Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel.
Bonjour à toi, fan de Tokio Hotel!
Si tu cherches un endroit où tu pourras discuter de ton groupe préféré avec les personnes les plus extras, tu es à la bonne place! Inscris-toi dès maintenant et nous t'accueillerons avec grand plaisir.

En espérant faire ta connaissance très bientôt,
Les fans canadiens français

---

Hi and welcome to the official French Canadian Forum!
We have a brand new English part on our forum for the Canadian fans who lost their forum. I know it might not feel like ''home'' but I hope that you'll have fun with us here:)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fanfic] Vorbei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
AuteurMessage
Heilig.
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3771
Age : 26
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 9th 2007, 11:59 pm

Mini mais c'est la vie.

Chapitre 11
Au fin fond du champs
Pov Arielle


Je me suis réveillée en entendant le plancher de bois franc craquer dans la chambre d'Élo. L'horloge sur le mur affichait 1h35pm. Il était en faite 7h dans notre pays, habituellement le décalage horaire ne m'affecte pas beaucoup, mais là c'est grave. Je vais voir Élo, et elle aussi semble ne pas s'y faire.

Élonie : Je t'ai réveillée ?
Arielle : Non non c'est rien.
Élonie : On va faire une promenade, j'ai envie de marcher.

Je viens de me réveiller, et déjà elle m'emmerde avec ses promenades, je n'ai jamais aimer marcher sans but concret, mais puisque nous étions en Allemagne, je me suis dit que ça vallait la peine puisque je connaissais rien ici, même pas la cours.

Arielle : Bon d'accord --'
Élonie : Si tu veux pas tu restes ici, c'est comme tu veux en.
Arielle : Non non je viens.

Voir que je vais rester ici toute seule dans une maison hantée avec une vieille tante. Jamais. Et peut-être qu'on va croiser de beaux allemands blonds aux yeux bleux :] Qui sait ?

Derrière la maison, il y avait comme un gros champs plein d'épis avec une genre d'écurie qui n'inspire pas la joie. J'avais envie de courir dans le champs et de crier. Élo m'aurait probablement prise pour une folle. J'avais envie de m'asseoir sur un rocher et de regarder l'horizon toute seule, juste pour savourer le moment présent. Je n'arretais pas de penses aux 4 garçons, mes chéris, mes préférés, où étaient-ils donc ? J'aurais voulue qu'à ce moment là, ils tombent du ciel et me fasse un calin ; il n'y avait que le vent froid qui fesait balancer mes cheveux ardemment. Je dis froid mais en faite, c'est seulement qu'on est le matin, alors c'est moins chaud.

Élonie : Tu joues à quoi là ?
Arielle : Bah quoi, j'étais en pleine réflexion, j'avais envie de penser pardon.
Élonie : Allez, on va vers le sentir là, près de la cours.

Mes pieds ne sont pas du tout fait pour marcher de longues distances, voilà pourquoi on a inventer un joli moyen de transport appelé l'automobile. S'il y avait une auto ici, je la prendrais volontiers. Je me mis donc en marche, malgré ma non-chalance extrême, qui devait d'ailleurs paraître dans mon visage puisqu'Élo me fesait légerement la moue.

On entendit au loin la voix de Gabriella, qui sonnait comme un écho dans une prairie déserte.

Arielle : Qu'est ce qu'elle a dit ?
Élonie : Je crois qu'elle nous appele.
Arielle : Si c'est pour faire du lavage, on peut continuer notre randonnée.
Élonie : Arrete de faire la conne, on y va.
Arielle : 45 000 pas pour rien, et en plus on doit retourner.

Le reste du chemin se fit en silence, car je crois que je l'avais vexée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 10th 2007, 12:32 am

suiteee!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
lolkaty
Big Fan


Féminin Nombre de messages : 346
Age : 22
Localisation : vercheres(quebec)
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 10th 2007, 12:29 pm

jaadore suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elopunk
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 4570
Age : 27
Localisation : Ste-thérèse
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 11th 2007, 9:28 pm

Chapitre 12.
Le diner.
Pov Élonie


Lorsqu’on est enfin arrivées dans la cuisine, où nous attendais Gabriella, une assiette pour Ari et moi nous attendait sagement devant une chaise.

Gabriella : J’espère que vous allez apprécier.
Élonie : C’est quoi ?
Gabriella : Rien de bien méchant, fit-elle avec un joli sourire.

On s’est toute les deux assissent, un peu nerveuses du nouveau repas qui était devant nos yeux. Surtout pour moi, qui ne suis pas vraiment une adepte des nouveaux mets. Par contre, malgré la texture, le mets se mangeait très bien. Puis comme ça la journée s’est bien passée, le soir on regardait une émission, où mon allemand faisait un peu défaut, les animateurs parlent trop vite. Gabriella est venue s’assoir avec nous. Elle a bien rit à une blague que je n’ai pas super pigée. Malgré son âge, elle a continuée à écouter l’émission qu’on regardait, sans broncher ; une émission de musique où souvent notre groupe favori passait. Elle a tourné sa tête vers nous, affichant un sourire et nous a expliqué que son petit fils allait venir faire un tour pour le diner, ici même, ce soir. Elle avait hâte de nous le présenter puis elle nous quitta pour se rendre à la cuisine.

Élonie : Tu crois qu’il est comment son petit fils ?
Arielle : Blond aux yeux bleux.
Élonie : Je paris blond mais aux yeux verts.
Arielle : Pari tenu.

Nous nous sommes misent à rire. On a fini par éteindre la télé et nous sommes allées nous changer. Quoi !? On peut bien être à notre avantage pour rencontrer son petit fils. Dans le fond il a 10 ans et il va venir avec sa mère. HAHA, bon. Je me suis mise un t-shirt rouge assez long avec un petit décolleté, une ceinture, sur laquelle ornait une boucle représentant une tête de mort, des leggings noires et des ballerines noires à pois blancs. J’ai aplati mes cheveux, qui m’arrivent en bas des seins, ils ont poussés et ils commencent sérieusement à m’énerver. Et je me suis maquiller légèrement, une mince ligne sous l’œil et du mascara. Ari, quant à elle, était mon opposé pour ce soir. Elle avait mit un chandail noir avec de manches amples, qui volaient dans le vent lorsquelle marchait, ornés de pierres au milieu qui formaient une genre de ceinture. Comme bas, elle avait une de ses 150 paires de Skinny Jeans, des blanches cette fois-ci, avec des talons hauts noir et blanc pied de poule. Le tout avec le joli pendentif qu'elle n'enlevait jamais, même dans la douche, avec le signe de Tokio Hotel. C'était top classe, comme elle dirait.

À peine on à descendu que Gabriella nous à demandé de la rejoindre à la cuisine. Chose faite, elle nous à gentiment demandé de mettre la table, ce que nous avons fait avec plaisir. Nous avons mis une petite nappe couleur blanche, des napperons rouge vins et des sous verres or un peu blanchies par le temps. Ma tante avais sorti sa belle vaisselle qui servait seulement pour des occasions spéciales, ce qui ma fait douté sur le rôle du petit fils. Si elle sort toute cette vaisselle, c’est qu’il ne doit pas vraiment venir très très souvent.

Élonie : Heu, tu ne te poses pas de questions sur son petit fils ?
Arielle : Vu que t’en parle, je commences à m'en posées.

À peine avons-nous finies de mettre la table, on sonna à la porte. Gabriella, de sa cuisine, nous demanda d’aller ouvrir. Un peu timide, nous nous sommes dirigées vers la porte d’entrée. J’empoigna la poignée et la tourna.

Surprise. Complètement surprise. Devant nous se tenait un jeune homme de 19 ans, blond aux yeux marron, qui nous souriait timidement. Il a dû être au courant de notre arrivée. Un Léger coup de vent entra dans la maison en même temps que lui, ce qui rafraichi l'atmosphère qui commencait à se faire chaude due aux fournaux. Je referma la porte et Ari s’empressa poliment de le débarrassé de ses choses. On le suiva jusqu’à la salle à manger, en se regardant Ari et moi. J’étais complètement ahurie de voir Gustav Schäfer devant nous. COMPLÈTEMENT ahurie. Il alla s’assoir au bout de la table et Gabriella fit son entrée dans la salle à manger.

Gabriella : Alors Gustav, tu vas bien ?
Gustav : Bien sûr grand-mère.
Gabriella : Tu as fait connaissance avec nos deux jeunes visiteuses ?
Gustav : En faite, on ne sait pas vraiment présentés.
Gabriella : Alors les filles, le chat vous a manger la langue ?
Élonie : Heu, non.
Gabriella : Alors ?
Élonie : Je suis Élonie.
Arielle : Et moi Arielle.
Gustav : Votre nom me dit quelque chose, on ne s’est pas déjà vus ?
Arielle : Si, à un concert, plus exactement backstage.
Gustav : Ah oui je vous replace, vous avez changées, très changées.
Élonie : Oui un peu.
Gustav : Arielle, tu n’es pas la fille qui avait fait un concours avec Tom ?
Arielle : Si c'est moi.
Gustav : Il en a parlé pendant des jours. Tu as touché son égo sur-dimensionné.
Arielle : Haha, eh bien, ça lui apprendra à croire trop à lui.
Gustav : Haha, oui.

J’étais complètement hors de la conversation, il ne se rappelait surement que d’Ari. Encore une fois, j’étais jalouse d’elle, ce qui ne dura pas longtemps. Gustav me regardait souvent pendant le dîner, ce qui fit que j’avais souvent la tête dans mon assiette pour ne pas qu'il remarque le rouge sur mes joues. On s’est bien amusés tous les quatre. Gabriella s’amusait à nous raconter des souvenirs de la jeunesse de Gustav, qui souvent, devait rouge de honte ce qui fit qu’Ari et moi étions souvent éprises de fou rires.

Il se faisait tard, et Gustav devait prendre son envolée vers son studio, en compagnie des 3 autres. Les 3 autres.. comme ils me manquaient. Je crois qu'Ari est aussi nostalgique que moi de le voir partir à nouveau. Gabriella continuait de faire la vaisselle pendant que nous accompagnions Gustav à la porte, pour les fameux Aurevoir. J'avais envie de pleurer et de lui crier de rester mais j'allais paraître ridicule et enfant. Il allait sortir quand tout à coup, un revirement total nous fimes presque tomber sur le derrière. Il a dit, avec hésitation, qu'il voulait bien nous revoir, puisque la soirée a été formidable. Il nous invitait donc à passer une journée, ou plutôt demi-journée, avec eux en studio, pour nous montrer leur chez-eux. Venait-il de dire ça, ou j'étais endormie sur le seuil de la porte à fantasmer sur mon plus grand rêve. J'étais bel et bien vivante et consciente, Gustav Schäfer, batteur de Tokio Hotel, venait de m'inviter, moi et ma meilleure amie, chez lui, en compagnie de ses 3 meilleurs potes. La bouche d'Ari était grande ouverte et je vis presque un filet de bave tomber par terre. Nah, j'exagère mais elle était aussi abasurdie que moi.

Gustav : Alors.. ?
Élonie : Bahh euhh oui, quand, où ?
Arielle : On va pas se faire bombarder de questions par les virgiles.
Gustav : Non non, je les avertirai promis. Ils vont venir vous chercher à la gare, tout près d'ici, Gabriella vous dira comment s'y rendre. On dit après-demain.. midi ?
Élonie : Parfait. C'est parfait ça, en Ari ? On avait rien de prévu.
Arielle : Euhh oui oui, parfait. Non non rien de prévu, absolument rien de prévu.
Gustav : Allez, à la prochaine les filles.
Il nous a fait la bise, à nous. MOI. Je vais tellement bien dormir ce soir, si je réussi à fermer l'oeil bien entendu. Probablement pas, moi et Ari, on va crier et rire toute la nuit, je le sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dstroyx.skyblog.com
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 11th 2007, 9:51 pm

Lol et bin...gustav petit fils a gabrielle !


suitee!


Dernière édition par le Décembre 18th 2007, 9:05 pm, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
lolkaty
Big Fan


Féminin Nombre de messages : 346
Age : 22
Localisation : vercheres(quebec)
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 11th 2007, 10:58 pm

bah jadore alors aller suite:)
kusse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DoDoRoCkSx93
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2103
Age : 23
Localisation : Quelque part entre Wonderland et Summerland =)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 11th 2007, 11:33 pm

Suite!! C'est super chouette!! Aaha, j'm'en doutait trop que ce serait Gustav!! (en fait, je pensais plus vaguement a un des gars du groupe, ou plutôt a Georg et Gustav parce que c'est UN petit-fils que Gabriella a dit xD) Suitez nous ça vite vite vite!! =D!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleuum-scarlett.skyrock.com
lolkaty
Big Fan


Féminin Nombre de messages : 346
Age : 22
Localisation : vercheres(quebec)
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 12th 2007, 12:56 am

aller suite jadore:
)kusse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heilig.
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3771
Age : 26
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 18th 2007, 3:08 am

Chapitre 13.
The Day Before Tomorrow
Pov Arielle


Comme de fait, nous n'avions pas fermées l'oeil de la nuit. À mon grand étonnement, je n'étais pas encore en phase de questions à moi-même. Je ne me fesais pas tout plein d'allusions ni même de craintes. Était-ce un bon signe ou non ? Eh puis merde, on en a rien à foutre. Gustav nous avait inviter dans leur maison, où j'allais enfin les revoir, moi qui pensaient toujours à eux. J'étais tombée littéralement en amour avec leur charisme, même si je ne voulais pas l'avouer à Élo ni même à moi-même. Ils me fesaient de l'effet comme s'ils étaient mes amis d'enfance et que, avec eux, plus rien ne m'atteignait et que je les connaissait par coeur, ce qui est totalement faux. J'avais une telle impression, elle m'effrayait un peu mais tout de même, je gardais un bon sens critique de la situation.

Il était environ 11hAM quand nous nous sommes décidées à nous lever ; phase de questionnement ENCLANCHÉE. Comment on allait s'habiller, se coiffer, se maquiller, se chausser, qu'est ce qu'on allait apporter ? un sac, un maillot de bain, notre pijama ? Allions-nous dormir là-bas, je ne crois pas mais c'est tout de même à envisager. Plus j'y pense, plus c'est impossible puisque le lendemain, ils ont une entrevue de presse JE CROIS. Bref, j'allais quand même emmener tout mon kit. Comme nous n'allions pas passer la journée à se questionner [ verbalement parlant car moi, mentalement, c'est en tout temps les questions, vous voyez ], Élo m'avait proposer une visite pas très lointaine de la gare et de ses alentours. Petite séance photo de mon coté, puisque j'adorais capturer le temps dans une pellicule, je voulais en faite, faire de cette passion mon métier. J'avais un début de portfolio, mais il n'était pas original, j'avais besoin de modèles humains, comme par exemple Élo, qui n'aime pas preter son corps à mes jeux enfantins. Bref, j'allais continuer de prendre de jolis paysages comme celui de la rail du train avec un fond en noir et blanc ou bien le vent dans les cheveux d'élo, quoi de plus banal je sais. Nous n'avons même pas eu besoin de l'aide de Gabriella pour trouver la gare car les indications sur la route étaient suffisants pour notre compréhension.

Élonie semblait parfaitement heureuse, comme si elle avait trouver le parfait bonheur. C'était beau à voir, son grand sourire et ses yeux pétillants, elle avait aussi hate que moi, ça se voit à 15 miles à la ronde.

Arielle : Élooooooo.. ?
Élonie : Oui ?
Je me suis retenue de ne rien dire et de seulement l'enlacer dans mes bras, un gros gros calin. Je serrais tellement fort que j'ai eu peur un instant de l'étouffer.
Arielle : Dis, on va les surprendre demain en ? Ils vont vouloir nous connaître d'avantage tu crois ?
Élonie : Oui, j'en suis sure, arrête de t'en faire. C'est pourquoi ce calin au faite, il commence à être plutôt long XD
Arielle : Je sais pas, je suis heureuse d'être ici avec toi, j'ai tellement hâte à demain. Au faite tu as trouver comment t'habiller ?
Élonie : Rhaaa tu m'énerves avec cette question.
Arielle : D'accord j'arrête.

Nous passâmes un bon moment de la journée à cette gare, elle était tellement calme, il n'y avait presque jamais de train. Un de temps en temps, pas plus. Le soleil devenait chaud mais c'était soutenable. J'ai commener à prendre pleins de photos de la gare et du train au loin, qui avencait lentement, comme s'il avait peur d'arriver au bout. Je le comprends en quelque sorte, faire le même chemin toute sa vie, ça devient lassant à la fin. Suis-je vraiment en train de comprendre un train ? Je crois que je devrais faire une sieste, le soleil commence à me tapper sur la tête et à me faire délirer. Élo avait faim, moi soif, elle avait envie de dormir et moi aussi. Alors nous étions toutes deux d'accord pour le retour à la maison hantée. J'adore ce petit nom, ça lui donne un genre de charme.

Gabrielle nous attendait ; il fallait qu'on fasse la vaisselle. Il y en avait si peu, ça nous dérangeait presque pas. Après cette tâche, je me suis dirigée dans ma chambre pour le choix final. Qu'allais donc mettre demain matin ? Je ne veux pas ressemblée à la fille qui se met sur son 31 pour visiter un studio d'enregistrement, mais je ne veux pas ressembler à une gamine alors on oublie les converse. Pas de talons hauts non plus, c'était trop pour l'occasion. J'allais donc mettre mes ballerines noires avec ma jupe rose Diesel. Bill adore cette marque, et moi aussi. Comme chandail, j'allais mettre ma camisole lacoste blanche avec un collier pendantif qui allait jusqu'en dessous des seins. Coté cheveux, applatis avec un peu de volume ainsi que ma frange, en pleine tronche, comme d'habitude. Le tout accompagnée de mes braceletes or ET ma chaine à cheville couleur argent. Combien on gage que je changes d'avis demain matin ? Je suis prete à gager tout l'or du monde. Bref, pour ce soir, c'est à ça que je vais ressembler demain. J'entendais Élo faire les cents pas dans la chambre d'a coté, crise existentielle, comme la mienne. Ah putain que les filles sont connes. J'arrive dans sa chambre, tout à l'envers. Ah lala, je suis resortie le plus vite possible, de toute façon, elle ne m'a même pas remarquée, trop concentrée à trouver son linge.

10h24PM, c'est l'heure du dodo, moi qui n'a pas fermer l'oeil de la nuit. Pijama, brossage de dents, ré-applatissage de cheveux, PARFAIT. Pouf, au pays des rêves, le plus beau des mondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DoDoRoCkSx93
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2103
Age : 23
Localisation : Quelque part entre Wonderland et Summerland =)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 18th 2007, 3:31 am

Suite les gurlz! C'est vraiment bon comme fike!! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleuum-scarlett.skyrock.com
Heilig.
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3771
Age : 26
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 18th 2007, 6:22 am

Merci DoDoRoCkSx93, t'es comme la seule qui nous pousse à publier XD avec MimiKaulitz aussi.

Bref, merci bien de lire XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lolkaty
Big Fan


Féminin Nombre de messages : 346
Age : 22
Localisation : vercheres(quebec)
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 18th 2007, 12:25 pm

rooh aller une suite tecris trp bien je veut la suite moi plizzzou Smile
kusse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 18th 2007, 9:13 pm

Suiteee =)

en passant de rien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
DoDoRoCkSx93
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2103
Age : 23
Localisation : Quelque part entre Wonderland et Summerland =)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 18th 2007, 10:16 pm

Loll, de rien^^ C'est notre travail de lectrices =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleuum-scarlett.skyrock.com
Elopunk
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 4570
Age : 27
Localisation : Ste-thérèse
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 19th 2007, 10:19 pm

Chapitre 14.
Le fouillis
Pov Élonie


10h24PM, c’est dans un fouillis total que je vais me couchée. Et j’ai toujours pas trouvé ce que je vais mettre demain. Et puis zut, allez encore quelques minutes et je vais rejoindre Morphée. Je saute littéralement du lit en faisant craquer les planches de bois sous mes pieds. ce chandail rouge ? Non. Trop rouge. ce chandail noir ? J’ai déjà mis un million de chandails noirs dans ma vie. Le mauve là-bas ? Peut-être, mais certainement pas le bleu juste à coté. Je commences déjà à avoir mal à la tête. Et puis mes pantalons ? Une jupe ? Non je détestes mes genoux. Va pour le pantalon. Jeans, Éléphant ou Skinny ? Va pour skinny. Blanc ou noir ? Franchement, moi qui déteste le blanc en pantalon, je me demande bien pourquoi je les ai acheté. Va pour les noirs. Donc chandail mauve, plutôt camisole, qui m’arrive au milieu des fesses, pantalon skinny avec ma ceinture préférée à tête de mort que j’ai mise au souper. Soulier. Qu’est que je vais mettre ? Mes talons hauts, non. Converse, peut-être. Ballerines ? J’en sais rien.. ou mes petites vans mauve et noir. Allons y pour les vans. Accessoires ? Mon collier que mon ex m’a donné ; une petite chaîne ornée d’un carré où est sagement posé une petite pierre en diamant, qui me quitte rarement. Et puis mes cheveux ? Vivement que je les ai aplattis après ma douche de tout à l’heure. Je me regarde dans le miroir et m’imagine plusieurs coupes. Puis j’ai déciée. Je vais friser un peu le dessous, mais laisser plat sur le dessus. Bon voilà résumons. Camisole Mauve, skinny noir, ceinture tête de mort, vans mauve et noir, collier magnifique, et cheveux bien placés. Je regarde l’heure ; 11h45PM. Putain. Vite au lit si je veux être en forme demain.

Le réveil un peu dure, j’ai la tête d’Ari au dessus de moi, sourire aux lèvres qui me regarde me réveiller. 10H00AM. Bon il nous reste 30 minutes pour nous préparer. Encore une fois, je sautes du lit. Ari, qui n’est pas du genre matinal, est déjà habillée.

Élonie : Pourquoi tu m’as pas réveillée ?
Arielle : Tu dormais si bien.

Elle rit de moi. Pfft. Bon allez, je sors Ari de force, et me change. Chandail, pantalons, accessoires, vans. Il me reste plus que les cheveux. Je replace mes cheveux, qui sont un peu en bataille, et puis les frises légèrement. Je me maquilles comme à mon habitude ; ligne sous l’œil, un peu sur le dessus, mascara et voilà j’ai fini. 10h25AM. Je me félicite et je sors de la chambre après avoir rangée quelques trucs. Ari, sagement assise sur le sofa, a mangé un pain quelconque, me regarde.

Arielle : Enfin.
Élonie : Pfft.
Arielle : Fais pas la gueule.
Élonie : Une chance que j’ai prise ma douche hier soir.
Gabriella : Alors les filles, vous êtes prêtes ? Vous voulez que je vous amène à la gare.

Je sais très bien qu’Ari voudrait y aller avec Gabriella, tout le contraire de moi, la gare n’est pas si loin mais je préfère être à l’heure.

Élonie : S’il vous plait.
Gabriella : Combien de fois je vous ai dit de me tutoyer.
Élonie : Pardon.
Gabriella : Ça va, on y va.

Il est déjà 11hAM quand on arrive enfin à la gare. On est une heure à l’avance mais c’est pas grave, c’est mieux pour moi, j’ai du temps pour que mon stress descende et Ari a du temps pour ses interminables photos. On s’assoit sur des bancs. On parle, on rit, on s’imagine ce qu’on va faire durant la journée. On regarde les paysans qui attendent leur train, et puis ceux qui débarquent. Il est presque midi, je commence à avoir faim. Moi qui n’a rien mangée. J’ai envie de prendre quelque choss dans la machine distributive, mais je sais pas quand ils vont arrivés.

Élonie : J’ai faim.
Arielle : Ben mange !
Élonie : S’ils arrivent. ?
Arielle : Ils vont comprendre que tu as faim.

Elle a raison. Je me dirige vers la machine et m’achète des chips. C’est pratiquement tout ce qu’il reste dedans. Je retourne m’asseoir à coté d’Ari et mange, partage aussi mon chips avec elle. On a à peine fini le sac qu’on entend des pas et des gens parler. On s’affole pas, c’est ce qu’on entend depuis une heure. Ari regarde derrière moi et puis me chuchote à l’oreille qu’ils sont là. On se lève tranquillement, sans bousculade et avec un air décontracté, et on se retrouve devant eux.

Gustav : Vous vous souvenez d’elles ?
Tom : Pas du tout.
Georg : Ben oui, tu te souviens la fille qui a gagnée avec son plongeon de la mort.
Tom : Ah elle.
Bill : Vous allez bien depuis le temps ?
Élonie : Oui merci.
Arielle : Très bien même.
Tom : Tu nous avais pas dit que c’était elles. Comment tu les a trouvées ?
Gustav : Ma grand-mère est la grande tante d’Élonie.

En l’entendant dire ça, j’ai compris que j’avais un petit lien de parenté avec lui. Mais disons que je m’en fou, je les ai encore devant moi pour la troisième fois de ma vie. C’est plus qu’extraordinaire.

Bill : Alors, on y va ?
Georg : Ouais on devrait avoir une meute de fans en délire devant nous d'ici quelques minutes.
Tom : Devant MOI, tu veux dire.
Georg : Ouais c’est ça. Devant nous.

On les suit sagement, le studio n’a pas l’air loin car on s’éloigne tranquillement de la gare. Les maisons se suivent, presque pareilles l’une de l’autre, seule différence : quelques pots de fleur. On arrive enfin au bout de 5 bonnes minutes, devant un immeuble pas plus différent des autres. On entre, tous un après l’autre, Gustav nous tenant la porte. Puis on remarque comme c’est grand. On monte quelques escaliers puis on est devant la porte. CETTE porte que beaucoup de fans voudraient bien franchir. On entre tour à tour. C’est le bordel. Plusieurs boites vides de pizza traînent un peu partout.

Gustav : Désolé du fouillis, je leur ai bien demandé de ranger un peu mais ils ne m’ont pas écoutés.
Arielle : Ça va, la chambre d’Élo ressemblait un peu à ça hier soir.
Élonie : Même pas vrai (-_______-)

Ils partent tous à rire. Ça commence bien. Ils rient de ma gueule. Encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dstroyx.skyblog.com
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 20th 2007, 1:08 am

Pauvree elle !=/


Suitee!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
lolkaty
Big Fan


Féminin Nombre de messages : 346
Age : 22
Localisation : vercheres(quebec)
Date d'inscription : 02/12/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 20th 2007, 2:30 am

suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maleika
Accro


Féminin Nombre de messages : 997
Age : 107
Localisation : Ici, parce qu'on s'amuse à faire du porno.
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 23rd 2007, 1:30 am

Go.
J'passe le peu de temps que j'peux être à l'ordi à livre votre fic, aha.
J'vous aiiiime =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tite.kokine.th
Fidèle


Féminin Nombre de messages : 1183
Age : 23
Localisation : St-Jerome
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 23rd 2007, 2:10 am

Allez suite c'est super bon !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f4n-2-th.skyblog.com
Heilig.
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3771
Age : 26
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 23rd 2007, 2:59 am

Comme j'ai hate que nous voyiez où on est rendus présentement, c'est tellement différent. Bref voilà le nouveau chapitre et je sais pas si vous avez remarquer [ probablement pas XD ] mais maintenant, Élo poste sa partie et moi la mienne, je ne posterai plus jamais un post écrit par Élo vous comprenez.. bref voià :

Chapitre 15.
La gaffe
Pov Arielle


L'entrée était tellement petite que je croyais que leur studio allait être décevant. Lien entre la porte et le studio.. AUCUN. Déjà que AUCUN membre du groupe nous avaient reconnues, j'étais très décue en partant, mais c'était normal de leur part, j'imagine. Bref, je ne dois plus penser à ça maintenant, car je suis dans leur studio, en leur companie et c'est ma chance de découvrir leur univers. Les murs que je voyais, le plancher, le fouillis là-dedans, je ne comprenais pas comment des êtres humains pouvaient vivre là-dedans, surtout CES êtres humains là en particulier. Une femme de ménage à 15 euro de l'heure, ça ferait pas de tord, une fois par semaine. J'avais tellement envie de prendre tout pleins de photos, mais je ne crois pas qu'ils appréciraient mon indiscrétion. Je leur demanderai plus tard.. peut-être.

Bill : Wilkommen
Arielle : Merci bien, c'est.. c'est.. original ici.
Élonie : Je suis sans voix.

Tom se mis a ramasser les cartons de pizza et les verres qui trainaient partout [ et quand je dis partout ça veut dire PARTOUT, pas un seul coin de plancher sans saleté ]. Je me demandais où il allait mettre toutes ses cochonneries mais un autre truc plus important accrocha ma curiosité ; le petit bar dans le fond de la cuisine. Les Tokio Hotel, eux qui disaient d'eux-même qu'ils ne buvaient jamais, avaient, chez eux dans leur studio, un mini-bar bien garni. Interessant. Dans la lune, je m'approchais du mini-bar, sans vraiment penser à ce que je fesais, seulement instinctivement, et je me mise à jouer avec une bouteille, lire l'endos, sentir, tout ce qu'une fan ne ferait PAS en entrant dans leur studio.

Élonie : Arielle.. tu joues à quoi ?
Arielle : QUOI ?, dis-je en échappant la bouteille par terre, dans un fracas de verre.
J'ai eu un tel saut, que sans m'en rendre compte, j'avais tout foutu en l'air. Même pas deux minutes à l'intérieur et déjà j'ai brisée une bouteille d'alcool par terre. Comme par reflexe, je me suis penchée pour ramasser le tour, les morceaux de verres, mais comme j'étais toute énervée, je me coupai EN PLUS.

Arielle : J'ai tout foutu en l'air, je suis désolé.
Je me suis mise à courir vers la porte où je croyais être la toilette.
Bill et Georg ne savaient pas comment réagir face à l'événement, ils ne bougeaient simplement pas. Tom était désespéré de moi, comme d'habitude. Comme la fois où je l'avais battu en plongeon.
C'était bel et bien la toilette, et je me regardis la tronche, qui ressemblait à une morte. J'avais envie de m'écraser par terre et de mourir là tellement j'avais honte. Comme la journée commencait bien dis donc. Ma jambe saignait, mais j'en avait rien à foutre. En faite un peu, ça pincait un peu. Je ne voulais pas salir leur serviettes en plus alors je le laissais couler, par terre, comme une fontaine. Au moins ma jupe n'était pas salie, ni meme mon chandail. J'entendis un coup à la porte. NONN tout mais pas ça, je suis déjà assez ridiculisée comme ça. Georg prit les devants en ouvrant la porte et en la barrant. Celui que j'attendais le moins à être ici, c'était lui, je croyais en faite que ça allait être soit Élo, ou soit Gustav, puisqu'il me ''connaissait'' mieux que les 3 autres. OU BIEN, Tom, pour me crier après, ce qui ne m'étonnerait pas à ma sortie de la salle de bain.

Georg : Ça va ?
Arielle : Si tu avais la chance de voir tes idoles et que tu foutais tout en l'air dans l'espace de deux minutes, est-ce-que tu irais bien ?
Venais-je VRAIMENT d'être bête avec lui ? En plus de casser leur bouteille, je les envoie quasiment chier. B R A V O championne.
Georg : C'est pas grave tu sais, c'est seulement une bouteille..
Arielle : Une bouteille cassée par ma faute oui.
Georg : Ta jambe.. c'est plus grave, c'est pas joli du tout.
Arielle : Ça va bien avec ma tronche de monstre dis donc.
Georg : Tu veux pas une serviette, quelque chose à boire, je sais pas ?
Puisqu'il me l'offrait, j'allais pas laisser ma jambre moisir par terre quand même.
Arielle : S'il te plait..

Georg sortit de la chambre et dit à quelqu'un [ je ne savais pas qui ], d'aller chercher une serviette. Merde ça n'allait pas être Élo puisqu'elle ne sait aucunement où les serviettes sont. Pourquoi elle venait pas en faite ?, c'était la seule que je voulais voir en ce moment pratiquement. Je m'attendais à ce que Georg emmène la serviette alors, lorsqu'il est entré, je lui ai dit merci, mais à mon grand étonnement, c'était Tom. Ou était-il allé --' ?

Tom : Tient Miss Plongeon.
Arielle : C'est ça moque toi de moi en plus, merci.
Tom : Ishhh ta jambe n'a pas l'air bien.
Arielle : Ah tient en voilà une nouvelle, tu en as d'autre comme ça à m'apprendre peut-être ?
Tom : Laisse moi voir.
Il allait me toucher la jambe, j'étais pas pour crier au meurtre quand même. Premier bienfait de la chute de verre. :]
Tom : Le verre est encore dans la plaie, il faut l'enlever.

Georg entra ENFIN dans la pièce, avec un jus d'orange à la main. Comme c'était mignon. Élonie le suivait de près, ya un party dans les toilettes dis donc.
Georg : Je suis parti depuis une minute et déjà vous vous tripottez, quelle folie.
Tom : Je la tripottes pas du tout, j'enlève un morceau de verre de sa jambe, t'es fou ou quoi.
Je me sens TRÈS TRÈS appréciée en ce moment. J'annule le bienfait de tout à l'heure finalement, il m'emmerde.
Arielle : Bon je vais le faire alors, si je suis si repoussante que ça.
Élonie : Non mais arrête --' Je vais t'aider, poussez vous.

En un rien de temps, le verre tout plein de sang était rendu dans la corbeille, près du lavabo et un pensement recouvrait ma plaie fraîchement faite. J'allais marcher comme une débile pour le reste de la semaine, GÉNIAL. Je sortis enfin des toilettes, une vingtaine de minutes plus tard. Bill me regardait drolement, comme s'il cherchait quelque chose. Ça m'a fait un peu froid dans le dos. Élonie fit un sourire à tout le monde et, essayant de changer de sujet, elle dit : Vous nous faites faire le tour ?

Bill, deviant enfin son regard : Oui oui, certainement, suivez-moi.

Comment je fais ça moi, en marchant à quatre pattes peut-être. Putain. Je me mise à sautiller un peu, comme une atardée, et je me mise en chemin. J'essayait de cacher mon jeu du plus que je pouvais mais Élo avait tout vu. Je lui fis signe de me laisser faire toute seule, j'étais capable point final. Je n'allais tout de même pas partir sans mon appareil photo, que j'avais laisser sur la table. Il m'attendais là, tout bonnement. Comme je l'aimais. Étrangement, l'écran était toujours ouvert, moi qui le fermais TOUJOURS, sans exception. Peut-être que Élo avait regarder mes photos, qui sait. Ça m'étonnerais, puisqu'elle ne sait pas comment il marche.. qui c'était alors ?

Bill : Alors ici c'est la chambre de Tom..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 23rd 2007, 3:37 am

Suiteee =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
Heilig.
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3771
Age : 26
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 23rd 2007, 4:22 am

J'aimerais ça savoir vos commentaires sur les parties, genre ce que vous pensez.. juste pour voir XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 23rd 2007, 3:18 pm

Arielle est maladroiteee =P

mais les gars ont été gentils avec elle


la chambre de tom....j'imagine que c'est encore pire que dans l'entrée du studio? xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
DoDoRoCkSx93
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2103
Age : 23
Localisation : Quelque part entre Wonderland et Summerland =)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 23rd 2007, 6:52 pm

xD Ça j'en doute pas... ou ben SURPRISE TOTALE! Elle est propre et bien rangée! xD Loll

Non mais pauvre Arielle, c'est vrai qu'elle est maladroite quand même... tk!

Suite les gurlz!! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleuum-scarlett.skyrock.com
Elopunk
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 4570
Age : 27
Localisation : Ste-thérèse
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 23rd 2007, 7:24 pm

Chapitre 16.
LE silence de la mort.
Pov Élonie


Et pour finir, vous voici dans la cuisine. Comme c’était sal, j’aurai préféré finir par la salle de bain, au moins je la connaissais. On a fini par aller s’asseoir sur des sofa dans le salon. Un silence de béton planait dans l’air. Putain. On se regarde mais on n’ose pas parler. Je me sens tellement à l’aise que j’ai le goût de partir à courir hors du studio, mais j’en ai trop rêver il m’est impossible de bouger présentement.

Gustav : Alors depuis le diner, avez-vous visité l’Allemagne ?
Arielle : Pas encore, seulement la gare pour prendre des photos.
Élonie : Et combien j’adore faire le mannequin. (-_______-)
Gustav : Pourquoi se sarcasme.
Élonie : J’ai tellement l’air d’un mannequin moi.
Georg : Tu n’as peut-être pas l’air d’un mannequin mais tu es très jolie quand même.

Je dois prendre ça comment moi ? En compliment j’imagine. Encore ce silence. J’en ai plus que marre.

Élonie : J’ai soif.

WOW. C’est fantastique ça, j’ai soif. Franchement j’aurai pu mieux dire.

Gustav : Tu veux quoi ?
Élonie : Je n’en sais rien. Tu m’offres quoi ?
Gustav : Jus d’orange, alcool ou eau.

Moi j’ai l’air d’une fille qui boit, j’aurai tout vu. Je n’aime pas le jus d’orange, et puis l’eau je n’ai pas envie. Je sens que lorsque je vais dire alcool, tout le monde va me regarder les yeux ronds.

Élonie : Je veux bien prendre de votre alcool.

Comme je le disais des yeux rond me regarde intensément. J’ai envie de me fondre dans le sofa. Et comme si je me sentais pas plus mal, il est à peine 13h et déjà je vais avoir le nez dans l’alcool. Il se lève tellement lentement que j’ai l’impression que je deviens folle. Rectification : je deviens folle à penser comme ça pour UN verre d’alcool. Et puis le voilà déjà avec son verre sous mon nez.

Gustav : Ô faite, tu as quel âge ?

Il dit surement cela pour se sentir mieux. Je prends le verre, et puis le porte à ma bouche pour y prendre une gorgée. MMm, c’est bon, malgré ce que je pensais à sa couleur, le goût est sucrée et doux. Moi qui n’aime pas beaucoup l’alcool, je sens que je vais en boire aujourd’hui.

Élonie : Je viens d’avoir 18 ans.
Tom : Quoi ?

Je m’attendais à cette réaction. On est souvent surpris lorsque j’avoue mon âge. C’est normal quand même, ma grandeur ne m’aide pas, mon pauvre petit 1 mètre 60.

Élonie : Oui, tu veux voir une carte ?
Tom : Non ça va.

Putain ses lèvres, j’en rêve depuis plusieurs mois, mais j’ose pas me l’avouer. En faite, j’ai peur qu’Ari le sache. Encore se silence, est-ce qu’on va s’en sortir ?

Arielle : Alors votre tournée se passe bien ?
Georg : On peut parler de autre chose, pendant nos vacances on parle rarement de notre tournée pour respirer un peu.
Arielle : Désolé.
Gustav : Ce n’est pas grave, ta jambe te fait pas trop mal ?
Arielle : Ça va merci.
Élonie : Gabriella te fait dire qu’elle à du pain pour toi.
Gustav : Merci de me le dire.

En sirotant mon verre, je rêvasse tranquillement en me disant combien je suis chanceuse d’être là avec eux, et combien je suis chanceuse d’être à quelques mètres des chambres des membres.

Bill : Vous mangez ici ?

Il a enfin sorti un mot depuis la fin de la visite. Quand j’y pense, il était plutôt tranquille les yeux un peu dans la lune.

Élonie : Si vous nous invitées.
Gustav : Ça nous ferai plaisir à moi et les autres, n’est ce pas.

Ouff, là je me suis senti définitivement de trop. Comme s’il disait ça pour convaincre les autres. Ils se sont regardés comme si on n’était pas là et ils ont répliqués que ça ne leur dérangeait pas. Est-ce qu’on va réellement passer le reste de la soirée avec se silence pressant ? Je n’espère pas.

-------------------------------------------------------------------------------------------

C'est vrai que nous sommes déjà rendu au chapitre 52, je comprend parfaitement jou. =)
Le chapitre est petit désolé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dstroyx.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Aujourd'hui à 5:20 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfic] Vorbei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 40Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 21 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fanfic] Vorbei
» [FanFic inactive] Au bout de mes rêves
» [FanFic en cours] Quand un rêve se réalise ..
» [Fanfic en cours] Nach Berlin
» [ Fanfic en cour ]Fanfiction =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel. ::  :: Fans fictions :: + Fanfictions terminées-
Sauter vers: