Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel.
Bonjour à toi, fan de Tokio Hotel!
Si tu cherches un endroit où tu pourras discuter de ton groupe préféré avec les personnes les plus extras, tu es à la bonne place! Inscris-toi dès maintenant et nous t'accueillerons avec grand plaisir.

En espérant faire ta connaissance très bientôt,
Les fans canadiens français

---

Hi and welcome to the official French Canadian Forum!
We have a brand new English part on our forum for the Canadian fans who lost their forum. I know it might not feel like ''home'' but I hope that you'll have fun with us here:)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [One-Shot] La réalité d'un cauchemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: [One-Shot] La réalité d'un cauchemar   Juin 17th 2008, 7:55 pm

VALIDÉE PAR ALL.HE.SUN Rolling Eyes
­ATTENTION ; Certains passages peuvent choquer.
Et elle est mal écrite, et bizarrement faite bounce J'ai hésité à la poster.

LA RÉALITÉ D'UN CAUCHEMAR


Je me rappellerai toujours de cette fois. Et ça, bien malgré moi. J’étais en voyage avec mon père. Mon paternel. Il faut dire qu’on n’est pas souvent ensemble, mais quand on l’est, on en profite. Nous étions en France. C’était le voyage rêvé ! Non seulement j’avais mon père à mes côtés, mais en plus, je visitais enfin la tour Eiffel, je marchais à travers cette ville magnifique qu’est Paris. Vraiment, que pouvais-je souhaiter de mieux ?

Mais le cauchemar, CE cauchemar, a débuté quand son portable à sonné. Nous étions côtes à côtes dans une des rues, nous marchions paisiblement, nous blaguions, mais il dût s’éloigner de moi parce qu’il recevait un appel important. Quel appel peut-il être plus important que le temps passé avec sa fille ? Jamais je n’oublierai ça. J’avais de longs cheveux bruns, et mon teint mât faisait ressortir mes yeux bleus. J’étais mince, je commençai à devenir une femme … J’avais 13 ans. Nous nous étions dirigés vers une ruelle, une banale ruelle. Il faisait jour, c’était l’après-midi. Il m’avait dit de l’attendre près de cette ruelle. Mon père s’était alors dirigé à grande enjambé dans le resto d’à côté pour que je n’entende point la conversation.

Au départ j’étais resté ici, à l’attendre, à compter le nombre de nuages dans le ciel ( il y en avait 40 ), à m’assoir par terre, à sourire aux passants… Mais le temps se faisait long. Il y avait déjà plus de 20 minutes qu’il était parti, et j’étais encore ici. Je suppose que vous vous demandez sans doute où était ma mère à ce moment là, elle était au paradis … Et elle y est toujours. À ce qu’on m’a dit, elle est décédé d’un accident de voiture quand j’avais 1 an … J’ai donc passé ma vie à être élevée par les domestiques de mon père, qui s’absentait trop souvent pour s’occuper à temps-plein de moi, vous comprenez désormais pourquoi ce voyage était si important à mes yeux…

Puis enfin, je m’étais relevé et je m’étais engouffré dans cette ruelle étroite. Je ne pouvais pas savoir que je risquais quelque chose, non seulement j’étais jeune et innocente, mais en plus il faisait jour. Il était inconcevable dans ma tête de préadolescente que « Jour » et « Danger » puissent s’assembler ensemble. Je marchais d’un pas nonchalant, je m’emmerdais royalement et je n’avais que ça à faire…Jusqu’au moment où un homme arriva dans le sens inverse et qu’il s’arrêta à ma hauteur.

« Hey, tu es toute seule ? »
M’avait-il dit, avec un sourire si chaleureux.

Il avait un accent, mais je trouvais ça charmant ! Il semblait vraiment sympathique, et en plus … Il était mignon. Je m’étais alors mise à rougir, et j’avais commencé à lui parler, sans m’arrêter. J’avais de l’attention, enfin ! Ce n’était pas de la part d’un inconnu que je voulais être importante, mais ça pouvait me convenir.

« Oui … Mon père est dans le resto d’à-côté, il est au téléphone. Ça m’énerve, il … Il n’est jamais là pour moi ! Enfin … Moi c’est Fanny, et toi ? »
J’esquissai un léger sourire.

« Fanny ? C’est vraiment un beau prénom dis-donc ! Tu as quel âge ? »
Cet homme, ce garçon… Il semblait tellement être de confiance ! Pourquoi, pourquoi dois-je toujours me mettre dans le pétrin ?

« Merci … J’ai … 15 ans … Et toi ? »
Oui, j’avais menti. J’étais peut-être jeune, mais j’étais quand même consciente que l’on n’est rarement pris au sérieux lorsque l’on a 13 ans, que l’on omet d’écouter vos opinions, que vous passez carrément pour des gamines… Oui, je savais déjà tout ça, alors j’avais mentis. Et puis, qu’avait-il de mal à mentir à ce garçon que je ne reverrai jamais ? Il m’avait souris de nouveau. Il avait le plus beau sourire du monde.

« J’ai 17 ans. Tu veux qu’on se ballade ? … Au fait … Tu es très jolie ! »
Il avait rit légèrement, comme s’il était timide. Il était craquant, trop craquant …

Je lui avais alors expliqué que je ne pouvais pas puisque j’attendais mon père. Alors nous avions bavardés, il me faisait rire, il me chatouillait. Presque instantanément je savais que je voudrais revoir ce mec. Il n’était que trop gentil… Malheureusement, ça ne dura pas … Alors que nous étions assis tous les deux face à face par terre au milieu de cette ruelle, il se mit à me poser des questions bizarres. Au départ, je répondais, parce que j’étais curieuse sur la chose, mais plus ça avançait, plus il commençait à me rendre douteuse de ses bonnes intentions.

« Tu as déjà couché avec un garçon ? »

Son ton était simple, calme, neutre…

Intimidée, j’avais gloussée.
« Euh… Non. Toi ? »

« Oui, enfin … Presque ! »
Il m’avait fait un clin d’œil. Je m’étais mordu la lèvre inférieure, gêné.

Doucement, et lentement, il avait approché son visage du miens. Il m’avait embrassé langoureusement, très calmement. Maladroitement, avec mon peu d’expérience, j’avais prolongé ce baiser, que je trouvais si romantique. Je venais de vivre mon premier bisou, avec un inconnu. Ce n’était que trop … Parfait ?! Oui. Car cet inconnu me plaisait déjà.

« Ça t’a plus ? »
Il avait baissé les yeux, il avait rougit.

« Oh … Oui…Et t… »
Le jeune homme ne m’avait pas laissé le temps de terminé, que déjà il recommençait.

C’était un peu plus fougueux, un peu plus passionné. J’adorais ça ! Jusqu’au moment où il se pencha totalement par-dessus moi et que je me retrouve couché sur le sol. À ce moment, j’eu un légèrement peur, mais je le laissai continuer, après tout, qu’est-ce que je connaissais des baisers ? Il se retrouva couché par-dessus moi. Je ne pouvais plus bouger sous le poids écrasant de son corps. Il avait continué de m’embrasser, mais ses baisers se retrouvaient dans mon cou, puis sur ma poitrine. C’est à ce moment que j’ai vraiment paniqué. Je m’étais alors débattu, mais discrètement, pour ne pas qu’il pense que j’avais peur, mais il me retenait par les poignets. J’étais sous son emprise, j’étais soumise. Avec un peu plus de force, j’avais donné un coup de tête.

« A…Arrête… »
Avais-je gémis.

Mais il n’avait pas arrêté, au contraire, il essayait désormais de m’enlevé mon chandail.

« Laisses-toi faire, tout ira bien. »
Mais sa voix rassurante ne me rassurait plus.

« Non…Je ne veux pas… »

Et encore une fois, j’avais essayé de résisté, mais il était beaucoup trop fort.

Ce garçon, cet homme, était beaucoup plus brusque et violent qu’au départ… Et la suite, vous la connaissez … Je me suis retrouvé sans vêtement, il n’avait plus les siens. Il a abusé de moi. Entièrement. Il m’a enlevé ma virginité. Ce salop m’a fait vivre quelque chose que je ne voudrais jamais revivre, que je ne souhaite à personne. Après s’être vidé en moi, il s’était rapidement rhabillé, et il m’avait aidé à remettre mon linge, pour ensuite se sauver en courant.

Je ne comprendrais jamais pourquoi. Pourquoi c’est à moi qu’il s’en est prit, qu’est-ce que j’avais fais pour mérité ça. Et puis maintenant, plus jamais je ne veux le revoir. Lorsque mon père m’avait retrouvé en pleure, je lui avais seulement dit que j’avais perdu mon iPod … C’est stupide, je sais … Mais je ne me voyais pas lui dire ça. Il aurait été anéanti, et je ne voulais pas ça.

Il y a deux ans que ça s’est passé désormais, deux ans que je vis dans le silence, que je continue de vivre comme si rien n’avait affecté ma vie. Oui, oui j’ai été affecté. Dernièrement, le garçon qui me plaisait m’a demandé pour sortir avec lui, et j’ai refusé… J’ai refusé et vous savez pourquoi ? Parce que j’avais peur qu’il veuille lui aussi abusé de moi. Oui, ça en est rendu à ce point là. Mais jamais je n’en parlerai.

« Tu es prête ? »
Demanda Roxanne, en s’introduisant dans ma chambre.

Je dû bien malgré moi cessé de penser à cette histoire et me reconcentré sur le concert qui nous attendais. Ma meilleure amie me payait le billet, mais elle refusait de me dire qui c’était. Je devais donc me mettre belle pour aller à un endroit qui m’était inconnu. Je me levai de mon lit et j’acquiesçai, puis enfin, nous partîmes. Rendu sur place des milliers de fans y étaient déjà, mais Rox l’effrontée les avait dépassés pour se mettre devant la file. Je n’avais pas protesté, après tout, je ne savais pas du tout à quoi j’avais à faire.

Une heure ou deux plus tard, nous étions dans la grande salle, attendant avec impatience qu’ils viennent jouer leur premier morceau. J’avais enfin su de quoi il s’agissait. C’était le groupe Tokio Hotel. Ils m’étaient encore inconnus, mais les cris des fans qui les réclamaient m’avait permis de découvrir le nom du groupe, c’était déjà ça. Enfin, ils débutèrent le spectacle. Mon amie chantait les paroles comme si elle faisait sa prière, c’était fantastique. J’aimais bien le genre du chanteur, cheveux en l’air, look efféminé… Mais je ne voyais pas vraiment les autres. L’éclairage, puis le fait d’être poussé dans tous les sens m’empêchaient de bien distinguer les membres. Cependant, je m’amusais bien. Au bout d’une heure, c’était déjà terminé. Ils vinrent faire leur révérence. Le bassiste était mignon, le guitariste me faisait rire, puis le batteur… Non, impossible. Gustav Schäfer … C’était lui, lui seule. C’était ce garçon, ce garçon dans cette ruelle de Paris. Je me sentis faiblir, puis je me laissai tomber sur le sol. En état de choc.

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lebenforever
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 1532
Age : 23
Localisation : Dans la chambre de Tom, en train de le battre avec une pelle rouillée
Date d'inscription : 06/06/2008

MessageSujet: Re: [One-Shot] La réalité d'un cauchemar   Juin 17th 2008, 8:12 pm

Ouh lala... Je crois que je suis la première commentatrice, voilà moi avis: J'aime bien! C'est vraiment bien écrit! Je m'attendais à ce que ce soit un membre de TH, mais pas Gustav! C'est surement un peu choquant pour ceux qui sont VRM fana de Gu-gus... mais ce n'Est qu'une fiction, et bien écrite en plus, je l'ai lu d'un coup, j'ai beaucoup aimé l'idée... même si un Gustav violeur est... disons troublant Wink Mais c'était très bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kimmygirly
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 2916
Age : 22
Localisation : Là où le temps n'existe pas ...
Date d'inscription : 17/10/2007

MessageSujet: Re: [One-Shot] La réalité d'un cauchemar   Juin 17th 2008, 8:32 pm

mein gott! Je m'en attendais vraiment pas à ca ! Quel choc.... Gustav.... c'était troublant !En tout cas c'était super bon car tu as su nous intriguer jusqu'à la fin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Only-me
Modératrices des Fanfictions
Modératrices des Fanfictions


Féminin Nombre de messages : 1920
Age : 21
Localisation : Tout près.
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: [One-Shot] La réalité d'un cauchemar   Juin 17th 2008, 8:55 pm

Ohhhh . C'est WOOOOOW

C'est sur que je pense pas que ce serais de son genre a lui, mais c'est tellement réaliste de la façon que tu l'as décrit que j'y ai cru . Gustav.. OO' J'aurais penser a Tom , a la limite Georg, mais jamais a Gustav.. =O Wooow . T'a du talent.

C'est vraiment bon Aly continue ton travail. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [One-Shot] La réalité d'un cauchemar   Juin 17th 2008, 9:10 pm

Gustav =0



Je n'aurais pas pensé ça de lui!Plus de Tom HHAHAH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
All.He.Sun
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 8534
Age : 23
Localisation : Québec.
Date d'inscription : 17/02/2008

MessageSujet: Re: [One-Shot] La réalité d'un cauchemar   Juin 17th 2008, 9:18 pm

C'était le but Razz

_________________
Aly*
......................................
Liberté.
Car la vie nous amène à changer,
mais elle nous rappelle toujours de ne pas oublier nos origines.

......................................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss_Sunshine
Accro


Féminin Nombre de messages : 601
Age : 22
Localisation : Brossard ^^
Date d'inscription : 05/02/2008

MessageSujet: Re: [One-Shot] La réalité d'un cauchemar   Juin 17th 2008, 10:11 pm

Vraiment! Moi j'était quasiment sure a 100 % que c'était Tom,sa avait tellement l'air d'être lui.. Quelle ne fut pas ma surprise quand j'ai su que c'était Gustav, sa ma surprise! .. Franchement, sa fait différent xD Ta le don de toujours nous induire en erreur XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph.
Modérateur
Modérateur


Féminin Nombre de messages : 5067
Age : 21
Localisation : Barcelona
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: [One-Shot] La réalité d'un cauchemar   Juin 17th 2008, 11:12 pm

LOL !

wow =D
C'est bien écrit Aly, même quand tu doutes de toi c'est fantastique!

Comme tout le monde, choc par Gus' XD

Bravo <3

_________________

.The World is a book, and those who do not travel read only a page. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [One-Shot] La réalité d'un cauchemar   Aujourd'hui à 11:47 am

Revenir en haut Aller en bas
 
[One-Shot] La réalité d'un cauchemar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [One-Shot] La réalité d'un cauchemar
» 'Le désir peut-il se satisfaire de la réalité'
» a vendre 25 cm de rythm and blues mister hot shot vol 1et 2
» Illuminati rêve ou réalité?
» Bernard Werber, la réalité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel. ::  :: Fans fictions :: + Fanfictions terminées-
Sauter vers: