Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel.
Bonjour à toi, fan de Tokio Hotel!
Si tu cherches un endroit où tu pourras discuter de ton groupe préféré avec les personnes les plus extras, tu es à la bonne place! Inscris-toi dès maintenant et nous t'accueillerons avec grand plaisir.

En espérant faire ta connaissance très bientôt,
Les fans canadiens français

---

Hi and welcome to the official French Canadian Forum!
We have a brand new English part on our forum for the Canadian fans who lost their forum. I know it might not feel like ''home'' but I hope that you'll have fun with us here:)



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Fanfic] Vorbei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
AuteurMessage
tite.kokine.th
Fidèle


Féminin Nombre de messages : 1183
Age : 23
Localisation : St-Jerome
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 29th 2007, 3:40 am

Suitee c'est super bon !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f4n-2-th.skyblog.com
Elopunk
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 4570
Age : 27
Localisation : Ste-thérèse
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 29th 2007, 5:13 am

S'tai pas là.

Chapitre 23.
LA bêtise
Pov Élonie


Wow quelle lettre, ma première lettre de se genre. Et pourtant, j’ai l’impression qu’elle ne me touche pas. Je me suis construis un bloc qui m’entour pour que les choses ne m’atteignent pas. Mais en silence je pleure dans mon oreiller. Bien sûr c’est une métaphore. Je l’ai lu plusieurs fois après le départ d’Arielle à sa chambre. J’en connais chaque mots, chaque syllabes, chaque phrase et encore elle ne m’atteint pas comme si je ne voulais pas qu’elle me transperce le cœur. Arielle m’a aussi donné le numéro de Tom, que je mémorise dans mon portable, mais je sais que je ne vais pas l’appeler. Oui, il me manque déjà, ça petit moue, ses lèvres, ses yeux, sont aire vexer. Mais je ne veux tomber amoureuse. Pourquoi ? Pour le peu de temps qu’il ne nous reste en Allemagne, après ce sera fini, plus rien. Même si je sais que je vais revoir souvent Gustav, car il fait présentement parti de ma famille, lointaine j’en convins, mais maintenant je vais pouvoir venir en Allemagne lorsque j’en aurai envie.

Mes doigts touchent les chiffres de mon portable jusqu’à écrire un mot, des lettres, une phrase.

« J’ai lu ta lettre, je comprends et j’assume. Je ne crois t’appeler parce que j’ai besoin de réfléchir. »
Non. J’efface. « À la prochaine. » Envoyer à Tom Kaulitz num# 0000.

Je ne sais pas comment il va réagir lorsqu’il va voir mon texto. Mais j’ai besoin de réfléchir moi aussi. Je n’ai pas envie d’avoir mal. Je regard le temps passé, le soleil se couché doucement et Gabriella qui appelle pour le goûté. J’ai pas faim, mais je ne veux pas l’inquiéter.

J’ai mangé comme un robot, mais je suis enfin de retour dans ma chambre. Ce n’est même pas vrai que c’est ma chambre, la mienne elle est petite avec une petite fenêtre sur un mur rempli de cadre, des posters de Tokio Hotel et autre groupe tout aussi bon. Mon lit, petit, mais assez grand pour moi seule. J’ai oublié le temps ou un amoureux se couchait près de moi nos fronts collés, où je voulais que le temps reste suspendu.

Bip Bip. Nouveau Texto.
Je n’ai pas envie de lire, je sais que c’est lui que chacun de ses mots me fera mal même si j’ose me l’avouer.

« Pourquoi tu ne me parles pas. Ari xxxx » Je souris doucement, je l’adore, c’est ma meilleure amie pour la vie. Je réponds par paresse de me lever, mais aussi parce que je préfère l’écrire se qui me bouleverse.

« Parce que, je préfère l’écrire que le dire, mais j’ai le cœur qui s’emballe à chaque fois que je pense à lui, je ne veux pas me l’avouer. » Envoyer à, mes doigts touche les chiffres encore une fois, les numéros de portable s’affiche, Ari, Carl, Gustav, Julie, Tom… Mes doigts vont sur Ari, mais par mégarde je retourne en arrière et clique sur Tom.

Élonie : MERRRRRRRRRRRRRRRRDEEEEEEEEEEEE.

Arielle qui cours vers ma chambre, je l’ai entendu. Ouvre la porte à volé et se retrouve à coté de moi.

Arielle : Qu’est qui a ?
Élonie : Merde, merde, merdeeee!
Arielle : Explique !
Élonie : J’AI ENVOYÉ UN TEXTO À TOM.
Arielle : C’est juste ça.
Élonie : Mais c’est GRAVE!
Arielle : Calme-toi et explique-moi.
Élonie : Je lui ai avoué en quelques sortes mes sentiments pour lui, sentiment c’est un gros mot, mais…
Arielle : Élonie Cordeiro -____-
Élonie : Mais tu ne vois pas à quel point c’est grave !?

Tutututu (Bruit de téléphone qui sonne)

Élonie : AH PUTAIN C’EST TOM. Réponds !
Arielle : Mais qu’est que tu veux que je lui dise ?
Élonie : Que…Que… n'importe quoi. Aller répond !

Je lui lance mon portable.
Arielle : Hallo ? […] Je ne sais pas. […] Tu l’a rappellera, elle est dans la douche. […] D’accord mais je crois qu’elle c’est tromper de personne. […] Pas de problème je lui passe le message. […] Bye.

Arielle : Veux-tu me dire pourquoi t’es allée écrire ça !
Élonie : Je croyais te l’envoyer à toi ! Pourquoi tu m’as envoyé un texto d’abord.
Arielle : Calme toi, il n’a même pas compris ton message il était en français. Tu vois bien que tu t’affoles pour rien.
Élonie : Pour vrai ? Et c’était quoi le message qui veut que tu me transmettes ?
Arielle : Ah pas grand-chose, qu’il est heureux que tu aies son numéro et blablabla.
Élonie : Ah d’accord.

Elle est sortie après une longue petite discussion sur Tom, Bill, Gustav et le pauvre petit Georg un peu à l’écart. C’est drôle, mais je sens qu’elle me cache quelque chose. Et puis je me suis couché la tête dans les idées. À rêver à Tom qui enroule ses bras autour de moi, ses baisés chaud, la langue sur mes lèvres, son piercing froid collé contre le coin de ma bouche… Bon stop, je veux dormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dstroyx.skyblog.com
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 29th 2007, 5:37 am

reve torrible oui!><

suitee!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
Only-me
Modératrices des Fanfictions
Modératrices des Fanfictions


Féminin Nombre de messages : 1920
Age : 21
Localisation : Tout près.
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 29th 2007, 6:31 pm

Votre fic me fait marrer, <33

Bon aller suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tite.kokine.th
Fidèle


Féminin Nombre de messages : 1183
Age : 23
Localisation : St-Jerome
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 29th 2007, 8:02 pm

C'est super bon !! Z'veux une suiteuh! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f4n-2-th.skyblog.com
DoDoRoCkSx93
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2103
Age : 23
Localisation : Quelque part entre Wonderland et Summerland =)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 29th 2007, 8:07 pm

Allez les gurlz!! Suitez nous ça!! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleuum-scarlett.skyrock.com
Heilig.
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3771
Age : 26
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 29th 2007, 11:09 pm

Il est mini je sais bien.
Chapitre 24.
Reden
Pov Arielle


Mon dieu qu'Élo était déchainée, elle croyait vraiment que Tom comprenait. En plus du saut qu'elle m'a fait faire, j'ai du parler comme une niaiseuse au téléphone en disant qu'elle est dans la douche, non mais j'ai l'air de quoi moi. Bref, cela fait, je suis retournée dans ma chambre, voir les photos que Bill avait pris avec mon appareil photo, que j'adorais tant. Les photos du début, nul comme toutes, ceux à la gare, qui emmerdaient tout le monde, surtout moi. Ensuite sont venus les photos de Tom et Élo qui ont dansés quoi, même pas deux minutes. Elle serrait heureuse de les voir quand même, alors je les garde... pour plus tard. Le regard de Tom sur les photos, il semble tellement pensif et attentionné, jamais j'avais vu une photo aussi sentimentale que celle là avec Élo, les yeux vers le haut, qui regardent droit dans les yeux de son danseur, c'était ça leur moment parfait, à eux. Comme le miens avec Bill, qui a duré un peu plus longtemps à vrai dire. Je crois que je devrais dire à Élo tout ce que Tom m'a dit, juste en voyant ces photos, ça me crève le coeur pour elle de ne pas savoir la vérité. Je continue de défiler les photos sous mes yeux lorsque tout à coup, une photo de moi, qui a l'air un peu partie dans les nuages apparait à l'écran. Je me souviens exactement à quel moment il a figé le temps pour le mettre sur la pellicule ; mon visage était tout blême et on dirait que j'allais m'envoler, partir loin. Pour une fois, la capture de mon visage était jolie, il exprimait une émotion qui était si rare et pûre.. c'était à en faire pleurer. Je continuais de tout défiler les images lorsque j'ai vu des photos inconnues.. que je n'avais pas conscience. On voyait mal au début, mais il y a eu une évolution du flash sur la caméra, c'était le moment ou moi et Bill on dansait. J'avais les larmes aux yeux. Qui avait prit ces photos ? J'ai sautée en bas de mon lit et je rejoints Élo dans sa chambre, peu importe si elle dormait ou pas, je devais savoir si c'était elle.

Arielle : ÉLO !
Élonie : Qu'est-ce qu'il y a ? dit-elle sur un ton pas très convinquant.
Arielle : Tu as prise des photos de moi et Bill ou non ?
Élonie : Quand ça, non.
Arielle : C'était qui alors ?
Élonie : De quoi tu parles bon dieu ?

C'est à ce moment là que j'ai montrée les photos de moi et Bill ainsi que ceux que j'avais prise d'elle et Tom, elle a escquissée un sourire. C'était déjà pas mal pour une fille qui venait de lire une lettre imprécise de la part de Tom Kaulitz. Elle a vite détournée le regard, malgré le fait que ça lui fesait plaisir. Comme si elle ne voulait pas se faire du mal.. mais il n'a jamais dit je ne veux pas de toi Élonie.. j'aimerais tellement qu'elle comprenne. Je me lance.

Arielle : Élonie ..
Élonie : Oui dit-elle en soupirant.
Arielle : Tom m'a dit que ce qu'il avait fait, il ne l'avait pas fait en tant que gars saoul mais en tant qu'homme consient de ses actes, malgré l'alcool qu'il avait pris. Il m'a dit qu'il était certes coureur de jupons mais qu'il pouvait ne pas l'être aussi. Voilà.
Élonie : Il t'a vraiment dit ça ou c'est un truc pour essayer de me faire sourire ?
Arielle : Je te jures sur notre amitié que c'est vrai.
Un joli sourire de sa part suivi. J'avais fait la bonne affaire en lui disant ce qu'il m'avait dit. Parfait, si elle est heureuse, moi aussi.

Arielle : Sur ce, je vais me coucher, fais de beaux rêves :] T'en fais pas, dann wird alles gut.
Élonie : Bonne nuit et merci.
Je lui sourie, et partie, sans faire de bruit.

Je n'avais pas envie de dormir. Comme à mon habitude, je joues avec mon cellulaire et je décide de repasser mes anciences textos en revue: Message texte de Élonie,
Message texte Juliette [une amie au Canada],
Message texte de Bill.
Je clique sur la boite de réception pour lire à nouveau le message qu'il m'avait envoyer alors que j'étais dans l'auto avec Gustav et Élonie, en route vers la maison.
Message texte reçu à 2h07PM : Reviens. C'est déjà vide ici, tout s'est tellement passé rapidement. On se revoit bientôt, tu me textes quand tu veux. P.S. Tu as oublié ton collier.

Je n'avais pas du tout oublié mon collier, je l'avais seulement laisser sur sa table de chevet, pour que si on ne se revoit pas, il se souvienne un peu de moi. Quoiqu'il pourrait aussi bien le jeter, mais j'aime bien croire au contraire. Bref. Le texter quand je veux, ah oui ? Même tard le soir alors ^^
Nouveau message texte : Destinataire : Bill, Message : Je sais que tu dors probablement mais j'avais juste envie que tu penses à moi quelques secondes, appele moi, n'importe quand, n'importe où. Prends soin de toi surtout, j'ai hâte de vous revoir. Kiss, Arielle.

Je pouvais enfin m'endormir, paisiblement, en pensant à Roméo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tite.kokine.th
Fidèle


Féminin Nombre de messages : 1183
Age : 23
Localisation : St-Jerome
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 30th 2007, 12:12 am

Onn .. c'est ben cute !! Allez la suite!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f4n-2-th.skyblog.com
Only-me
Modératrices des Fanfictions
Modératrices des Fanfictions


Féminin Nombre de messages : 1920
Age : 21
Localisation : Tout près.
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 30th 2007, 12:44 am

ONNNNNNNNN!!!!=D

Elle a craquer pour un des jumeaux Kaulitz =)

Bah Aller Suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DoDoRoCkSx93
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2103
Age : 23
Localisation : Quelque part entre Wonderland et Summerland =)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 30th 2007, 3:55 am

Ohhhh^^ c'est chouuu!! =D
Allez, suitez nous ça gurlz!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleuum-scarlett.skyrock.com
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 30th 2007, 3:57 am

Ohhh trop chouu!!


suitee!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
Elopunk
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 4570
Age : 27
Localisation : Ste-thérèse
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 31st 2007, 9:40 pm

Chapitre 25.
Rumeur.
Pov Élonie


Voilà, il nous reste que deux semaines à vivre avec Gabriella, sentir le vent, l’odeur de l’Allemagne, après ce sera fini, le retour à la vie normale sera plus qu’un choc. Je ne veux pas vraiment y penser et vivre le moment présent. Je crois que c’est la même chose avec Ari, qui elle, envoie plusieurs textos à Bill. Elle est souvent en train de textée. Et moi, je m’ennuie de lui, de Tom, mais aussi de Gustav, je ne veux pas me l’avouer, alors je me répète que c’est à Gustav que je m’ennuie le plus. Celui-ci reçoit souvent des coups de files de moi ou des textos. Il n’est pas méchant, et lorsque j’appelle, il m’écoute toujours. Souvent, on rigole, on se raconte nos vies chez nous, on apprend à se connaître, pour qu’on se sente plus familier.

Ce soir, chez moi, je surfe un peu sur internet avec mon ordinateur portable. Je parcours plusieurs pages sur Tokio Hotel, mais finis par arrêter, j’ai plus vraiment besoin de ça pour les comprendre, maintenant que je les ai rencontrés. Pas les Tokio Hotel, mais Bill, Tom, Gustav et Georg, les garçons, pas le groupe. J’ai décidé de prendre l’air avec Arielle, qui encore une fois avait fait une face désespérée en m’entendant dire qu’on allait marcher. Je voulais tous savoir sur ce pays qui m’a fait rêvé des années durant. On s’arrêta dans une rue bondée de personnes, plus différente les unes des autres. Une rue très chaleureuse avec plusieurs magasins cote à cote. Il y avait aussi un petit kiosque à journaux, je m’arrêta devant et remarqua un magazine.

« Tom Kaulitz frappe encore. » J’ai ouvert les pages, un peu curieuse de cet article. « Tom Kaulitz aurait été vu avec plusieurs filles à une des nombreuses soirées où il est présent. Il aurait demandé à une des filles de se rendre dans une chambre d’hôtel avec lui. On suppose qu’il aurait dansé toute la nuit avec cette charmante jeune femme. » Un peu déçue de son comportement j’ai replacé le magazine et j’ai demandée à Ari si on pouvait rentrer. Malgré tout, elle m’a convaincue de me changer les idées et de rester ici manger un petit morceau. On est entrées dans un petit bistro, très simple, où une femme tenait le bar. On a pris une petite table éloignée et on a discuté. Elle m’a dit qu’elle allait aux toilettes et qu’elle revenait dans quelques minutes. J’ai attendu, mais après cinq minutes je me suis levée pour aller aux toilettes.

Arielle : Putain Tom c’est quoi cette histoire dans le magazine ? […] Ne fais pas le con ! Je t’ai pourtant dit que si tu lui faisais de la peine ça irait mal. […] Non mais tu me prends pour une conne. Il est clairement écrit que tu as baisé une pute ! […] Ouais c’est ça. Je te rappelle.

Je suis retournée à la table. Elle à pas vraiment dit ça !? Pourquoi elle à dit ça. Elle est revenue le sourire aux lèvres.

Élonie : Pourquoi c’était si long ?
Arielle : Je me suis remaquillée.
Élonie : Tu me prends pour une conne ? Tu ne te maquilles quasiment jamais.
Arielle : Et bien cette fois oui.
Élonie : Et puis pourquoi je t’ai entendu parler à quelqu’un ?
Arielle : T’étais là ?
Élonie : Derrière la porte.
Arielle : T'a entendue quoi au juste ?
Élonie : « Putain Tom c’est quoi cette histoire de magazine et blablabla »
Arielle : Je m’excuse.
Élonie : Je ne veux pas, tu t’excuses, je m’en fou que tu l’ai appelé je veux savoir pourquoi.
Arielle : Pour lui dire ma façon de penser.
Élonie : Tu n’avais pas besoin de faire ça.
Arielle : Tu crois vraiment que voir mon amie, qui à de la peine pour un pauvre mec, je ferais rien ?
Élonie : T'a pas tors sur ce point mais c’est pour ça que j’essaie de ne pas trop m’attacher.
Arielle : Qui t’essaies de convaincre la ?
Élonie : S'il te plaît, on parle d’autre choses ?
Arielle : Si tu veux.
Élonie : Et toi l’amour fou avec Bill ?
Arielle : L’amour fou, c’est gros. Mais je l’adore.
Élonie : Ouais ça se voit.

On a continué comme ça, on est rentrées. Dans ma chambre, j’ai vu mon portable sur ma table de chevet. 2 nouveaux messages texte.

« Bonne nuit, fait de beaux rêves xxx Gus’ » un sourire aux lèvres je lui réponds à mon tour. Nouveau Message.

« C’est des conneries dans ce magazine, crois pas tout ce que tu vois. Tom. » Est-ce que c’était vrai ou c’était des conneries ? Je sais plus quoi pensée. Je... Je sais plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dstroyx.skyblog.com
tite.kokine.th
Fidèle


Féminin Nombre de messages : 1183
Age : 23
Localisation : St-Jerome
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 31st 2007, 9:52 pm

Super bon ta suitee !! Allez faite que sa sarrange avec Tomihou !! Suite!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f4n-2-th.skyblog.com
DoDoRoCkSx93
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2103
Age : 23
Localisation : Quelque part entre Wonderland et Summerland =)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 31st 2007, 10:04 pm

:O!! Moi, personellement, je serais portée à croire Tom, plutôt que ces foutus magasines à potins Wink xD

Allez, suite les gurlz!! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleuum-scarlett.skyrock.com
Only-me
Modératrices des Fanfictions
Modératrices des Fanfictions


Féminin Nombre de messages : 1920
Age : 21
Localisation : Tout près.
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 31st 2007, 11:10 pm

Mais Dodo, tu croirait Tom toi ? Pas si sur...

Tika, Jveut voir se qui va arriver, Suiteee!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Décembre 31st 2007, 11:56 pm

j'espere que c'est juste des bobards dans les journeaux !!

suitee les filles!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
DoDoRoCkSx93
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2103
Age : 23
Localisation : Quelque part entre Wonderland et Summerland =)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Janvier 1st 2008, 12:13 am

Ben là... quand t'aimes quelqu'un, tu lui fais confiance non? Bon, je sais que c'est Tom, mais quand même xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleuum-scarlett.skyrock.com
Heilig.
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3771
Age : 26
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Janvier 1st 2008, 7:27 pm

Chapitre 26.
She's a rebel
Pov Arielle


Plus que deux semaines, Élo m'a remmenée à la réalité en me le fesant réaliser. Mes yeux se remplissent d'eau juste à l'idée de quitter ce pays tellement étranger, mais tellement moi. Je ne me vois pas vivre ici, mais je ne me vois pas le quitter non plus, c'est trop bizarre. C'est lui en faite qui me retient.. seulement lui. Son putain de frère jumeau par exemple, je pourrais m'en passer. Sérieusement, celui que je convoitais le plus en arrivant ici me décoit au plus au point. Tu es coureur de jupons, PARFAIT, assume le au moins, non mais quel connard, il s'en sortira pas comme ça.

BIP, nouveau message texte de la part de : Bill.
Un sourire se forme sur mon visage attristé.
Contenu du message : Je sais que c'est la nuit, je sais que je te dérange probablement dans ton sommeil, mais je veux te voir. Rendez-vous dans 10 minutes à la gare, emmène Élonie si tu veux, Tom sera là, il veut causer.

AH MON DIEU. Moi qui s'en allait se coucher et qui ressemble à un épouventail, j'allais aller voir Bill Kaulitz dans une gare déserte. Allez vite je me jète sur la porte d'Élonie.

Arielle : ÉLONIE, habille toi tout de suite, on va voir Bill et Tom à la gare.
Élonie : Quoi ? Jamais de la vie.
Arielle : Élo fait pas ton bébé, il veut causer. Tu te souviens de la lettre, quand il disait qu'il voulait causer, bah c'est le moment. GROUILLE.
Élonie : J'ai l'air d'une grand-mère.
Arielle : Les grand-mères par chez vous sont jeunes et jolie enn.
Élonie : Rhaaaa.

Je quittai la chambre, je savais qu'elle allait venir. En vitesse, je mis des jeans skinnys grise avec ma camisole jaune à paillettes ainsi que mes souliers mini-talons jaune aussi. Cheveux remontés, boucle d'oreilles dorées, j'étais prête à le revoir. Élonie, vêtue de ses skinny blanc [ ouh lala, elle se surpasse en mettant du blanc ] ainsi que sa camisole mauve, on partait à pas de géants.

Élonie : Je sais pas pourquoi, mais j'ai pas envie du tout d'y aller.
Arielle : Arrête, on verra bien. S'il te fait du mal, tu cries et je m'emmène.
Elle n'a pas trouver ma remarque très hilarante d'après son air tendu.
Élonie : Mouais.

En moins de 7 minutes, nous étions à la gare et, évidemment, jour comme nuit, il n'y avait personne. On s'est assises sur le seul banc qui ne menacait pas de s'effondrer, et on attendait. Au loin, bruit de porte d'auto, bruit de pas ainsi que deux voix pas du tout inconnues.

Je vis approchée une immense chevelure ; Bill. J'étais vraiment contente de le voir, je croyais même que j'allais pleurer. Il s'approchait un peu plus rapidement qu'à leur sortie de l'auto.

Bill : Les filles, on peut pas rester ici longtemps, on a été vues par des journalistes.
Élonie : Génial --'
Tom : Grouillez-vous putain.
Arielle : C'est vrai, on pourrait te voir en compagnie d'un horrible personne étant moi --'
Tom : Ta gueule.
Arielle : Toi ta gueule espèce de coureur de jupon.
Élonie : NON MAIS FERMEZ VOS GUEULES.
Bill : Venez.

Tom prit le volant et on partait en vitesse vers je ne sais pas ou.

Arielle : Où on va ?
Tom : Attends et tu vas voir.
Arielle : Non mais tu m'emmerdes, Bill on va où ?
Bill : Au studio.
Arielle : C'était si dure que ça.
Élonie : Non mais vous avez finis avec vos enfantillages, ça emmerde tout le monde.

Elle n'attendait pas à rire, je crois même qu'elle était folle de rage pour une cause inconnue. Meilleures solution : Fermez sa gueule jusqu'à ce qu'elle dise un mot. Les journalistes étaient où au faite ? Je ne voyais personne. Ah tient une voiture, ça doit être eux. La voiture tourna sec et me fit perdre le contrôle de mon corps, je n'avais pas mise ma ceinture.

Arielle : Putain , on joue dans Police Académie ou quoi ?
Élonie : Attache toi.
Tom : On les a semés.
Bill : Tant mieux.

Entrée précipitée au studio. J'avais qu'une envie : frapper Tom. Il avait envie de le faire aussi, ça paraissait dans sa face de con. S'il me frappe, je lui pète la dernière bouteille d'alcool en pleine tronche.

Bill : Tu m'a manquée.
Arielle : Tu m'as manqué aussi.
Tom : Bon bon bon, c'est fini les mamours.
Arielle : T'avais pas un truc à dire à Élonie toi par hasard, au sujet de tes conneries dans une chambre d'hôtel, ça te dit rien ?
Tom : Justement, viens Élo, on doit causer.
Élonie me regarda avec un regard de peur, comme si elle allait se faire massacrer par un tueur en série. Je lui fit un regard qui voulait dire que tout allait bien aller malgré le fait que c'était un connard. Elle allait le découvrir par elle-même, tout dépendant du sujet de conversation.

Bill me regardait langoureusement dans les yeux, on dirait qu'il pouvait voir au fond de mon être. Ses yeux brillaient commes deux étoiles, ils semblaient chanter une mélodie. J'avais envie de rester collée sur lui, comme la dernière fois et de mourir au creux de ses bras, mourir parfaitement, mourir en paix. J'ai brisé ce moment de tendresse avec des paroles au sujet de mon amie.

Arielle : Dis, tu crois qu'il se passera quoi avec Élonie ?
Bill : J'en ai aucune idée, il avait l'air préocuppé ces derniers temps, mais le truc de l'hôtel avec une fan, c'est qu'une rumeur.
Arielle : Tant mieux pour elle, je veux tout sauf la voir souffrir.
Bill : Ah oui tout ?
Arielle : Presque..
Il a sourie, comme un ange, comme d'habitude. Il s'est approché et il m'a fait un câlin tellement révélateur. C'était comme un dieu qui venait de me faire réalisé à quel point je tenais à lui, à quel point je m'étais accrochée à lui en un rien de temps et que je ne voulais pas le quitter.

Arielle : Bill.. ?
Bill : Oui AriellE.
Arielle : On fait quoi ?
Bill : N'importe quoi sauf sortir dehors et ouvrir les rideaux ^^ Au faite ta jambe, elle va comment ?
Arielle : Elle va mieux, elle se porte bien.
Bill : Tant mieux, tu vas pouvoir danser.
Arielle : Ouais, mieux que la dernière fois.
Sourires mutuels. Il s'est levé, il a mit un CD. Je ne savais pas du tout le quel, mais la musique était chaude et un tentinet sensuelle.

Arielle : C'est quoi cette chanson ?
Bill : Une chanson qui me fait penser à toi.
Arielle : Le titre c'est ?
Bill : Mondo Bongo.
Arielle : Joli.
Bill : J'espère que tu l'aimes car elle est sur repeat.
Arielle : Tant mieux.
Bill : Allez viens là.

Je me suis levée, je me suis approchée de lui et il m'a caressée la joue avec son pouce. Craquant. J'ai fermée les yeux, et je laissais la musique entrainée nos corps fremissant de joie. Il était tellement gracieux, il me tenait d'une main et l'autre caressait mon dos qui était à découvert. J'avais une main qui se retenait à son dos et l'autre se trouvait dans sa nuque recouverte de cheveux. Nos corps étaient comme projetés au son se la musique ; nous étions dans notre bulle. Vers la fin de la chanson, il me fit descendre tout le haut de mon corps vers le sol, comme dans les films de danse clichés. Il manquait plus que la rose dans la bouche et c'était parfait. Avec ou sans rose, c'était le plus magique des moments. Lorsque je revins en position normale, nos deux nez étaient collés un à l'autre, les yeux grandement ouverts. J'haletais d'énervement suite à cette danse endiablée, j'avais l'air d'une fille éssouflée par sa faible condition physique. La musique, qui était sur repeat, recommenca à nouveau sa routine. Nos nez toujours collés, je fermis mes yeux, j'avais peur de la suite. Peur mais envie.

Bill : Tu veux pas ?
Arielle : C'est pas l'envie qui manque Bill, c'est la continuité de l'acte qui me démange.
Bill : Qui dit qu'il n'y aura pas de suite ?
Arielle : Moi je le dis, tes tournées le disent, ton groupe le dit, ton manager le dit..
Bill : Stop.
Arielle : Ferme toi pas les yeux, ça fait encore plus mal.
Bill : Je les ferme pas, c'est toi qui les ferment à ma place. Je veux les ouvrir grand, m'évader, me voir en toi.. mais tu fermes les portes et c'est difficile.
Arielle : Je les ferme pas, je veux seulement ne pas à avoir à les ouvrir pour les refermer tout de suite après.
Bill : Laisse moi les ouvrir, juste une fois et jamais plus elles ne se fermeront.
Arielle : J'ai peur Bill, t'es pas n'importe qui..
Bill : T'es pas n'importe qui non plus
Arielle : À tes yeux non, mais à ceux du monde, oui.
Bill : Les seuls yeux qui comptent pour moi, c'est les tiens et les miens.
Arielle : Tu promets ?
Bill : C'est plus qu'une promesse.
Suite à ces propos qui me firent chaud au coeur, Bill m'a embrassé sur le front, comme un père à son enfant. Je lui ai lancé un de ses regards qui veut tout dire, celui qui, sans même prononcé un seul mot, veut dire le monde entier. Je m'approcha de son visage et il a frotté son nez contre le miens, comme le font les enfants. J'ai fermé mes yeux, et je l'ai embrassé, c'était le plus beau baiser du monde. Ses lèvres étaient tellement attachantes, tellement parfaites. Ma mains derrière sa nuque ainsi que mon bras derrière son cou entier, ses main sur mes hanches, la position ne pouvait pas être plus parfaite que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Janvier 1st 2008, 7:39 pm

OUHH TROP CHOUUU <3 il etait temps qu'ils se menttent en semble !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
tite.kokine.th
Fidèle


Féminin Nombre de messages : 1183
Age : 23
Localisation : St-Jerome
Date d'inscription : 25/11/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Janvier 1st 2008, 8:30 pm

Onnnn !!!! C'est torp chou !! Mais mouah zveux savoir squi va se passer avec Tom et Élonie !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://f4n-2-th.skyblog.com
DoDoRoCkSx93
Tokio Schrei


Féminin Nombre de messages : 2103
Age : 23
Localisation : Quelque part entre Wonderland et Summerland =)
Date d'inscription : 17/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Janvier 1st 2008, 8:53 pm

Ouaiie! Moi si ze veux savoir, et je suis contente pour Arielle^^.

Allez gurlz! Suite! =D



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bleuum-scarlett.skyrock.com
Only-me
Modératrices des Fanfictions
Modératrices des Fanfictions


Féminin Nombre de messages : 1920
Age : 21
Localisation : Tout près.
Date d'inscription : 09/09/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Janvier 1st 2008, 9:39 pm

C'est tout Chounnee ! =D

Veut savoir se qui se passe avec Élonie et Tom. =)

Suitee! xD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heilig.
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 3771
Age : 26
Localisation : St-Hubert
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Janvier 2nd 2008, 7:00 pm

haha Élonie et Tom Rolling Eyes ahh lala. C'est a Elonie de poster.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elopunk
Lover
Lover


Féminin Nombre de messages : 4570
Age : 27
Localisation : Ste-thérèse
Date d'inscription : 30/03/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Janvier 2nd 2008, 7:40 pm

Chapitre 27.
Grosse Discussion
Pov Élonie


On s’est trouvé à sa chambre, elle avait si changer depuis la dernière fois. Peut-être parce qu’elle était dans le noir, et maintenant une petite lampe illuminais la pièce.

Élonie : Tu voulais me parler, bien parle, parce que pour tout t’avouer je ne voulais vraiment pas venir.

Il s’est avancé vers moi avec hésitation, mais je me suis reculer regardant le sol.

Tom : C’est vrai se que dit Arielle ? Que je t’ai fait de la peine ?
Élonie : Non, j’ai été déçue.
Tom : C’est des mensonges, j’ai été à la soirée oui, mais il s’est rien passé après. Je suis parti surement suivi par elle, et ils ont supposés des trucs.
Élonie : Tu n’as pas à te justifier. Je m’en fou.
Tom : Excuse-moi quand même. Pourquoi tu es si tendu.
Élonie : Parce que je ne voulais pas être ici. Arielle ma poussé à venir.
Tom : T’avais qu’à lui tenir tête et rester dans ton lit.
Élonie : J’aurai dû oui.
Tom : Non, parce que je voulais te voir.

Il s’est encore avancé et j’ai encore reculé mais cette fois la porte m’empêchait d’aller plus loin. Pourtant Tom étais quand même à un mètre de moi.

Tom : D’accord j’ai compris. Je voulais seulement t’expliquer.
Élonie : C’est gentil. Ça me touche que tu veuille m’expliquer.
Tom : Et bien de rien.
Élonie : S’il te plait. C’est déjà assez tendu comme situation.
Tom : Nuance tu es tendu, moi je suis très détendu.
Élonie : Ce n’est pas de ma faute moi si mon ex à rompu avec moi, que le mec auquel je suis entrain de m’attacher est un coureur de jupon de première, auquel je n’aurai jamais eu ses sentiments envers un autre de son espèce. Je déteste les mecs de ton genre, je les méprise. Compte-toi chanceux d’avoir pu me parler aujourd’hui.
Tom : Je le suis aussi.
Élonie : Tant mieux, je peux partir maintenant.
Tom : Si tu veux.
Élonie : Gustav est là ?
Tom : Oui pourquoi ?
Élonie : Parce que je veux lui parler, dans sa chambre ?
Tom : Oui.
Élonie : Merci.

J’ai ouvert la porte, mais avant de sortir je me suis tournée vers Tom.

Élonie : Tom.
Tom : Oui ?

Il a levé les yeux vers moi, j’ai pu constater combien je le déboussolais. Il avait les yeux vides, avec un brin d’espoir.

Élonie : Dors bien.
Tom : Merci.

J’ai vu se petit brin d’espoir s’effacer. J’en ai eu le cœur brisé. J’ai voulu courir vers lui le prendre dans mes bras, mais c’est trop tôt. Trop tôt pour moi. Mais tout de même, je me suis avancé vers lui, j’ai doucement posé mes lèvres sur sa joue et puis je suis parti, refermant la porte sans le regarder.

Je me suis dirigé vers la porte de la chambre de Gustav. J’entendais au loin de la musique douce, mais sexuelle, je ne voulais pas aller les déranger je savais qu’il se passait quelque chose dans le salon. J’ai cognée doucement à sa porte plusieurs fois. Un Gustav un peu endormi m’ouvrir la porte visiblement surpris. Il s’attendait surement à voir un de ses potes. Mais non c’était moi, il me fit entrer sans dire un mot seulement en déplaçant son corps, je suis rentrée dans cette chambre vraiment propre, tout était à leur place seulement le lit, où les couvertures était un peu déplacer. Je me suis assise sur le bord du lit, où il m’a rejoint. J’ai mis ma tête sur son épaule et j’ai fixé le vide. Il semblait un peu tendu, car tous se qu’il portait était un boxer.

Élonie : Pourquoi il me fait cet effet ?
Gustav : Parce que l’amour nous tombe sur la tête.
Élonie : Est-ce que Tom est quelqu’un de confiance ?
Gustav : Tom est quelqu’un qui aime les gens autour de lui, il les protège à tout prix. Il ne veut pas qu’il arrive quoi que se sois aux personnes qu’il aime. Il aime rire, sourire, il trouve la vie belle. Il profite de sa vie c’est pour ça qu’il est un coureur de jupon. Mais ça ne lui enlève pas d’être sincère. S’il t’a avoué qu’il t’aime, c’est que c’est sincère.
Élonie : Il ne l’a pas encore dit.
Gustav : Je suis sur qu’il le pense.
Élonie : Ça va trop vite, j’en perds les pétales.
Gustav : Prend ton temps.
Élonie : Justement je n’en ai pas de temps.
Gustav : C’est se que tu crois.
Élonie : C’est la vérité nuance.
Gustav : Élonie, la vie n’est pas une question de temps, tu vie ta vie, qu’importe se que ça te coute. Vie la, arrête de te posé des questions et fonce.
Élonie : C’est beaucoup trop dure pour moi.
Gustav : -____-

J’ai fini par m’endormir dans son lit. Dans son monde. Dans ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dstroyx.skyblog.com
MimiKaulitz
Dieu/Déesse TH
Dieu/Déesse TH


Féminin Nombre de messages : 8669
Age : 21
Localisation : Là où l'impossible ne l'est pas
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Janvier 2nd 2008, 8:24 pm

Tom quesque t'attend pour dire a élonie que tu l'aime? ><


suiteee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.miimikaulitz.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fanfic] Vorbei   Aujourd'hui à 9:17 pm

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fanfic] Vorbei
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 40Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 23 ... 40  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fanfic] Vorbei
» [FanFic inactive] Au bout de mes rêves
» [FanFic en cours] Quand un rêve se réalise ..
» [Fanfic en cours] Nach Berlin
» [ Fanfic en cour ]Fanfiction =)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Officiel Canadien Français de Tokio Hotel. ::  :: Fans fictions :: + Fanfictions terminées-
Sauter vers: