parle pas, les secours vont arriver, j’suis sûr, résiste, ça va être bon, ça va aller, te forces pas, je t’en prie !!

Désespérée, mes larmes coulaient de plus en plus, tombant parfois sur la joue de Tom pour venir diluer le sang qui commençait à sécher sur son visage blessé. Mais malgré mes supplications, il continuait, avec cette espèce de petit sourire déformé par la douleur, me regardant de ses yeux qui s’assombrissaient de secondes en seconde. Je finis par entendre un son sortant de sa bouche et, croyant qu’il cherchait à me dire quelque chose d’important, je penchai mon visage vers le sien, plaçant mon oreille vis-à-vis de sa bouche, et la seule chose que j’entendis fut ce mot qui voulait tout dire.

-… heilig…

Émue, choquée, je relevai son visage, perçu un léger mouvement du bras de Tom auquel je ne prêtai pas attention, puis croisai une toute dernière fois le regard de Tom avant qu’il ne finisse par s’éteindre, à tout jamais.

- ...non…. Tom…. TTOMM !!!! NON !!! RÉVEILLES-TOI !!! DEBOUT !!! J’AI DIT RÉVEILLE !! ME FAIS PAS ÇA !! TOM ! …. Non….

Encore une fois, j’éclatai en sanglot, ma vision se brouillant totalement alors que je pleurais sur ce corps désormais inerte. Et c’était alors que je m’étais à nouveau penché sur son corps que j’avais entendu quelque chose tomber au sol, un léger bruit sourd. Tournant le visage, j’avais aperçu une petite boîte sombre, que j’avais alors ramassée, une boîte dont le contenu aurait changé ma vie à jamais, s’il avait pu être en vie pour me la donner.

Ce tragique évènement avait eu lieu la semaine dernière. Cela faisait très exactement six jours que Tom était mort, six jours que j’avais passé dans la solitude mentale la plus complète. On avait beau me parler, tâcher de me réconforter, rien n’y faisait, je suis déconnectée du monde. Je réponds, mais comme un simple automate, sans être touchée par la compassion des autres, sans même me rendre compte que le monde continue de tourner et que les autres existent encore.
Maintenant encore, rien ne comptait sauf ce cercueil qui contenait celui que j’avais considéré comme l’amour de sa vie. Finalement, je m’étais levée de mon banc, nerveuse, jouant avec mes doigts, jouant avec la bague qui s’y trouvait, cette bague que je possédais depuis maintenant exactement six jours. Cette bague, je l’avais trouvée dans la petite boîte que Tom tenait lors de sa mort, cette boîte qui m’était destinée.

À peine deux jours après l’événement, j’avais parlé avec Bill. C’est avec la voix secouée de sanglots qu’il m’avait révélé ce que son jumeau lui avait confié. En effet, Tom avait eu bel et bien l’intention de me demander en mariage cette journée-là. Il avait préparée la plus belle journée qui soit pour moi, pour me prouver qu’il avait sérieusement envie de passer le reste de ses jours avec moi. Il allait me marier, me faire sa grande demande juste quand le soleil aurait été presque totalement couché, une belle demande romantique, ne lui ressemblant qu’à moitié, mais qu’il avait décidé de faire pour la personne qui en valait le plus la peine selon lui.

Maintenant il était trop tard, il était mort et ne reviendrait jamais. Mais pour moi, je serai toujours mariée à cet homme qui serait le seul de ma vie, du moins c’était ce que je me disais maintenant, alors que je m’approchai de ce cercueil détesté, pour l’admirer une toute dernière fois. Je savais que cela serait une épreuve atroce, mais il le fallait, je devais lui dire au revoir, pour de bon. Comme prévu, la seule vue de son corps sans vie fut un choc qui m’arracha d’autres sanglots, mais je tins bon.
Pendant de longues minutes, je restai à le regarder, lui parlant intérieurement, lui demandant de me pardonner d’avoir douté de son amour, de ne pas l’oublier même quand il serait dans l’au-delà, parce que moi, je ne l’oublierai pas. Une dernière fois, je le regardai, mes larmes inondant encore mon visage, avant d’enfin détourner les yeux de cette vision macabre. Sans un regard à personne, je sortis de la chapelle.

Une fois dehors, cherchant à me changer les idées, je m’allumai une cigarette, sortis mon lecteur mp3, mis mes écouteurs et allumai l’appareil qui fit jouer une chanson déjà commencée, une chanson trop connue. Sous le choc du souvenir, je m’effondrai à terre, pleurant toutes les larmes de mon corps, seule sur l’herbe froide et repoussante, seule, pour toujours, alors que quelques notes de musique et des paroles s’échappaient des écouteurs sortis de mes oreilles...

I'm sinking
I'm sinking
Away from you
Don't turn around
you'll see
you can make it
Never forget…
To me you'll be forever sacred



Fin...


_______________________________________________________________________________________________

Désolée pour le double poste, j'ai pas eu le choix, sinon, c'était trop long pour entrer dans un seul message...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivier D.
Grand fan


Masculin Nombre de messages : 212
Age : 24
Localisation : .
Date d'inscription : 16/02/2008

MessageSujet: Re: [One-Shot] Recueil de DieFan   Septembre 22nd 2008, 4:03 pm

Wow! C'est vraiment beau!!! Tu viens de te trouver un fan XD Sérieux, c'est trop beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stl
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3486
Age : 22
Localisation : Perdue dans mes pensées =)
Date d'inscription : 11/07/2008

MessageSujet: Re: [One-Shot] Recueil de DieFan   Septembre 22nd 2008, 11:55 pm

Gott. >____<
Je suis en train de brailler devant mon ordi.
J'ai pas de mots pour décrire ton OS. Il est juste... vraiment magnifique, touchant... superbement écrit.
J'imagine que ça ne servirait à rien de dire que tu es venue me chercher quand je te lisais, puisque c'est un peu clair, vu que je pleure. xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [One-Shot] Recueil de DieFan   Septembre 23rd 2008, 12:18 am

Tellement beau cette OS Die ta vraiment du talent j'ai adoré sa ma beaucoup touché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DieFan
Accro


Féminin Nombre de messages : 615
Age : 28
Localisation : Quelque part dans ma tête, avec LUI... (18+)
Date d'inscription : 31/05/2007

MessageSujet: Re: [One-Shot] Recueil de DieFan   Septembre 24th 2008, 1:56 am

One-shot, qui est en fait une song fic basée sur la chanson "Unendlichkeit" de TH Smile

*Je le mets en spoiler (abus de lemon)
_______________________________________________________________________________


Unendlichkeit
(pas très original comme titre... ¬¬)


Spoiler:
 


Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MagdaLand
The Power Member
The Power Member


Féminin Nombre de messages : 6229
Age : 22
Localisation : Chez moi, je suis un ermite.
Date d'inscription : 28/06/2008

MessageSujet: Re: [One-Shot] Recueil de DieFan   Septembre 24th 2008, 2:57 am

J'aime les lemons et le tient était merveilleux.
J'adore comment tu écris tu as beaucoup de talent (je parle pas jsute des lemons la XD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xx-alexee069-xx
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3172
Age : 24
Localisation : Fourrer, fourrer, fourrer.
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: [One-Shot] Recueil de DieFan   Septembre 30th 2008, 11:39 pm

J'suis venue Nad !

J'ai braillé dans l'premier .. C'est tellement bon && triste !

Pi le 2eme, abus de lemons total mais j'aime ! ♥

T'écris trop bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x-bananee-fraiise.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [One-Shot] Recueil de DieFan   Aujourd'hui à 2:33 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
[One-Shot] Recueil de DieFan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recueil tablatures Son House
» a vendre 25 cm de rythm and blues mister hot shot vol 1et 2
» ONE SHOT + L'oeil du sourd - Vend 23/01 Rennes
» [RECUEIL PHOTOS] Clichés inédits de Arnaud Bani
» Herman Dune joue "Shot Of Love"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel. ::  :: Fans fictions :: + Fanfictions terminées-
Sauter vers: